Quand j’ai croisé Omahyra hier, elle tenait son grand et beau boyfriend par la main. Trop contente : j’adore la beauté brute et androgyne de cette mannequin. Habillée comme toutes les filles en ce mois de mai, d’une robe légère et de spartiates, elle dégage vraiment un truc particulier, assez dément.

Ça m’a fait penser à ces filles que je croise qui, même dans une grande ville pleine de gens et de regards, s’habillent comme elles veulent et disent merde aux oeillades concupiscentes ou carrément dérangeantes de certains.

Pour moi qui ai limite du mal à sortir en simple tee-shirt sans veste tellement je me sens toute nue (et pourtant, qu’est ce qu’on est bien en petite robe…) autant vous dire que c’est particulièrement rafraîchissant.

Et puis ça m’a rappelé cette photo de Santi White, de Santogold que je n’avais pas encore eu l’occasion de vous montrer. Elle est pas trop poweful, même en robe et en talons ? Tiens d’ailleurs je vois qu’elle passe le 20 au Nouveau Casino, je risque bien d’aller y faire un tour!

Allez, trève de blabla. On se le met ? Allez, on se le met.

Bon allez, Omahyra et moi on vous dit bonne journée, et girl powaaaaaaaaa les chéries !