Beauté

un insolent équilibre

————-

J’aime tout ce qui est suave, doux, croquant, velouté. Et puis aussi ce qui est pétillant, piquant, corsé. La seule chose que je n’aime pas ce sont les sodas et les boissons sucrées.

J’aimerais qu’il existe 5 repas par jour, je ne conçois pas mon five o’clock tea sans un petit biscuit, et dans les périodes d’angoisse tous les chemins mènent à mon frigo.

Je ne suis pas de celles qui ne prennent pas un gramme. Parfois, un simple regard sur ma balance suffit à me plonger dans un désarroi bridgetjonesque.

Je mange comme je veux. Souvent, un peu n’importe comment, d’autant que je ne cuisine pas trop. Je culpabilise de ne pas manger cinq fruits et légumes par jour. Culpabiliser, ça me donne faim de chocolat.

Et pourtant, mon poids, à 2-3 kgs près, n’a jamais varié. J’ai déjà perdu 4 kgs. Comme toute greluche normalement constituée, j’étais extatique, et bien sûr on me trouvait trop maigre. C’est pas tant que j’ai voulu écouter mon entourage, c’est plutôt que ces kilos sont tranquillement venus reprendre leur place sans me demander mon avis.
Quand je prends 2-3kgs, je me sens lourde et mes vêtements m’énervent.
Donc, régulièrement, je me dis qu’il est temps que je fasse un régime.

Je n’ai jamais fait de régime. Ou plutôt, je n’ai jamais tenu un régime plus de 5h. Le régime, ça creuse. Mon instinct prend le pas sur ma raison.
Manger une pomme? Pour quoi? Les fibres? Vous voulez rire?
Moi je suis capable d’intriguer pour manger à ma faim. Vous voyez la pub du Kinder Bueno? Une chose comme ça, ça ne m’arrivera jamais. Trop prévoyante!

Je me méfie, quand même. Métabolisme, génétique? Dans ma famille il y a des ronds et des maigres. Je me dis que c’est dans la prochaine dizaine que tout va se jouer, et qu’il faut que je fasse gaffe.

Une chose dont je suis sûre, c’est que mon total manque de volonté face aux régimes a aidé à cet improbable équilibre pondéral. Je reste donc aussi éloignée que faire se peut de quelque diète que ce soit, et j’accepte sans broncher les 2-3 kilos réglementaires que toute fille se doit de vouloir perdre.

Lorsque je croise une de ces irréelles tiges mannequinesques, je me dis que j’aimerais bien lui ressembler; au même instant m’apparaissent une ribambelle de délices sucrés en tous genre qui me disent : laisse tomber, ça vaut pas le coup!


Vous devriez également aimer

  • Travel Beauty
    Beauté
    Travel Beauty
  • The Glow
    Beauté
    The Glow
  • Talking Age
    Beauté
    Talking Age
  • The Bermuda Shorts
    Style
    The Bermuda Shorts

1 comment

Ajouter le votre
  • alizée G. 29 janvier 2010, 6:55 / Répondre

    en parlant de greluche plus fine et plus blonde que j’amais as-tu vu la pub pour le nouveau collant dim ? J’adore! ces nanas qui dansent dans le métro :)
    j’y pense alors je te le dis, j’ai l’impression de rigoler avec toi ou quoi et de te raconter les memes conneries :)
    ne t’inquiete pas je ne suis pas folle, quoi que ..
    :)

In The Spotlight