Bon, autant vous le dire, hier, il a plu à Paris.

Pour prendre des photos, c’est trop bien.

On retrouve le bonheur de courir sous la pluie,
on retrouve le bonheur de courir sous la pluie après des gens,
on retrouve le bonheur de courir sous la pluie après des gens en manquant de les éborgner avec son parapluie,
on retrouve le bonheur de courir sous la pluie après des gens en manquant de les éborgner avec son parapluie et en regardant nos cheveux perdre toute dignité, je vous fais pas un dessin, vous voyez ce que je dire.

Donc, non seulement, je n’ai pas des tas de photos, mais en plus je viens juste de me rendre compte que bien que nous soyons quand même en pleine fashion week masculine, je n’ai pas des masses de photos de mecs. (et regardez plus loin, vous pourrez comprendre ce que j’entends par pas des masses)
Pas que les mecs se sapent moins bien que les filles, mais je me rends compte que ces photos sont avant tout une démarche égoïste : en quelque sorte, je photographie mon lookbook idéal.

Pour les prochains jours, je vais tâcher d’aller contre ce travers qui s’installe et essayer de vous ramener un panorama plus exhaustif, si le temps le permet !

Niveau looks, vous verrez, rien de très spectaculaire, mais juste de quoi noter que le pantalon fait un retour fracassant. Après des années sans autre chose que des piles de jeans dans mes placards, je ne pense plus qu’à pantalonner dans tous les sens. Ceci expliquerait peut-être la “remontée du denim” (première photo) (comment pourrait-ton se passer du denim ?) qu’on voit beaucoup en chemises et en vestes.

Bref, assez de théorie, le pantalon est large, plutôt court, à pince et reboulisant, j’adore.
À demain !


Raaaah, ces cheveux…


Où je continue de bloquer sur les gants…


Chic, cool et indéfinissable.


La grosse écharpe, le it-truc de l’hiver. Wow !


L’esprit sarouel est partout.


J’aime beaucoup sa façon de nouer son écharpe…