Quand j’étais étudiante, vu que la plus grande partie de mon tout petit budget était dédié à la fête (et que ça coûte cher de faire la fête !) je m’habillais quasi-exlusivement dans les friperies.

Ça donnait une espèce de look dont j’étais très fière, à mi-chemin entre le glam de Scarlett Johansson et le chic (contesté, certes) d’une punk à chien.

Puis j’ai grandi, Zara est arrivé et a changé la mode, nos placards et notre manière de consommer, me rendant futile et gourmande de nouveautés, mais aussi compulsive et sans style fixe.

Peu à peu, mon budget sape s’est alourdi, mon budget fête a rétréci.

Aujourd’hui, comme le plupart des filles de mon âge, je vais toujours chez Zara, mais j’émulsionne avec des créateurs et quelques jolies pièces (=$$$) que je justifie en pensant à l’Histoire de la Mode et aux petites filles que j’aurais un jour. Oui, bon. Surtout à moi.

J’avais complètement lâché l’affaire de la fripe. Plus mis les pieds depuis x années. Trop d’erreurs, trop de mauvaises odeurs, trop de bazar dans mes placards.

Mais depuis quelques semaines, la mode me remet sur le chemin des écoliers.?Et alors faites attention, quand j’ai une lubie, j’y vais pas avec le dos de la cuillère. Si je continue, je vais assécher les puits de brocs et faire dangereusement remonter le cours de la chine. Les emprunts au vestiaire masculin et le style hippie m’ont menée direct à la friperie.

J’y trouve :

- Des vestes de costard : et notamment une Burberry‘s sans manches, 50€.?- Des pantalons d’homme à pince : prix approximatif, 10€. Et, oui : la fourche (l’entrejambe) est trop basse. Mais c’est exactement ce qui fait la coolitude d’un pantalon en ce moment, demandez à Isabel Marant…?- Des tee-shirts, imprimés, délavés et éventuellement troués. Puisqu’on a dit que ça le fait. 2, 3, 4€…?- Des chemises, des chemises !!! À carreaux, le bonheur, autour des 10€. J’ai aussi trouvé une vieille Ralph Lauren en jean trop belle à 5€.?- Des chapeaux. Je n’ai pas encore trouvé THE one, mais j’y crois. 10€ environ.?- Des robes de baba cool, là les prix varient vraiment. Mais dites qu’il y a une tâche, on vous enlève 10€. Quoi ? Bien sûr qu’il faut marchander, sinon c’est pas drôle !

Pour le moment, vu que ça fait pas très longtemps que j’ai recommencé, mes adresses se résument à celles que vous connaissez toutes à Paris : Fripes Star, les puces de Montreuil, et une autre, légèrement plus obscure, sur Gambetta.

Alors, s’il vous plaît, surtout, ne me donnez pas vos bonnes adresses. Ayez un peu d’indulgence pour mon placard. Avec cette nouvelle manie, il va bientôt exploser.

Comment ça un placard qui explose c’est une sorte de climax fashion ??Un quoi ? J’entends pas bien ? Un fashion orgasm ?

Aaaah non vraiment les filles, vous êtes irrécupérables !

——————–