Tops Karl Lagerfeld

Au défilés hommes succèdent les défilés couture. La couture, cette grand-tante bien-aimée qui perd un peu la tête, vous voyez ?

La couture, c’est relativement peu de défilés, quelques créateurs invités, et une poignée de stars bling bling qui tiennent les murs.

Du moins c’est la sensation que j’ai face à cette semaine de la couture.

C’est certainement dû au public des shows. Difficile de chasser le look. C’est aussi énervant qu’une mauvaise boîte de chocolat. On veut goûter, mais il n’y a que quelques pépites et il faut se battre pour les avoir : les invités de la couture sentent beaucoup la money money money, (must be funny), certes, mais la créativité, c’est bien moins souvent.

Ce qui m’avait beaucoup impressionnée lors de mes premières fashion weeks, les compilations de marques, d’objets de mode immédiatement identifiés, de it-bags et de it-shoes, ne me fait plus rien. Tant qu’il n’y a pas de chien, d’envie, d’allure, tant qu’il n’y a pas de style.

Bon, allez je ne vais pas vous faire une thèse (oh j’étais bien partie là !), il reste à noter que notre cher Karl international est le seul à passer l’examen du public avec brio. Public qui se démerde toujours pour dégager un léger parfum de rock’n roll. (Pour le show, je suis moins sûre, mais on en reparle.)

Il ne me reste plus que Jean-Paul Gaultier aujourd’hui. Allez Jean-Paul, on croit en toi !

Cecilia Dean

Encore du bleu ? Cecilia Dean de Visionaire, la grâce incarnée et un joli chapeau.

Anouck Lepère

La belle, la toujours sublime Anouck Lepère et sa chouette veste grise.

Chanel Couture

Un style plus travaillé, j’aime le côté destructuré.

Encore de la veste ? Celle de Géraldine Saglio, du Vogue, est parfaite, qu’en pensez vous ? Je suis dingue de son look, simple et cool.

Allez, une dernière et sublime veste, avec l’invitée mystère des défilés (enfin, bon, pour moi) quelqu’un sait qui est cette fille ? Quelle classe, quel style, je suis vraiment bluffée.

L’un de mes blue looks préférés. Sarah, du magazine iD, tranche carrément avec sa dégaine casual. À noter, le pantalon oversize. J’en ai vu beaucoup sur les défilés, mais je n’ai vraiment eu d’occasion de les prendre en photo.

Et notamment sur le public de défilé homme Dries Van Noten. Aaaaah le défilé Dries. Du miel. Et le public le mieux sapé de toute la fashion week. Toutes les filles cool étaient là, et elles portaient du oversize…

Et dire je n’ai pas pu y faire de photos (pas assez de lumière). Bref.

Plus chic mais notez la combinaison grande veste blanche et jean, comme chez Sarah au dessus. Ah et le jean slim qui descend très bas sur les talons, j’en ai vu plein. En général j’adore pas, mais là ça fonctionne, vous ne trouvez pas ? Oh, et je suis fan des couleurs.

Allez, j’arrête là pour aujourd’hui, sinon vous allez vous faire une indigestion de staïle. Voici deux looks homme sympas, vus au défilé Dior.

Je ne sais pas qui est ce mec, mais il a la rock’n roll attitude, je vous le dis : archi-timide ! J’aime beaucoup sa tenue. J’aime le rose sur les hommes. Surtout quand il est vieux. Le rose.

Enfin, juste pour vous les filles, le beau mec viril et chic des défilés, vu chez tous les style hunters depuis quelques jours (si si, cherchez bien, bien sûr, et par example.). Je veux bien hunter high and low avec lui à l’occas, pas vous ?

Ah, et j’allais oublier ! Je veux dire A-ha, et j’allais oublier ! Je ne pouvais pas vous laisser partir comme ça sans vous mettre un petit air dans la tête ! Pour celles qui ne l’ont pas eu immédiatement à la lecture du titre de ce matin, et les jeunettes qui n’ont jamais fantasmé sur Morten Harket, allez, hop !

Ne me remerciez pas, c’est cadeau ;-)