—————

Au rayon paroles de stars, j’ai récemment relevé le spirituel précepte que Janet Jackson délivrait à une élève de la Star Academy.
« Vivre chaque jour comme si c’était le dernier ».

Mon cerveau ramolli par le chapelet d’inepties que je m’inflige à chaque fois que j’allume ce foutu téléviseur n’a pas relevé tout de suite, rangeant en bon petit soldat cette phrase avec ses semblables dans le casier « note pour plus tard ».

Janet… Ton visage préfabriqué, ton scandale préfabriqué et ton langage préfabriqué me touchent en général autant que le combat pour les tourterelles de Sophie Marceau, à l’exception de cet excellent titre quand même ne soyons pas vaches.

Mais pourtant cette petite phrase que j’avais bêtement avalé en me sermonant : « mais bien sûr, si t’étais une fille bien, c’est ce que tu ferais », m’est revenue comme un spam à l’esprit et j’ai commencé à me demander ce que serait mon existence si je vivais chaque jour comme s’il était le dernier.

Alors voyons : Si demain était mon dernier jour (vivre à la Janet, c’est comme faire un régime, on commence toujours demain), il me faudrait :

revoir mon film préféré au ciné / dire à ma famille comme je l’aime / faire du deltaplane / sexestrer mon amour / m’empiffrer de macarons Ladurée / décider quel est mon film préféré / pleurer de rire une dernière fois avec mes amies / sabrer le champagne / faire un album / m’impliquer dans une cause noble / et après tout pourquoi pas les tourterelles / me faire tirer le portrait par Elaine Constantine pour laisser un bon souvenir / envoyer la photo à Viggo Mortensen des fois qu’il décide que vraiment c’est pas possible de laisser partir une fille comme ça, et qu’il vienne me sauver / ta liste part complètement en vrille ma petite / arrête cette liste maintenant tout le monde nous regarde /

Pfffff, Viggo, tu m’excuse je vais allez faire une petite sieste là, ce post sans queue ni tête m’a fatiguée. Tu peux venir si tu veux. D’ailleurs c’est pas toi qui a dit « J’ai vraiment besoin de dormir plus. Mais comme on dit, je dormirais quand je serais mort »?
Hum ah oui on va voir ça…
Ah, décidément, idoles nord-américaines, vous m’épuisez!