Je tombe sur Claudia, et elle a tout ce que je cherche à ce moment là. Un look simple et frais.

Je lui fonds dessus pour lui demander une photo, elle explose de rire en me disant, mais qu’est ce que j’ai fait au bon dieu pour que tout le monde veuille me prendre en photo aujourd’hui ? (en italien avec les mains au ciel) Je suis juste en American Apparel !

Je la regarde, pose mon appareil et je cours chez AmApp pour copier son look sur le champ.

Non, en fait, je suis polie. Je dis bravo, et je prends la photo. Et depuis je n’ai pas eu le temps d’aller chez American Apparel, parce que ô temps suspends ton vol, etc. Attention, je pense que je risque de prendre un stock entier de ces jupes. Vous les avez essayées vous ?

Bon, sinon je suis à Arles, et c’est très sympa. Niveau piscine, niveau glace au coquelicot, niveau photo aussi, au passage. Expos, je veux dire. Bon parce niveau mode, rien à déclarer hein. D’habitude je trouve ça plutôt chouette de me retrouver dans un truc complètement hors mode et de poser mon appareil, mais quand même, ne nous cachons par derrière notre petit doigt (cet été j’explore les expressions françaises ça vous dit ?), le look vacancier fait des ravages.

Je n’en dis pas plus, je réfléchis au truc et je vous sors une théorie archi-fumeuse au plus vite. Le titre, je l’ai déjà : « La chaussure scratch à semelle caoutchouc et l’effroi ».

Bonne journée !

———————-