Je fais partie du crew des filles qui prennent du haut. Quand on se rencontre avec les oies de mon espèce, on se regarde d’un air entendu.

On sait qu’on a des avantages. Des jambes imputresciblement fines, des fesses incorruptiblement fermes. Mais. Un bidon à géométrie variable, un pigeonnement forcément excessif (Donnez moi le nom d’une seule modasse qui ait envie de pigeonner vous. Alors.) et autres innommables joyeusetés. Bref. On s’y fait.

Je déclare cependant totalement et définitivement interdits à mon placard les effets suivants :

- Le taille haute : Ahahah je m’étouffe de rire (jaune). Tiens, c’est pas avec du jaune qu’elle le portait récemment la jolie Kylie? Taille haute+seins = dégaine bouchon de Moët, n’est ce pas Jessica*? Manque plus qu’à faire exploser un bouton en s’asseyant, et tout le monde autour de vous crie : Champagne!

- Le pull en laine rayé de Nicolas : Le rayé, quand on est pas menue menue en haut, faut se méfier. Parce que souvent : Rayures horizontales (+1kg) sur pull en laine (+1kg) près du corps (+1kg) et alors avec jean slim ou quoi que ce soit qui marque bien la dénivellation du haut par rapport au bas (+2kgs) ou mieux, rions un peu, avec le taille haute (+ 350 kgs) = On va manger chez Maïté, pourquoi pas tant qu’on y est?

- Le petit blouson. Dans le sillage du perfecto ideal, dont les 4 mois de loyer sont totalement hors de portée de ma CB, ont été édités des tas de succédanés dont ni la coupe, ni le cuir n’arriveront jamais à la cheville. Alors sur une tout autre fille que moi, c’est hyper mignon. Mais pour moi, le petit blouson est condamné à l’excellence. Parce que je n’ai pas le temps d’attendre 10 ans qu’il se patine et se fasse sur mon corps, il faut que le cuir soit hyper souple. Sinon ça fait bloc, ça compresse la poitrine, bref, c’est du dernier chic et les gens autour de moi se demandent où j’ai bien pu ranger ma Harley alors que je voulais juste être délicatement rock.

Par contre, je crois dur comme fer au jodhpur qui a fait hurler chez Géraldine, (Comment, la culotte de quoi? Pouvez vous m’expliquer ce que c’est please?) au blazer, mon meilleur ami tout simplement, au pantalon large qui équilibre la silhouette et au short-qui-fait-pâlir-les hommes-sur-notre-passage. Trop facile la mode finalement. Allez, champagne!

———-

* j’ai vraiment hésité entre deux photos. Si vous voulez comparer l’horreur du truc, c’est ici et .