Style

I want to break dance free

Combishort et boléro, les soeurs Cruz pour Mango.

Je disais donc, la combi résume tout ce que j’aime niveau style : d’une pièce on est habillée, c’est pur, casual, et il suffit de rajouter à ça une paire de talons et deux trois accessoires et on est la fille la plus cool de la soirée, ce qui, vous le savez, est le but ultime de ma vie.

J’ai juste une question. Peut-on être la fille la plus cool de la soirée quand on ne sort pas À L’EXCEPTION d’un petit quart d’heure mortificatoire, d’un petit moment de solitude, d’exil, ce tout petit moment où l’on referme derrière soi… La porte des toilettes ?

Je veux dire, c’est pas comme si ça m’était arrivé à moi, hein, pas du tout, c’est pas mon genre, mais imaginez, imaginez une seconde…

Prenons des toilettes lambda, raisonnablement spacieux, aussi propres que possible. (N’ayons pas l’air de vouloir faire des effets de dramatisation du décor.)

Prenons une jeune femme, complètement au hasard. En combishort en pleine mi-saison, avec donc, en plus de sa combi : un collant, une ceinture, un blazer, un sac à main, et un appareil photo en bandoulière (toute ressemblance avec des personnages existants, est, faut-il vous le rappeler, purement fortuite).

La belle (ben quoi ?) jeune femme arrive, ferme délicatement le loquet derrière elle, et cherche un endroit pour poser son sac. Rien.

Elle ne l’accrochera pas à la poignée, comme elle l’a déjà fait 350 fois dans sa vie, avec à chaque coup le même résultat quand quelqu’un essaye d’ouvrir la porte : l’écrasement au sol de ses chers effets, poudre minérale, chewing gums et portable compris.

Allez, soyons sympa avec cette pauvre, si belle et si sympathique jeune femme, ajoutons une patère sur la porte de ces toilettes et passons à la suite.

Pfiou. La pauvre belle jeune femme suspend son sac. Elle enlève ensuite son appareil photo.

Ah. Son sac prend déjà toute la place sur la patère, le bougre. Elle le décroche, y glisse son appareil photo et, satisfaite, se dit qu’il est temps de passer à la phase 2.

La phase 2. C’est à dire que.?Avec une combi, pour enlever le bas, IL FAUT D’ABORD ENLEVER LE HAUT.

La pauvre belle jeune femme légèrement énervée (appelons la la PBJFLE, déjà que ce billet promet d’atteindre des longueurs record, n’en rajoutons pas, et toutes mes excuses d’avance) ne peut donc pas espérer garder son blazer pour ce tout petit moment qui est en train de devenir une plombe.

Elle est bien tentée d’attraper ses cliques et ses claques et de se barrer, notre PBJFLE(ES) (en sueur) mais une aprèm entière de vadrouille l’attend. Non, il FAUT persévérer.

Il n’y a vraiment plus de place sur le crochet. Tant pis. En désespoir de cause, elle décide de tenir son blazer à la main et poursuit.

Vient le moment d’enlever le haut de la combi. Ce qui, pour ce vêtement particulier, ne s’effectue ni par le haut, ni par le bas, mais bien par les cotés, en tenant compte, est-il besoin de le rappeler, que les côtés sont attachés au bas. Ouais, c’est limite géopolitique une combi.

C’est le moment d’exhumer les souvenirs de ses cours de break dance. L’esprit de Sidney est convoqué, et, bien que légèrement surpris de se retrouver dans ce réduit, beau joueur, il file un coup de main à notre PBJFLEES (ou plutôt EN (en nage)).

Victoire. Trois anges viennent accompagner de leur voix cristalline ce moment miraculeux.?Elle a réussit à s’extirper de sa combi.

Elle est donc à moitié à poil, en nage, avec l’esprit de Sidney, trois anges qui chantent à tue-tête dans ces toilettes qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam 5mn (bon 20, ok) plus tôt.

Avec son sac de 300kgs en équilibre sur la patère, au dessus de sa tête, son blazer dans une main, sa ceinture dans l’autre (aaaaah mais j’avais oublié la ceinture !!! Bon, vous rajoutez la ceinture dans l’histoire ok ?) , et le haut de sa combi entre les dents parce que si tu la tiens pas elle va inexorablement aller s’effondrer sur le sol douteux de cet endroit.

Comment ça je m’énerve ?

Oui, je m’énerve. Même si cette histoire est inspirée de fait réels qui ne me sont pas arrivés. C’est qu’on s’attache à ses héros.

Mais je veux bien faire une exception pour cette héroïne là, tiens. Allez, elle nous énerve la PBJFLEES avec ses chichis. On a qu’à la laisser dans sa galère. Venez, on va boire un coup. Sidney, moonwalk, les gars, dépliez vos ailes et fermez-là, on se casse.

Dites-vous juste qu’à ce moment là, elle ne s’est pas encore attaquée à la phase 3, le bas. Et pour ceux qui s’y connaissent en toilettes et en filles, c’est en général à cet instant là que les difficultés commencent. Mais si, enfin, vous savez. Mais si. Vous savez.??Et qu’après il faut tout refaire, dans le sens inverse, break dance inversé compris.

Voilà. Pour celles qui seraient encore intéressées par savoir ou j’ai bien pu trouver mes deux chères combis, figurez-vous que c’est chez Mango. Celle que j’ai dessinée est encore en magasin et elle en jette, l’autre est au Mango Outlet à 18€95 et rien que ça, ça en jette.

Pour celles qui seraient encore intéressées, je veux dire. Allez, moonwalk ! Bonne journée !


Vous devriez également aimer

  • That Prada Bag
    Contributeurs
    That Prada Bag
  • Lisa in Clinton Hill
    Style
    Lisa in Clinton Hill
  • Total Ease
    Style
    Total Ease
  • My Summer Bag
    Style
    My Summer Bag

57 comments

Ajouter le votre
  • diane 3 juin 2008, 8:05 / Répondre

    :D quand tu parlais d’un petit problème lié à la combi, hier, j’étais sûre que tu parlais de ça!! j’ai déjà eu l’expérience avec le combishort, moins compliqué quand même :D sinon, pour le sac, il va falloir réhabiliter le sac à dos?!
    super histoire de bon matin, bonne journée garance!

  • cerises 3 juin 2008, 8:08 / Répondre

    Oui, je sais!!!
    Merci pour le fou-rire: j’avais le sourire qui grandissait ligne après ligne…
    Comment se fait-il qu’après tout ce temps personne n’ait enfin compris que pour des toilettes de filles dignes de ce nom, il faut 2 patères, 1 étagères et un vide poche!!! (parce que t’as omis le moment où la PBJFLEES blazer dans la main gauche, ceinture dans la main droite, combi entre les dents fait tomber le contenu de ces poches au mieux par terre au pire dans les toilettes… Mais en même temps je te comprends: t’as eu pitié!)

  • garance 3 juin 2008, 8:14 / Répondre

    diane : :-D, le problème, c’est que je suis toujours trop chargée. Ces moments deviennent toujours des galères sans nom. Et même, parfois, sans combi du tout :-)

    cerises : Merci ! Je suis tellement d’ac avec toi ! Mais en attendant, va falloir faire avec :-)
    Raaaaaaah, j’ai oublié le coup des poches !!! Pffff, quelle sortie d’histoire dramatique ça aurait fait ! Bien sur que ça tombe DANS les toilettes !!! :-))

  • Princesse Audrey 3 juin 2008, 8:33 / Répondre

    Pour accrocher tes affaires dans des toilettes où il n’y a pas de paterre : à la charnière la plus haute de la porte !

  • Sale Gamine 3 juin 2008, 8:39 / Répondre

    Faut souffrir pour être belle ma chérie! Toi tu pensais plutôt à l’épilation, au maquillage, à la colo… ben maintenant tu dois aussi rajouter la combi à la liste! Youpla boum!

  • no&me 3 juin 2008, 8:47 / Répondre

    je suis morte de rire, et j’étais certaine aussi que tu parlais de ça hier … :-)
    à mon avis, on y a toutes pensé !!!!
    sans compter l’aspect psychologique de se retrouver à poils dans des toilettes en plus (enfin chez moi je m’en fiche, mais ailleurs, au resto, dans une station service … je ne sais pas pourquoi, mais ça me fait bizarre à chaque fois … ;-))))

    super beau dessin Garance !

    have a good break dance day ( la légende sous le clip me fait rire :-)

  • __Esther__ 3 juin 2008, 8:50 / Répondre

    hihihi, voilà pourquoi j’évite ce genre de tenue quand je sors…

    Le pire c’est quand, tu reviens vers ton chéri que tu es super énervée par ta petite mésaventure, et qu’il te regarde et te dis bêtement, c’est fou, le temps vous passez aux toilettes, vous les filles!!!

    Et c’est vrai quoi!!
    Pourquoi il n’y a jamais de crochet? Les homme ont peur que l’on se suicide par pendaison, à la suite des plans de dragues foireux qu’ils nous font subir en salle??
    Il n’y a que des mecs pour concevoir des cabines si petites..une fois, pendant que j’étais royalement installée sur le trône, je me suis même cognée la tête à la porte en éternuant ..
    No Comment ;-)

  • mortifia adams 3 juin 2008, 8:50 / Répondre

    la combi short à BRETELLES, garance, tu visualises? alors c’est tout pareil que dans ton histoire qui n’est jamais arrivée sauf qu’au moment de breaker dans l’autre sens… tu te rends compte qu’elles TREMPENT dans le bidule en dessous. OK. s’il s’agit d’être humiliée par ses vêtements, je crois que je me défends

  • aneth 3 juin 2008, 8:54 / Répondre

    la mode et la pratique ne font pas toujours bon ménage…

  • garance 3 juin 2008, 8:57 / Répondre

    Princesse Audrey : à la charnière ? T’es trop forte, j’y avais jamais pensé :-)

    Sale Gamine : Ahaha, et le pire c’est qu’en fait, je suis pas près d’arrêter la combi :-)

    no&me : MAIS OUI !! L’effet psychologique qui tue, c’est trop ça ! Merci pour le dessin, et have a good day !

    __Esther__ : mais ouaaaaaais… C’est trop mal foutu. Je bénis les toilettes ou tout est réflechi et pratique. Je retourne dans ces endroits juste pour ça :-)

    martifia adams ( :-))) : Je suis morte de rire !!! Moi ça m’est arrivé avec… Une longue écharpe ! Bon allez, maintenant j’arrête de raconter ma vie, c’est vraiment trop la honte !!! :-)

    aneth : … et je choisirais toujours la mode au détriment du pratique, malheureusement… :-)

  • Grnx 3 juin 2008, 8:58 / Répondre

    - La démarche des TJHER (oui, Trois Jeunes Hommes en Rouge, je m’adapte quoi)… C’est avant d’avoir trouver les toilettes, non ?
    - Hein ?
    - Non rien.

  • garance 3 juin 2008, 8:59 / Répondre

    Grnx : Alors là, je suis morte de rire !!! Parfaitement !!

  • sabrina 3 juin 2008, 9:22 / Répondre

    c’est trop vrai tout ca !!il m’est moi aussi arriver a peu pres la meme chose mais avec un combisarouel bustier!!
    je ne rentrerai pas dans les détails car tu l’as tres bien fait dans ta petite histoire!!bonne journée!

  • Pauline 3 juin 2008, 9:26 / Répondre

    Ca me rappelle le ski…Moi j’ai peur que la combi de dos ça fasse “fesses dans combi de ski”, c’est pour ça que j’en met pas…encore.Bonne journée!!

  • Une Fille & La Toile 3 juin 2008, 9:31 / Répondre

    :Après avoir lu ton billet, j’abandonne l’idée de la combishort. Trop de souci.
    :-)

  • Sasha la pin-up 3 juin 2008, 9:37 / Répondre

    C’est bon tu m’as convaincue, je garde la combi-short pour la nuit :)

  • Fran 3 juin 2008, 9:42 / Répondre

    Oui mais y’a (souvent) une raison au “pas de crochet” : trop facile pour un bandit de grand chemin de venir piquer le sac de notre PBJF en passant la main par dessus la porte…

    Et sans combi, le blazer à la main et les collants/slip aux genoux, vas-y pour lui courir après…

    (Merci au personnel des toilettes de Victoria Station pour l’explication scientifique du “pas de crochet”)

    (Et merci Garance pour le fou rire du matin !)

  • garance 3 juin 2008, 9:45 / Répondre

    sabrina : coucou ! Combi sarouel bustier : raaaaaah, joli mais compliqué, c’est clair !

    Pauline : Ohhh la la me parle pas du ski : la combi j’ai arrêté, c’est l’enfer !!

    Une Fille & La Toile : Meeeeuh non, abandonne l’idée des toilettes, tout simplement !! ;-)

    Sasha : pour la nuit ? Alors tu es la fille la plus cool… de ta chambre !

    Fran : Ca alors ! Clair que je n’y aurais pas pensé une seconde ! Merci à toi !

  • Anne 3 juin 2008, 9:51 / Répondre

    J’ajoute la note honte-ultime : quand la porte des toilettes mal refermée s’ouvre sous le coup de boutoir d’une autre nana pressée…

  • Elodie 3 juin 2008, 9:56 / Répondre

    Euh… au risque de paraître très “province”, très “le bon sens en action”, bref, limite rabat-joy, je dois avouer que je ne visualise pas très bien le moment de l’année où on peut porter un truc court du bas et long du haut… Sauf à coller du collant en-dessous, of course, mais là, je crois que l’allure d’ensemble devient incompatible avec l’exercice de ma terne profession dans ma terne province…

    Merci néanmoins pour le récit savoureux de cet épisode, qui me rappelle que pas plus tard que la semaine dernière, j’ai sottement laissé choir les liens de ma jupe dans les wa-wa du lycée, ce qui ne m’a pas empêché, après cela, de retourner professer avec ma dignité habituelle (!)… Oh, j’oubliais : bien sûr, ladite chute a eu lieu APRES réalisation de ma petite affaire…
    Bonne journée !

  • Sophia 3 juin 2008, 10:23 / Répondre

    Rholalalaaaa!! Cette chanson me rappelle plein de souvenirs!!
    Excellent!

  • Flabbergasted 3 juin 2008, 10:27 / Répondre

    Tout un post pour répondre à ma question d’hier… !! Merci ! :)

  • Marieand 3 juin 2008, 10:28 / Répondre

    Ah la combi … Je viens d’acheter un combi-short, je l’ai pas encore testé en situation … à suivre …
    Merci pour le fou rire de bon matin, et pour le dessin !

  • Margot 3 juin 2008, 10:31 / Répondre

    T’es trop drôle… Moi, je me retiens dans ce cas là!
    Vestige des années salopette à l’école primaire où tu ne sais pas ouvrir tes attaches bretelles et que tu ne sais pas comment tenir la salopette (ben oui, t’as que 6 ans!!!!)
    Bisous

  • Fille Facile 3 juin 2008, 10:34 / Répondre

    Dans ce cas précis, tu te maudis d’avoir eu l’idée de boire de la bière…sinon te voilà partie pour faire du break dance/contorsion à peu près toute la soirée ! (boire ou se vêtir, il faut choisir)

  • CiTiZen 3 juin 2008, 10:34 / Répondre

    C’est exactement ce que je disais chez Punky le jour où elle nous en a parlé !!! Pourquoi personne ne m’a-t-il écouté ?! ;-) ^^
    Non mais sérieusement, de même que Sasha le pin up, je vais garder mon combishort grenouillère pour la nuit… à moins que…

  • garance 3 juin 2008, 10:44 / Répondre

    anne : aaaaah non… Et encore, une nana, ça passe… ! :-)

    Elodie : j’aime moyen les collants en plus, donc là, je t’explique pas la situation mais j’avais pas le choix. C’est terrible, moi qui adore les contrastes, le bon sens en action me rattrape toujours :-)
    Pour ton aventure de la semaine dernière : OMG !!! :-)

    Sophia : Hihi, j’étais morte de rire quand j’ai retrouvé le clip ! :-)

    Flab’ : ah oui, j’ai bien ri quand j’ai vu ton com hier !

    Marieand : tu m’en diras des nouvelles :-)
    Merci à toi !

    Margot : Mais des fois tu peux pas !!! T’imagines une aprèm entière à se retenir ? Non. Non; nooooon !
    Bisou !

    Fille Facile : Ahahah. Boire. :-)

    CiTiZen : Les gens ne veulent pas voir LA VÉRITÉ. C’est aussi simple que ça :-)

  • AliceSprings 3 juin 2008, 10:44 / Répondre

    hilarant…
    rien a dire de plus!
    j’adore ton blog, je ne manque jamais ma petite visite quotidienne et je saute de joie chaque fois que je vois apparaitre sur mon ecran une nouvelle note que je n’aurais encore lu!!!
    bonne continuation et à très bientot!!

  • frieda l'écuyère 3 juin 2008, 10:46 / Répondre

    Un billet d’anthologie. Mais tu sors des toilettes avec un sourire à éclipser les anges et tout est oublié jusqu’à la prochaine bière. PArdon, jusqu’au prochain espresso serré serré.

  • cali rezo 3 juin 2008, 10:49 / Répondre

    et tu connais les pantalons qu’on noue devant et derrière et qui restent fendus sur les côtés ? gnark gnark…

  • ineedadog 3 juin 2008, 11:04 / Répondre

    Hi Garance,
    I really love your blog, and I am an abitual reader,
    your illustration are wonderful
    and your street style photos too.
    I don’t speak and read french but I like your blog the same, no matter!

  • Clo 3 juin 2008, 11:11 / Répondre

    J’ai mal au ventre, tellement j’ai ri en m’imaginant cette histoire!

  • lili qui a vécu ça 3 juin 2008, 11:14 / Répondre

    Quand mon fils était bébé, il avait de super combis/salopettes qui me faisaient toujours un peu rèver: avec des petites pressions à l’entre-jambe pour pouvoir changer le lange facilement. Hop, tu tire un peu et, d’un seul coup, tout s’ouvre.

    D’un autre côté, tu nous vois avec des pressions à l’entre-jambe…? (quoique…peut-être que sans lange, ça irait quand même, non? Non? Non, c’est sûr!)

  • Margaux B 3 juin 2008, 11:20 / Répondre

    Hi hi hi…

    J’ose même pas imaginer le tout, en équilibre au dessus des toilettes, pour pas toucher l’IMONDE imondice qui prolifère sur la cuvette…., l’appareil entre les dents qui pendouille, une manche dans chaque main, le blazer sous le bras….
    Ah ah ah…
    et ton dessin est décidement mon préféré.

  • Camille&le chinchilla 3 juin 2008, 11:22 / Répondre

    Excellent !!!! Je rigole (silencieusement, suis au bureau), je rigole !! Ca me rappelle quand je portais des salopettes (ben quoi?!) parce que là, qu’est ce que tu fais avec les bretelles????

  • D'Elfe 3 juin 2008, 12:35 / Répondre

    C’est justement la réflexion que je me faisais ce matin. Souvenir d’une combi quand j’étais petite : la phase la plus terrible c’est quand tu la remets et que tu te démets l’épaule au passage.

  • Coquette 3 juin 2008, 1:08 / Répondre

    Omigod, this is so funny. I just bought my first jumpsuit and I didn’t take the whole thing off, but I nearly had a seizure when the top touched the bathroom floor.

  • Kat... la Spirale 3 juin 2008, 1:27 / Répondre

    Merci pour le fou rire Garance ! J’adore venir découvrir tes aventures diverses et variées sans parler des superes photos et autres dessins :-)

  • florence 3 juin 2008, 1:27 / Répondre

    je suis morte de rire, cette note est hilarante et j’imagine assez bien les contorsions de la PBLJFLEES.

  • bene 3 juin 2008, 1:48 / Répondre

    haha, je suis en combishort aujourd’hui et je pensais justement combien c’était pénible, ce matin, dans les toilettes du bureau … spéciale dédicace !!!

  • Miss at la Playa 3 juin 2008, 1:56 / Répondre

    j’aime comme tu dessins les yeux

  • shalima 3 juin 2008, 2:07 / Répondre

    Imagine la même scène sans sac à main, mais avec un bonnet, des lunettes de soleil et des chaussures de SKI. L’enfer sur terre. Alors vive le fuseau ! (quoi, c’est pas cool en soirée, le fuseau ??)

  • iknowa 3 juin 2008, 2:10 / Répondre

    :-)))), j’adorais aussi le combi avant, quand mes muscles étaient plus souples… :-))))
    Si tu as raté Eurovision, voici la video de la chanson espagnole :))
    http://www.deblignieres.com/index.php?2008/05/02/784-eurovision-apres-sebastien-tellier-pour-la-france-rodolfo-chikilicuatre-represente-lespagne

  • Iris 3 juin 2008, 2:20 / Répondre

    Tout ça me rappelle les séances d’essayage des ventes presse (sans cabine faut il le rappeler) sous une robe en soie faussement pratique.
    Y a pas à dire être cool, c’est du sport….

  • Iris 3 juin 2008, 2:22 / Répondre

    Et je suis d’accord avec TLMLAD (tout le monde là au dessus) : la bière dans un cas pareil il fait absolument oublier.
    Mais qui boit de la bière ici ?

  • Steph à Berlin 3 juin 2008, 2:40 / Répondre

    :) merci d’avoir quand même dit oû tu les avais trouvées… si jamais j’ai un quart d’heure maso… (quoiqu’avec 35 degrés ça devrait être un peu moins galère : à cette température tu la transpires, la bière… enfin bon mieux vaut pas en boire, quoi)
    bises !

  • may 3 juin 2008, 3:15 / Répondre

    oulala, fou rire!! mais combien de fois cela m’ait arrivé, coincée dans les toilettes, tout mon bordel à la main, autour du cou, et une envie uuuuurgente!!!!! Je me revois à sauter dans tout les sens en essayant de me défaire de mes multiples accessoires. Alors en plus, si c’est une combishort, pfffff. J’étais tentée par celle de Zara vu sur un blog espagnol, mais là…….

  • fanny 3 juin 2008, 3:17 / Répondre

    Moi, j’attendais le moment où l’appareil photo allait tomber dans les toilette, au milieu de toutes ces acrobaties… je suis très déçue! ;)

  • Sirelle 3 juin 2008, 3:23 / Répondre

    bonjour Garance, maintenant tu le sauras, 18€95…c’est le prix de 5 à 10 minutes d’énervement dans les toilettes. faut croire que tout à un prix de nos jours belle dame! faut admettre qu’il y a des fringues pas pratiques, et qu’est ce que tu penses de la longue fermeture éclair dans le dos d’une robe quand tu es seule pour t’habiller, ou alors pire, la fermeture éclair d’un jean qui exploserait….ma grande trouille!
    Merci pour ce magnifique dessin, j’aime beaucoup tes portraits photo et ça commencais à me manquer ces beaux traits. bisous et bonne journée.

  • helene 3 juin 2008, 3:36 / Répondre

    tu me fais rire, alala le plaisir quotidien de lire tes posts et découvrir tes photos. Surtout le matin avec le café un des moments plaisant de la journée. merci !

  • Cat 3 juin 2008, 4:24 / Répondre

    Très drôle! Et tellement réaliste! Un vrai moment de sollitude, le passage au toilettes avec combi. Mais moi non plus, ça ne m’est pas arrivé, évidemment!

  • math&jasmin 3 juin 2008, 4:37 / Répondre

    j’ai une technique, j’entortille les bretelles autour de l’entre jambe, et je tiens le tout d’une main
    mais certes, il faut des bretelles, pas des manches, sinon, c’ets pa possible et tu ressors plutot froissée
    bref…
    ça rappelle vraiemnt le ski, vive les pantalons et vestes séparés pour ça, car les toilettes de ski, c’est trop trop pourri, certes il n’y a pas le probleme du sac main..
    merci pour ce bon rire, et ce joli dessin

  • Theremina 3 juin 2008, 4:49 / Répondre

    En fait, la combi c’est le vêtement des vraies masochistes. Bien plus redoutable que le string en vinyle avec fermeture éclair spéciale pour s’y prendre les poils pubiens…

    Je n’avais pas besoin qu’on me convainque de ne pas acheter de combi, mais ta façon de raconter m’a bien fait rire !

  • .vic. 3 juin 2008, 6:33 / Répondre

    bah oé, la combi c’est so chic so classe so sexy et sa se porte avec des talons, mais quand on fais 1m80 et qu’on chausse du 42 on fait comment? paske ballerine sa fait grand pied, et talon sa fait giraffe?..! =(
    bijouxxx at toutes
    .V.

  • hossegor 3 juin 2008, 6:37 / Répondre

    C’est pour cela que j’ai laissé tomber les combis…sinon…il y a aussi le maillot de bain une pièce avce le tee shirt au dessus et le short en jean..;avec une grosse envie…dur dur..

  • mysterioustyle 16 juin 2008, 4:18 / Répondre

    ……la suite, je suis en train de me faire ton site…..( ça se dit ça hihi), enfin je tenais à te dire : j’adooooooore tes dessins, moi même je dessine et crée…. et oui je suis une créatrice dans l’âme… mais je dessine pas aussi bien, moi c’est surtout pour des croquis vite fait mal fait à la karl lagerfeld ……..hihihihihi mais bon c ‘est passable….bisous

  • Murielle 24 mars 2014, 9:40 / Répondre

    voila pourquoi je n’ai jamais acheté de combi même si j’adore visuellement ce vêtement.
    Déjà assez galérée avec salopette dans ma jeunesse.

    Ne pas oublier aussi le fait de devoir se retrouver à moitié nue dans des toilettes hyper glacées, de quoi être refroidie pour de longues minutes

In The Spotlight