J’arrive même plus à écrire, et encore moins à dessiner tellement mes talons aiguille de plage frétillent dans mon it-panier. J’ai du mal à me retenir tellement… Oh et puis je hurle.

AAAAAAaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhh c’est les vacances!!!

Adieu monde cruel! Adieu azerty, adieu sms, adieu .psd, .jpg, .doc et lol mdr!

Je vous laisse, je pars dans un monde pur ou la nature règne en maîtresse avec un fouet en figatelli, je pars dans un endroit ou je peux plonger dans un lagon bleu de la terrasse de ma chambre et atterrir les fesses à l’air dans le maquis, je pars dans un pays ou les arbres fruitiers font l’amour avec les sangliers et où Laetitia Casta se pète la gueule à la Pietra…

Je pars en Corse!!!

Et je vous raconte tout à mon retour. Comment ça, je m’apprête à rien glander pendant quinze jours à l’ombre d’un figuier et j’aurais rien à raconter? N’importe quoi! En Corse, il m’arrive toujours plein d’aventures! Comme la fois ou j’ai cru qu’il y avait une bombe dans mon sac de plage… je vous ai pas raconté? Bon, à mon retour ok? Parce que je le sais, vous allez trop me manquer!

Mais là, vraiment, je ne tiens plus en place*! Bisous!

——————–

* je ne pouvais pas partir sans une petite NDBDP pleine d’amour! Alors, en vrai, je pars dimanche, mais j’ai trop de trucs à faire pour pouvoir m’occuper de mon blog. Et puis, vraiment, je frétille! Alors si d’ici là vous voulez me faire plein de bisous et de loleries, je serai là pour vous répondre :-)