Un jour, j’étais là, tranquille, assise avec des copines à boire l’apéro, quand je vois passer Joséphine. À ce moment là, je ne savais pas qu’elle s’appelait Joséphine. Je ne pouvais même pas dire si elle était bien sapée, elle était trop loin. En revanche, elle avait une allure incroyable. J’ai posé mon verre et je suis allée la prendre en photo.

On a tout de suite eu un très bon contact. Elle était hyper nature, moi j’étais hyper bourrée en forme. On a bavardé et on s’est dit qu’il fallait qu’on se revoie.

Ce qu’on a fait quelques jours après. On a commencé à surbavarder, à se raconter nos vies, à bien se marrer. C’est comme ça que j’ai appris, en vrac, que Joséphine est étudiante en mode à la Chambre Syndicale, qu’elle adore dessiner, qu’elle a toujours vécu à Paris, qu’elle aime beaucoup sortir, qu’elle a déjà bossé dans une grande maison de couture, que quand ça lui prend, elle crée des accessoires, que sa grand-mère était mannequin chez Chanel, et qu’elle a 19 ans. Joséphine, pas sa grand-mère.

Je m’étouffe avec mon Bordeaux. C’est pas possible. 19 ans ? On est aussi mûre que ça à 19 ans ? J’essaie de me rappeler comment j’étais à cet âge là, ça me revient, et je préfère refermer direct l’album photo.

Bref. Une super rencontre. J’étais en train de me dire ça quand une idée m’est venue. Je me suis dit que de parfois on pourrait aller un peu plus loin que le streetstyle. Faire plus ample connaissance.

Je me suis dit que j’aimerais bien la retrouver de temps en temps ici. Faire quelques snapshots de sa vie, prendre des nouvelles, de ses réalisations à l’école, de ses créations, peut-être la suivre dans un de ses stages, je ne sais pas, on verra… Le tout en photo.

En tout cas la prochaine fois, elle m’a promis de me montrer comment elle porte les fringues incroyables que sa grand-mère lui a données. Je vous raconte même pas comme je suis curieuse de voir ça… Et de vous le montrer.

Bonne journée !

———————