Un jour, comme nombre de mes contemporains, j’ai complètement craqué pour ça :

Un vrai coup de foudre. Et puis surtout il y avait cette cover. De Mondino si je me souviens bien. Une nouvelle séduction, une sensualité secrète, une force et une détermination dans le regard qui m’ont immédiatement conquise.

Je n’avais pas 20 ans, Björk est devenu mon premier modèle, mon guide, mon amie imaginaire. Je me calme, sinon je vous fais une thèse sur elle et sur l’Islande (enfin, si vous en voulez une, il suffit de demander :-). Pour moi c’est l’un des personnages les plus passionnants de notre époque.

Björk adore la mode, et en plus elle n’a peur de rien. Découvreuse, à l’aise à poil comme dans des vêtements en 3D, en déroulant le fil de ses choix vestimentaires j’ai découvert beaucoup de créateurs. Beaucoup d’artistes aussi, ses collaborations poussant toujours plus loin l’exigence, l’expérimental, le pointu…

Jusqu’à un jour, l’écoeurement. C’était visible, ses covers parlaient pour elle. De plus en plus emprisonnée, phagocytée par les créations dont elle se vêtait. Sa voix, ses cris ont commencé à me hérisser. Ils ne parlaient plus de cette femme libre et forte, de l’Islande et de ses geysers, mais d’une douleur que je ne me risquerais pas à analyser.

Comme la fin d’un amour, doucement, avec respect, je me suis éloignée.

Et puis elle sort un nouvel album, et puis hier je n’ai pas croisé son regard dans le métro. Enfermée dans une bouteille d’Orangina qui aurait trop pris de LSD, je pense que si elle a accepté de montrer son visage c’est sous la pression de son label. Et puis j’ai écouté son nouvel album, Volta. On dit qu’elle s’est détendue, qu’elle recommence à s’amuser.
Je vous le dis tout de suite, je n’en suis pas convaincue.

Mais je vous pouvez aller vous faire votre avis en écoutant quelques titres ici. Et puis je vous ai sélectionné quelques images et podcasts, profitez de ce week-end pour aller vous y balader si vous ne connaissez pas, ce serait dommage de passer à côté de ça.

Mon image préférée, et je suis incapable de dire de qui elle est mais je suis sûre que vous allez m’aider…Et puis celle ci par Terry Richarson. Pour en voir plus, c’est ici.

Des vidéos en commençant par Isobel de Gondry avec qui elle a fait les clips les plus incroyables…
Le sublime Hidden place par Inez Van Lamsweerde & Vinoodh Matadin et M/M Paris.
Oceania par le collectif LynnFox.
Complètement dingue en robe Mc Queen faite de milliers de petites cloches. Who is it par Dawn Shadforth.

Et enfin, quelques images du livre réalisé par M/M.

Et comme les Islandais sont les plus connectés du monde, Björk a 146377 amis sur Myspace, et une communauté très active sur son site, ou on peut retrouver tous ses clips, si vous voulez aller plus loin dans la découverte de son fascinant univers.

———–