La plus chic des chics, c’est Superchic. Et en premier lieu parce qu’elle n’est pas snob. Mais alors pas du tout. Tellement pas que parfois j’ai envie d’être snob pour elle, si vous voyez ce que je veux dire.

J’étais comme par hasard en train de m’extasier sur son tout nouveau Kelly de Noël, dans son dressing, quand je vois une petite boite de chaussures chocolat, hyper raffinée, fermée par une boucle et aux finitions sellier.

Moi : “Mon dieu” je dis, pas du tout impressionnée “Tu t’es offert des ballerines Alaïa ?”

Elle : “Ouais.”

Moi : “Ben alors, montre !”

Elle : “Ben ouvres, regarde !”

Moi : “Ouaaaaah.” Je repose la boite. “Trop beeeeelles”

Elle : “Tu trouves ? Vraiment ? Ok alors fermes les yeux et laisse moi 10 secondes.”
Elle : “Ok c’est bon tu peux rouvrir.”
Elle : “Regarde.”

Moi : “Raaaaaaah ! Trop sublimes, trop su-bli-mes !”

Elle : “Garance. Arrête. Tu t’enfonces. Regarde mieux.”

Moi : “Ben quoi ? Raaaah la la mais tel-le-ment su-blimes.”

Elle : “Bon, alors regarde : à gauche, c’est une Alaïa. À droite, une Texto.”

Moi : Crise d’apoplexie. Edina n’aurait pas fait mieux. “Naaaan”.

Elle : “Si. La seule différence à l’oeil nu c’est la semelle. Alors moi je veux bien, mais arrête de t’extasier comme une américaine please. File chez Texto, t’as qu’à dire que tu viens de ma part ok ? Et fais moi plaisir. Arrête un peu avec les magazines de mode maintenant. C’est en train de te monter au cerveau.”

——————-