Beauté

work hard, play hard

Mais comment font ces filles pour être au top de tout ? Je veux dire, ok. On a pas le même lifestyle. Moi, je pars le matin avec mon appareil de 345 kilos sur le dos, et des tas de trucs, des téléphones, du maquillage que je n’utiliserais jamais, un pull dans le sac en cas de blizzard inopiné, un parapluie, un maillot si je veux me baigner, et je ne rentre pas avant la nuit noire.

Autant vous dire qu’arrivé 15h, je n’en mène déjà plus très large. J’ai les jambes en compote, les cheveux plats et les traits tirés. 17h, je me sens aussi chic qu’Amy Winehouse, 18h, je suis Courtney Love, 19h, tu me présente quelqu’un, je te mets une droite.

on parce que les new yorkaises, et plus particulièrement les filles de la mode… Remarque, même les new yorkaises next door, enfin, toutes ces filles qui ne sont pas moi ont toujours un air frais et dispos sur leur talons et peuvent se remettre du mascara en se regardant dans leur ongles tellement ils sont shiny. Mais, suis-je bête. Elles n’ont pas besoin de remettre du mascara. Ici, on ne coule pas, les gars.

Je suis sûre que leurs poils sont tellement obéissants qu’ils s’excusent de pousser, tiens. Pardon ! On est désolés, on a pas fait exprès ! Bzzzzuuuiiiit : ta gueule le poil. Rétrolaser.

Tu l’as bien mérité.

Leur peau ? Vous êtes sûres que vous voulez qu’on parle de leur peau où on s’immole par le carrot cake une bonne fois pour toutes et l’on parle de leurs corps ? Comme vous voulez, mais préparez-vous à plus du tout avoir envie de venir à New York. Oh, ça va, la Beckham. On sait que tu lis. Je ne parle pas de ton physique de Goldorak azimuté. Je parle de ces grands corps en pleine santé que l’on voit passer dans la rue, et que l’on aperçoit dans les multiples salles de sport, de danse, de pilates, de yoga, de saut en hauteur, de trapèze, de lutte gréco-romaine et de tout ce que tu veux, quoi.

Et qui, ces corps, quand ils arrivent au Starbucks, peuvent lire le nombre de calories de leur carrot cake (470, si ça vous intéresse), décider de le laisser à la petite française échouée juste là derrière qui essaie de prendre un air détaché en tâchant de traduire low-carb sur son Blackberry. Bon, low carb ça Google translate pas en français, je vous le dis. Et pour les calories, j’ai décidé de faire comme avec le dollar. J’enlève 20%, je divise par deux, je retiens 3 et j’arrondis en dessous et je m’exclame : pfiiou, c’est donné !

Bref. Les filles sont belles et je les envie. Pas parce qu’elles sont belles comme si ça leur était tombé comme ça par hasard dessus. Elles sont pas comme nous, les filles. Pas du genre à faire “Moi, belle ? Tiens, je ne m’en étais pas rendu compte, ça m’est tombé dessus, j’ai pas fait exprès ! Vous êtes sûrs ? Attendez je me regarde ! Ah oui, ben tiens, ben ça !”

Non non non. Belles, très sérieusement. Outrageusement au top du meilleur du sommet de la cerise sur le gâteau de ce qu’on leur a donné à la naissance.

Et bien je vous le dis les filles, on peut toutes être belles. Faut juste y bosser hyper dur.

Et moi, déjà, quand j’ai fait mon jogging j’ai une telle sensation d’autosatisfaction qu’il me faut un paquet de cigarettes et quatre cafés pour redevenir civilisée. J’ai pour règle de vie numéro 1 de ne jamais refuser une invitation à manger du chocolat et quand je mets mon vernis, je foire toujours UN ongle. Et puis après je n’ai plus le temps de le reprendre car j’ai rendez-vous pour boire des mojitos avec mes amis.

Et je vous le dis, le mojito, c’est pas low carb. La dernière fois que je me suis fait une soirée mojito-framboise fraîche, le matin je me suis pesée, et dans la nuit j’avais pris deux kilos.

J’ai soudain été hyper body-conscious moi aussi. J’ai décidé d’arrêter la framboise dans le mojito.

Bref, bravo les filles, c’est ce que je leurs dis, quand je les vois arriver dans leur nuage d’éclatante perfectitude.

Et qu’est ce qu’elles me répondent ?

“What ? How can you say that ?!!! Tu est française ! Fran-çaise ! Bonjouw madeumeizeeele ! Tu es sublime ! Tu as tout ! Tu as ce je-ne-seyy-kwoi ! Ne change rien ! Comment on fait pour être comme toi ?” Pfffff. N’imp’. Et le pire c’est qu’elles y croient !

Ouais, bon, voilà. En plus de ça, elles sont sympa.

—————-


Vous devriez également aimer

  • Twelve Questions
    Beauté
    Twelve Questions
  • A beauty minute with Jessica
    Beauté
    A beauty minute with...
  • All Made-Up
    Beauté
    All Made-Up
  • Nice Brow!
    Beauté
    Nice Brow!

85 comments

Ajouter le votre
  • kuniko 11 septembre 2008, 8:17 / Répondre

    Déjà elles font un truc tout simple les new-yorkaises qu’ont oublié le reste des américaines… (et les françaises aussi finalement :) elles marchent !

  • garance 11 septembre 2008, 8:22 / Répondre

    kuniko : oui, c’est clair, et elles ont vraiment toujours leurs ballerines dans leur sac… :-)

  • M1 11 septembre 2008, 8:37 / Répondre

    Vu ces looks, je dirais “work hard, play life”!!
    Pour le premier look, c’est ce qu’on appelle croquer “big apple” à pleine dents ;-)

  • no&me 11 septembre 2008, 8:39 / Répondre

    je me marre comme une conne ! tu me fais trop rire, parceque c’est tellement ça ! hi hi hi hi ! c’est ce que j’écrivais hier à géraldine sur café mode; je lui disais que la différence entre les françaises et les new yorkaises, c’est le soin : les new yorkaises sont super soignées, au top de tout !
    “ta gueule le poil” !!!! HA HA HA, tu es drôle quand tu es fatiguée ! encore plus que d’habitude ! :-)

    Tes photos sont superbes et représentatives de ce que tu nous dis là.

    La dernière photo en est la représentation parfaite : je fais du vélo, je téléphone en même temps, je ne suis même pas décoiffée, je suis bronzée, de bonne humeur, mon sac plus blanc que blanc tient pile poil (ta gueule le poil ! ) dans mon panier et ma jupe courte est super obéissante puisqu’elle ne laisse pas deviner ma culotte. Au pied la jupe ! bien sage . Gooooood Girl.

    bref. merci pour cette bonne humeur matinale.
    bisous ! et continue à t’amuser comme une folle.

  • ray 11 septembre 2008, 8:40 / Répondre

    mais tu vas nous complexer grave avec toutes ses bombes américaines et leurs body conscience !!! c affreux !! et j’imagine que les photos avec Rumi vont nous abattre !! toutefois ca reste un plaisir ces photos !:! allez a demain !! you’re the sunshine of my life

  • Marion 11 septembre 2008, 8:43 / Répondre

    Nous on a le cote “deglingue-chic” quoi…

    Mais franchement, ca se voit qu’elles y bossent nuit et jour a ces corps sublimissimes! Je veux aller faire du pilates a NY!!

  • aneth 11 septembre 2008, 8:45 / Répondre

    yes! healthy c’ets le premier mot qui me vient à l’esprit. Je crois qu’on a toutes quelque chose que les autres veulent! Ceci dit faut que je me remette à la gym moi!

  • Dinah 11 septembre 2008, 8:46 / Répondre

    Mais ouais quoi, nous on a ce je-ne-sais-quoi, ça sert à quoi de paraître svelte et sportive sur son vélo à la sortie des défilés …. ?

    T_T

  • g. 11 septembre 2008, 8:54 / Répondre

    Excellent ce billet, l’un de tes meilleurs.
    Le coup du retrolaser…
    Elle me fait halluciner cette fille en mini sur son grand velo bleu.
    g.

  • Chroniques du Plaisir 11 septembre 2008, 8:55 / Répondre

    Et ho Garance ! Pas de quoi envisager l’expatriation tout de même…. La parisienne, la fille française ont aussi leurs atoûts. De chic et de charme. Pas ridicules du tout face aux NYaises.

  • Perbandt Girl 11 septembre 2008, 8:57 / Répondre

    Hello! Cool de nous faire aussi un sujet beauté sur les New Yorkaises! On va vraiment TOUT savoir…et oui elles sont des acharnées du soin… mais déjà vu la différence de prix d’une manucure à Paris et à NYC… vite au prochain billet New Yorkais! bisou!

  • cilouette 11 septembre 2008, 8:58 / Répondre

    Très drôle ce post !

  • zibouiq 11 septembre 2008, 8:59 / Répondre

    Sans être rabat-joie, et lorsque que l’on quitte le fashion world, laissez-moi vous dire que je travaille avec ces filles qui ont vieilli, et que, pour la majorité d’entre elles, le look super travaillé vire très mal lorsqu’elles atteignent la quarantaine. Elles semblent toutes sorties d’une bonbonniere, avec leur maquillage, leurs mises et leurs assortiments, leurs collants blancs et souliers vernis….. aucune place pour la fantaisie – c’est toute la difference nous les frenchies!

    baci da Roma dove vivo.

  • Olivia (à Paris) 11 septembre 2008, 9:01 / Répondre

    Pff parfaites en effet, à mettre des complexes!

  • Cyd 11 septembre 2008, 9:09 / Répondre

    Bien senti ce post. J’ai été une downtown girl pendant 10 ans et c’était tout à fait normal de se lever à 6h30 pour aller à la salle de gym avant d’aller bosser. Le midi, tu attrapais un lunch bio et léger au Gourmet Garage ou chez Whole Foods. Le soir c’était sushi ou végétarien branché au Zen Palate (qui te livre direct at home donc cuisiner moi? jamais!). Le samedi matin, rendez-vous copines pour faire le point sur la week au Soho Nails pour pédicure/manucure (d’où les ongles impeccables). Ben de retour en France, je vois une énorme différence entre les frenchies et ces supers nanas: après 30 – 35 ans, en général, la Française vit avec quelqu’un et A DES MÔMES (GARANCE JE DIS BIEN EN GENERAL, JE SAIS QUE C’EST PAS TOUJOURS LE CAS; MOI IL M’A FALLU QUITTER NY POUR M’Y METTRE). Donc, moins de temps pour se reluquer dans le joli miroir de ses ongles vernis… et moins envie aussi…

  • Nathy 11 septembre 2008, 9:14 / Répondre

    juste un plaisir de te lire!
    Ces filles rayonnent la deuxième est un régal.
    Merci de nous faire découvrir les new-yorkaises trendy fraiche belle sculptée, bronzée, brushinguée comme il faut, vernisée à souhait…. bon je pars à la recherche du premier institut, salle de sport, coiffeur… qui me remettra tout ça d’aplomb!

  • Cyd 11 septembre 2008, 9:16 / Répondre

    oups, j’oublie le mot de la fin. A NY et en général dans les gdes villes des US, il y a une véritable pénurie de mâles hétéros prêts à s’engager. Nombre de ces jolies nanas continuent donc à s’offrir des manucures et spas sessions pendant très longtemps, histoire de meubler le temps… Néanmoins, j’adore NY et tu me donnes l’envie d’y faire un petit tour.

  • Foley 11 septembre 2008, 9:36 / Répondre

    Pas mal le portrait des New Yorkaises. Mais je te rassure c’est un micro phénomène de là bas, le reste du pays c’est pas aussi flagrant.
    C’est vrai que ça m’avait frappé, ils sont super obsédés par les low card, la health food, le sport, l’esthétique… Limite, quand est-ce qu’ils se laissent vivre? :p Bon ok c’est vrai que j’aimerai bien leur ressembler à ces filles là mais après tout j’ai un rythme de vie qui me va bien. Et oui on est Françaises on a LA classe ^^ Comme quoi chacun envie toujours quelque chose à l’autre…

  • Cécile.M 11 septembre 2008, 9:42 / Répondre

    Oui on va dire qu’on a trop un “je-ne-seyy-kwoi” quoi nous les françaises… (un peu de gras sous la fesse? c’est sûrement ça qui fait notre charme, je me trompe?)
    C’est clair qu’elle sont canons, mais au prix de quels efforts !

  • garancette. 11 septembre 2008, 9:51 / Répondre

    once upon a time quand je vivais aux Etats unis j’étais éberluée par leur dents, toujours hyper blanches scintillantes nickel et par leur cheveux également toujours scintillants, qui tombent exactement parfaitement…
    mais c’était one step at a time pour moi, c’est là bas que j’ai découvert l’épilation des sourcils, les dents c’est pour une autre vie…

    tu me fais rêver Garance, moi aussi je devais partir à NYC aujourd’hui (le 11 septembre les billets d’avion ne sont pas chers), mais j’ai dû annuler pour cause de conjoint faisant un concert.

  • Galia 11 septembre 2008, 9:51 / Répondre

    Ouh là là, elles sont jolies comme ça mais ça me fatigue d’avance de les voir… trop d’efforts… et puis trop de bronzage aussi tant qu’à faire, mais ça c’est une affairde goût

    ok je suis un peu jalouse, mais en même temps je trouve que le jeu n’en vaut pas vraiment la chandelle

  • Bouclette 11 septembre 2008, 9:56 / Répondre

    ton billet est excellent, tu m’as bien fait rire !! Et tu as tellement raison , ahhh…..

  • maths&jasmin 11 septembre 2008, 9:56 / Répondre

    trop drôle, et que des looks différents aujourd’hui, pas d’uniforme à l’horizon :-))
    Oui c’est un mystère ces américaines, car le pire c’est qu’elles n’y passent pas un temps si fou que ça.
    ça vient peut être des produits? tu n’as pas parlé de leurs cheveux, mais en général, ils sont encore plus obéissants que les poils, pas un frisottis, toujours lisses et shniny, mais comment font elles?
    et leur peau, je suis d’accord, c’est impressionnant, lisses sans cicatrices…
    bon allez
    assez admiré les américaines, c’est peut etre génétique, le meilleur de l’europe est parti coloniser le territoire, suivi du meilleur du monde entier qu’on a laissé s’installer (ou forcé en esclavage), le mixage, et voilà, tout est dit!
    bon allez, assez raconté de stupidités, je vais bosser.

  • ema la bienveillante 11 septembre 2008, 10:05 / Répondre

    c’est génial, on les envie, elles nous envient, on s’admire mutuellement !
    ouais, la clef de tout c’est leur corps, leur perfection cutanée.
    on devrait passer moins de temps devant notre penderie et plus dans notre cuisine.
    Moins dans les cafés et plus dans les bars à soupes. MOins dans notre salle de bain et plus dans les salles de gym.
    Mais alors, on perdrait notre styyyyyyyyle, note fuck-off style, notre nouvelle vague attitude.

  • yza 11 septembre 2008, 10:09 / Répondre

    tu as tellement raison c’est aussi ce que j’ai remarqué lorsque j’y suis allée et le pire même lorsqu’il pleut elles restent nickel moi j’avais l’impression qu’un ouragan m’était passé dessus ! mais ceci dit elles ont la vie plus facile que nous une pédicure manucure ne coûte pas cher et tu trouve des salles de fitness partout ouvertes jusqu’à pas d’heures – moi j’irai bien faire du sport le soir sans être obligée de courir pour pouvoir faire plus d1/4 h de sport (elle est top mon excuse non ;-). Par contre tu pourrais demander à la fille sur le vélo comment elle fait pour être aussi fraiche – je ne circule qu’à vélo et j’ai renoncé à me maquiller en partant de chez moi le matin sous peine de ressembler à un panda luisant en arrivant au bureau

  • frieda l'écuyère 11 septembre 2008, 10:11 / Répondre

    J’adore ce billet et je reste partagée. Ces filles sont rayonnantes, mais je me suis demandée moi aussi en cours de lecture ce qu’elles deviennent avec 20 ans de plus. Certes, la déglingue chic, avec 20 ans de plus, ça finit peut-être par plus de déglingue que de chic. Mais trop apprêtée, on peut faire aussi vieille poupée ?

  • ava 11 septembre 2008, 10:20 / Répondre

    elles sont sublimes c’est certain… mais elles sont aussi super riches, ces créatures new yorkaises! la bouffe low carb, le sport chic, la dent lustrée, tout ça c’est qd même des milliers de dollars d’investissement (surtout ds un pays comme les US où tout ce qui est santé coûte un bras). hors des lieux d’argent, les américaines sont bcp moins “under control” ;) (va choper du bio à baltimore, tiens)

  • pola 11 septembre 2008, 10:22 / Répondre

    plus tard, je veux être new-yorkaise.

  • Steph à Berlin 11 septembre 2008, 10:24 / Répondre

    elles sont magnifiques, c’est clair que c’est une culture (un culte !) du corps bien différente de l’Europe. moi c’est ça qui me ferait flipper en allant vivre là-bas, “devoir” être parfaite… bon en même temps on est pas obligées. et heureusement la chute de ton post relativise tout ça… on fantasme sur le New-Yorkaises, mais elles fantasment aussi sur nous (en toute modestie :) comme Berlin est cool pour ça en comparaison…

  • Marieand 11 septembre 2008, 10:24 / Répondre

    Du temps et de l’argent, voilà le secret … mais t’as raison, y a un “je ne sais quoi” en plus quand même …
    J’aime beaucoup l’éclat de tes photos aujourd’hui by the way !

  • LELAHEL 11 septembre 2008, 10:27 / Répondre

    Rassurons-nous les filles, peut-être n’ont-elles qu’un pois chiche dans la tête…

  • may 11 septembre 2008, 10:28 / Répondre

    C’est à la fois impressionant le fait qu’elles soient soo perfect, et ça laisse un peu songeur. Je pense que ce qu’elles apprécient chez la Française, c’est ce je m’en foutisme, léger et élégant (oui, enfin, on essaie hein, mais je suis sûre que c’est ce qu’elles voient chez toi). Elles, elles maitrisent tout, jusqu’au bout de leur poil désintégré, et parfois c’est juste trop, ça leur donne un côté barbie.

  • mariga(z) 11 septembre 2008, 10:31 / Répondre

    Toutes vos (magnifiques) photos, les filles, me dépriment encore plus (je suis revenue de Big Apple depuis 1 semaine today) … Mais je me rassure en me disant que 1) elles sont pas toutes somme ça – je l’ai vu de mes yeux 2) moi aussi faudrait que j’arrête sur la boisson calorique 3) je dois body-controler – une résolution qui va durer 3 semaines ? 4) c’est uniquement à NY, pour le reste des EU… et même dans les grandes villes de l’Ouest on est loin du compte : le coolitude est là, mais les low-carb et le body-control… hum… j’ai des souvenirs déprimants dans le Vermont (bon OK, c’est l’état de Ben & Jerry’s) de body-over-control… euh pour être sympa, je me sentais super classe dans mes converses et mon jean’s informe :)))
    Rhhaa merci pour cet oeil… les photos sont superbes. Bref, je me régale :))

  • melle Naomi 11 septembre 2008, 10:35 / Répondre

    Merde, moi je foire toujours plus qu’un ongle quand je mets du vernis… Et avec ça je suis vulgaire, merde, merde, merde…

    C’est vrai que ça fait envie, de voir ces filles parfaites.
    Moi-même, je vis avec une fille qui pourrait être new-yorkaise (à savoir : ma soeur). Corps impec’, pas un gramme de graisse.
    C’est difficile, au quotidien (entendez très très très complexant pour la petite soeur).
    Cela dit, je compense avec mon sens de la mode (ça c’est moi qui en ait hérité) (j’en suis fière) (héhé). :)

    Enfin bref, tout ça pour dire : Let’s Be Imperfect !

  • may s. 11 septembre 2008, 10:37 / Répondre

    Les New Yorkaises sont inspirantes :elles sont à part pas vraiment américianes(crois en mon expérience les AUTRES américaines ne sont pas low carb addict et leur dents sont vertes).
    Cette ville est comme un virus dont les symptomes sont que tu peux être toi même sans craindre le regard des autres.Et c’est peut être la clé de leur attitude si natuelle!
    Tes photos sont plus vraies que nature et la deuxième fille est géniale : je suis sure qu’elle a quatre enfants, un chien et deux amants et qu’elle circule en vélo des uns en autres sans jamais salir son sac blanc!
    I LOVE NY TOO.

  • Valerie/poutchi 11 septembre 2008, 10:37 / Répondre

    Merci aussi à toi pour ce billet (trop génial je me suis bien marrée)

    Je rebondis toutefois sur les commentaires de CYD que j’approuve pas mal, elle a tout à fait raison, une fois que tu as des enfants (et que tu es une femme bien sûr, pour les hommes c’est pas pareil) bien des choses changent.
    On va résumer en disant qu’on ne s’oublie pas mais que les priorités changent…

    (n’oublions pas non plus, comme je l’ai dit chez Géraldine, que le prix des manucures est “légèrement” différent entre chez nous et là bas…

    Bisous à toi !

  • Aurore 11 septembre 2008, 10:44 / Répondre

    Rahhh mais les française font EXPRES de pas être au top tous les jours, c’est ça le “petit je ne sais quoi”, le truc qui nous donne la rock attitude…. Allez, maintenant on répète 10 fois pour y croire!

    Les photos sont super et même si je suis malade tu me fais bien rire, merci!

  • Camille 11 septembre 2008, 10:46 / Répondre

    Ce que je retiens surtout, c’est que, comme quoi, on est jamais contente !! Et donc, toutes les femmes sont bien les mêmes ;-)

    Et effectivement, les New-Yorkaises marchent…. Et c’est aussi possible à Paris, je fais au moins 8 kilomètres par jour…. Ca change une silhouette et surtout, ça permet un peu plus de chocolat !! Et oui, je suis comme ça….

  • podszewka 11 septembre 2008, 10:51 / Répondre

    I fall in love !! Third foto is the best !!!!

  • sarah 11 septembre 2008, 10:52 / Répondre

    J’adore ce billet. Trop drôle ! Elle font comment pour avoir des guiboles comme ça ?? Hein ??? Tes photos me touchent toujours autant. Tes mots font toujours mouche. becs.

  • Margaux B 11 septembre 2008, 10:55 / Répondre

    C’est fou comme la premier look respire NY!

    Et ouiiiiii, les new yorkaise sont au top, parcequ’elles bossent tout le temps pour l’être…
    Voit le bon côté des chose: Nous on peut bouffer, elle trouveront ca so frenchy, on peut fumer, boire comme des trous, dire des gros mots, avoir les cheveux sales et des kilos en trop, on sera toujours au top de la classe pour le reste du monde et surtout pour les americains.

    Ah c’est booooon d’être français… Aller ralons un coup tous ensemble, il parait que ca aussi c’est typiquement nous!

    (toujours aussi drôle Garance!)

  • Jigeen 11 septembre 2008, 10:55 / Répondre

    C’est fou comme on ressent dans tes billets tout ce que tu décris et vis par la même occasion ! Tout ça donne très envie d’aller voir sur place de quoi il retourne, et de continuer mes séances d’éliptique, hi hi hi !

  • Catherine 11 septembre 2008, 10:57 / Répondre

    Bonjour Garance.
    Rhaaa, ces photos sont top et ton billet est super drôle. Toutefois, je rejoins le questionnement de Frieda. Et au risque de passer pour le poil à gratter de service, je pense que la beauté ne fait pas le bonheur !!! Que chacune puisse tirer le meilleur parti de ce qu’elle a, en étant soignée par exemple, peut-être ?! Mais se culpabiliser de ne pas se pourrir la vie pour atteindre un objectif hors de portée, n’est-ce pas un peu auto-destructeur ? Sans parler de cette fameuse beauté intérieure qui est si bien cachée … A l’intérieur justement …

  • Mademoiselletiti 11 septembre 2008, 11:00 / Répondre

    Merci pour cet article. C’est toujours sympa de rigoler gaiement au boulot en lisant ton blog.
    Les photos sont toujours aussi superbes.
    Je pars à NY dans 2 semaines et je suis surexcitée !!!
    Bon séjour.

  • Fashion blah blah 11 septembre 2008, 11:15 / Répondre

    love all this looks even if i’m not a bright pink person….the first one is my fav one by the way and you always take beautiful pictures!

  • Theremina 11 septembre 2008, 11:18 / Répondre

    J’ai adoré la chute de ce billet, c’est trop vrai ! D’ailleurs j’ai décidé que si je ne réussis pas professionnellement en France, je m’exilerai aux US pour devenir coach de French Style. Je suis sûre que ça marcherait hyper bien ;)

  • anneso 11 septembre 2008, 11:34 / Répondre

    Super billet un peu barge, j’adore !
    Les New-Yorkaises ont ce coté parfait mais la limite est justement qu’elles sont trop parfaites. Elles adorent le fait que l’on puisse sortir sans s’être sécher les cheveux, pas très maquillées mais entre elles c’est impensable. C’est un mode de vie différent et comme je l’ai lu dans les commentaires précédents, c’est NY et certainement pas toute l’Amérique et c’est un milieu plutôt aisé.
    Bonne journée

  • Pauline 11 septembre 2008, 11:45 / Répondre

    Garance tu es juste irrésistiblement drole!!
    je ne sais pas commen tu fais mais quelque soit le sujet ton style est toujours à la hauteur de mon envie de sourire voir d’éclater de rire!
    Et encore une fois le sujet de ton billet est plus qu’interressant.
    Profite bien en tout cas, ça doit être grandiose même avec les jambes en compote et l’oeuil de panda :)
    bisous

  • La môme 11 septembre 2008, 12:13 / Répondre

    Me dis pas qu’elles transpirent jamais en pull rose en plein caniard en plus de ça ? Hein, hein ??

  • Hélène 11 septembre 2008, 12:53 / Répondre

    La chute m’a oté les mots de la bouche, j’allais le dire : elles nous trouvetn soooo chic et sooooo tout ;-) L’herbe est toujours plsu verte à côté (et bosser comme les font et se priver de tout pour atteindre cette perfection, plutôt crever ;-)

  • Violaine 11 septembre 2008, 1:13 / Répondre

    Moi ce que je me demande c’est aussi ce que ça donne plus tard. Quand le soleil qui leur donne une peau caramel leur donne un air cramé genre “je-frise-le-cancer-de-la-peau”. Quand elles ont eu 3 enfants, des kilos en trop et d’autres priorités, en matière de temps et d’argent, que la manucure.
    Etc.

    Mais sinon, oui, quel beauté ! ça sonne très naturel : peu de maquillage mais des efforts énormes sur le corps et la peau …

    Des modèles à adpater à nous petites frenchies ! on adopte leur peau géniale et leur corps génial aussi et on les porte avec nos cheveux gras et nos fringues crades !

    Comment ça, j’en fais trop sur le je-ne-sais-quoi français …

  • Don't be so French! 11 septembre 2008, 1:24 / Répondre

    tres drole ton billet! Quand il est vrai qu’elles sont toutes en talon, brushing, ongles fait, dorees, robettes et moi… Jean, ebouriffee (merci l’humidite) en jean et en ballerines… Pas de complexe, je revendique! Look Charlotte Gainsbourg versus looks de starlettes americaines!

  • Line 11 septembre 2008, 1:35 / Répondre

    jaimeeee ton blog, je l’aime.
    dis, tu ne réponds qu’au premier commentaire de l’article à chaque fois?

  • LELAHEL 11 septembre 2008, 1:56 / Répondre

    A toutes les complexées:

    détendez-vous et lisez : “JE NE SUIS PAS UNE BOMBE, ET ALORS? ” de Caroline ROCHET

  • Juicy Juice 11 septembre 2008, 2:06 / Répondre

    Salut Garance (yet another comment…)!
    Ton histoire m’en rappelle une autre qui m’est arrivée il y a quelques temps, quand je bossais dans les cosmétiques. J’admirais toujours, comme toi, la perfection du teint, du maquillage, du look, de la coiffure, des ongles des clientes américaines, et new-yorkaises en particulier. Je me disais ça quand une de ces superbes créatures me regarde et me dis : “Wow!! What beauuuuutiful eyes!! You’re absoluuutely gorgeouuuuuuuuus!!!”, ce qui m’a à la fois beaucoup étonné et fait plaisir. Moralité, c’est pas possible de se voir objectivement, c’est tout :)

  • lili même pas jalouse 11 septembre 2008, 2:10 / Répondre

    J’ai lu il y a peu de temps “Les pintades à New-York” (qui parlent de ces fameuses new-yorkaises).
    Et j’ai l’impression qu’elles sont moins cool qu’elles en ont l’air, en fait…

    Celà dit, je ne vois pas pourquoi ce régime sport/bouffe saine/soins de beauté/mode donnerait plus mal à 40 ans. Voire à 50 ou 60 ans, et plus . (Tant qu’on résiste aux liftings…Et qu’on a d’autres raisons de vivre)

  • Marcia 11 septembre 2008, 2:13 / Répondre

    alalalala les new-yorkaises… je reviens d’un an là bas et je dois aussi dire qu’il y a un autre facteur de différence entre Paris et New York.. Les mecs! La bas, le mini short déchiré ne déclenche ni insultes, ni sifflement ni rien d’ailleurs. On les laisse tranquille donc elles en profitent! Ici c’est quand même une autre affaire. J’ose plus porter les jupes que j’ai ramené de la bas de peur de me faire insulter dans la rue et fusiller du regard par les autres, ça aide pas forcement à se motiver pour être belle :-)

  • GGLBB 11 septembre 2008, 2:24 / Répondre

    Merci Garance pour ce moment extra ! :)
    Tout le monde n’est pas new yorkaise, mais toutes les newyorkaises ne sont pas françaises… *air hautain très parisien*
    Les photos sont très lumineuses, magnifiques ! Et j’adore les baskets de la première jeune fille au pull magiquement rose, j’en rêve !

  • eveange66 11 septembre 2008, 2:32 / Répondre

    Heu pardon de fletrir ce coeur de louanges new yorkaises, mais il faut aussi dire que les Etats unis (oui oui NY est bien aux Etats Unis, le saviez vous ??!!!) c’est tout de même un pays où il y a pas mal de malbouffe et de cas d’obésité…
    Marrant, on ne le montre pas celles là, ne me dites pas que NY et, a fortiori, Les États Unis, ne sont peuplés que de sveltes sylphides toutes propres sur elles… On ne voit (ou ne montre) que parfois ce que l’on veut voir ou ce que l’on voit dans une partie de territoire…

  • Sonia-FashionBox 11 septembre 2008, 2:46 / Répondre

    Je dirais que les Americaines sont extremes, Il y a vraiment 2 mondes totalement differents aux US, et surtout a NY : les femmes qui se laissent totalement aller (obesite), et celles qui ne se laissent JAMAIS aller, sport a gogo, ultra feminines, for a perfect body….
    les francaises sont plus dans la nuance je dirais….

  • eva 11 septembre 2008, 2:53 / Répondre

    J’ai une amie New-Yorkaise qui ose porter des vêtements qui pour moi, petite parisienne, sont trop flash, trop ceci, trop cela…
    A Paris, on n’est trop surveillés même si nous faisons attention à la mode…

  • Rita Stromboli 11 septembre 2008, 3:00 / Répondre

    Alo !
    Tu devrais venir à Montréal Garance, tu trouverais ce mélange américain-européen absolument fabuleux des gens d’ici.
    C’est une mine d’or ici !
    Disons que les gens sont moins obsédés par la perfection ici et tout est beaucoup plus détendu !

  • Simon 11 septembre 2008, 3:26 / Répondre

    Je ne suis pas, mais alors pas d’accord du tout!

    Les New Yorkaises sont aussi jolies que la poupée Barbie, ce qui est loin d’être le fantasme des mecs ayant dépassé le stade anal.

    D’abord les lunettes, énormes nuit et jour (au moins a saint germain les filles les enlèvent après 19h), ensuite cette démarche “oh mon dieux que c’est dur de marcher avec des talons”, cet air bête en permanence, regard vide comme un poisson rouge avant l’éjaculation faciale, j’en passe et des meilleures.

    Pire que tout, la New Yorkaise est l’antéchrist du sexy, jugez un peu: elle commande une omelette de blancs d’œufs pour le brunch! Non mais sans déconner… Dans pas longtemps elle vont refuser d’avaler si c’est pas du sperme low fat…

    Et je ne parle même pas de leurs tenues pour faire du sport, de leur manque de conversation, de leur égoïsme, de leur capacité a être pute avec ses amies pour rien tout en gardant un sourire ultra bright …

    [blague a part, on pourrait faire le même billet avec les garçons australiens/ surfeurs abonnés permanent des machines de muscu, ou même quelques New England gangsters qui font trois têtes de plus que moi et ont des pectoraux de dieux grecs]

  • la môme de nyc 11 septembre 2008, 4:07 / Répondre

    HA ben tiens, sur ce, je vais courrir!

  • Lisa GT 11 septembre 2008, 4:39 / Répondre

    Sublime post !! mon sourire était de mise jusqu’à la troisième photo et là, j’ai fondu en larmes…
    La fille sur le vélo est tout banalement SUBLIME…. un vrai fantasme… même pas de mecs, ou de filles (au choix)… juste la fille que l’on croise et pour laquelle on pense “je voudrais être elle, dans une autre vie, je peux ????”…
    Merci encore pour ce post à la fois drôle et démoralisant… (je plaisante…. euh, oui… )

  • fred 11 septembre 2008, 4:58 / Répondre

    excellent !
    mais comment fais-tu pour ne photograpier quasi que des brunes ?
    je suis revenu de New York en ayant l’impression d’y avoir vu que de jolies filles blondes à la décoloration impeccable !
    j’ai du y faire une fixette !?
    bonne fin de semaine

  • Marina dite Maï 11 septembre 2008, 5:01 / Répondre

    Je me suis posé la même question à chaque fois que j’ai mis un pied à NY.
    Moi à Paris c’est à peine si j’ai le temps de passer prendre un smoothie chez Monop en rentrant du boulot, le sac de 25kg sur l’épaule et le déodorant à bout de son pouvoir de rétention, pendant qu’elles, elles courent comme des dératées sur leur tapis de course et sourient, la jambe ferme et bronzée, au Sartorialist.
    Pfff!

  • Estelle 11 septembre 2008, 5:42 / Répondre

    Je n’habite pas à NY mais en banlieue de Philadelphie mais je vais te dire un truc : je suis bien plus gaga des Parisiennes que des New-Yorkaises. Les Parisiennes, elles sont plus… romantiques ? Je sais pas, Vanessa Bruno disait “messy” un jour à la radio. Je crois que c’est ça, ce côté un peu négligé mais pas trop, cette retenue… Les Américaines travaillent dur pour être elles, les Françaises c’est, comment dire, naturel ?

    Tu devrais lire le livre “les Pintades à NY”, tu en sauras vachement plus sur les secrets de la New-Yorkaise.

    Perso, je suis fière d’être Frenchy et j’adore les Parisiennes :)

  • Estelle 11 septembre 2008, 5:44 / Répondre

    A Violaine :

    “Moi ce que je me demande c’est aussi ce que ça donne plus tard. Quand le soleil qui leur donne une peau caramel leur donne un air cramé genre “je-frise-le-cancer-de-la-peau”. Quand elles ont eu 3 enfants, des kilos en trop et d’autres priorités, en matière de temps et d’argent, que la manucure.
    Etc.”

    Je te réponds : elles déménagent à Brooklyn, loin de l’objectif de Garance :)

  • Violaine 11 septembre 2008, 6:33 / Répondre

    Aha, effectivement !
    C’est vrai qu’un photographe n’est jamais très objectif (ouh, ce jeu de mot !).
    Garance, tu ne veux pas nous ramener quelques clichés de filles obèses, habillées dans le noir, maquillées comme des camions volés et pas du tout souriantes ?

    Merci ;-)

  • Nina 11 septembre 2008, 6:58 / Répondre

    I love your site.

  • kuniko 11 septembre 2008, 7:03 / Répondre

    @eveange66
    Là, il se trouve que Garance est à New-York et que c’est la fashion week, elle montre ce qu’elle voit… Mais pour y avoir vécu 6 mois, oui, il y a une différence entre New-York et les Etats-Unis, même si l’un fait partie des autres…

    Déjà, comme je le disais ce matin, les New-Yorkaises marchent (où font du vélo) alors que c’est inimaginable dans presque tous les Etats-Unis où les distances sont immenses et où les américains font tout où presque sans descendre de voiture (même aller à la banque !)

    Comme l’a dit Garance, elles ont toujours une paire de ballerines ou de baskets dans leur sac et elles n’hésitent pas à descendre une ou 2 stations de métro avant (là, je parle des new-yorkaises).

    Et comme l’ont dit beaucoup d’autres, elles ont le culte du light et du healthy. Quant aux produits de beauté…

    Je veux pas polémiquer si c’est bien ou mal mais on se plaint déjà en France que les parisiens ont accès à tout et en province c’est + difficile, ben c’est la même chose là-bas et encore, j’imagine qu’internet a dû quelque peu réduire les distances par rapport à quand j’y étais…

    @Rita Stromboli,
    j’ai eu la chance de vivre 2×1 an à Montréal, c’était il y a longtemps aussi mais c’est une ville que j’ai addorré aussi, tu es bien chanceuse :D

    Désolée pour l’énorme pavé.

  • diane 11 septembre 2008, 8:28 / Répondre

    on veut toujours ce qu’on n’a pas… :D
    en même temps combien d’efforts pour atteindre cette perfection…pfff je préfère ressembler à “ce je-ne-seyy-kwoi”… :D
    jolis portraits en tout cas!

  • Is' 11 septembre 2008, 9:06 / Répondre

    Lutte gréco-romaine, boxe… on y retrouve une ‘élégance’ inattendue!

  • Skyla 11 septembre 2008, 10:47 / Répondre

    Such beautiful and clear photography, i love that.
    Love the poppy bright blues dress on the 2nd lady.

  • Sarahléa 11 septembre 2008, 11:00 / Répondre

    Trop drôle Garance !
    C’est vrai les New Yorkaises adorent notre côté bobo, j’ai du style mais c’est naturel, ça doit être parce que je suis née à Paris, blabla …
    Et les sports qu’elles font c’est juste fou ! Y a même un club de gym que pour filles, histoire de transpirer tranquille et d’assumer le côté pilates débutante !
    Ah, et ta photo de la fille en robe See by, top !

  • Stephanie 12 septembre 2008, 3:41 / Répondre

    + Estelle, le 11 septembre 2008 17:44
    A Violaine :
    “Moi ce que je me demande c’est aussi ce que ça donne plus tard. Quand le soleil qui leur donne une peau caramel leur donne un air cramé genre “je-frise-le-cancer-de-la-peau”. Quand elles ont eu 3 enfants, des kilos en trop et d’autres priorités, en matière de temps et d’argent, que la manucure.
    Etc.”
    Je te réponds : elles déménagent à Brooklyn, loin de l’objectif de Garance :)

    Estelle, certains coins de Brooklyn sont aussi branches que Soho & co, sans les touristes! ;-)

    Non, elle font comme ma voisine (de Brooklyn), elles ont une nanny, une femme de menage, une cuisiniere une fois par semaine pour preparer congeler… un jardinier pour leur 3m2 de jardin (sic!) et un coach qui vient a domicile :-o Verdidique!

    Moi, (sans staff!) je cours, pas seulement pour avoir la forme et aller chercher mes enfants a l’ecole mais surtout pour retrouver 12 ans apres mon arrivee mes premiers emois avec NY.
    Ahhh traverser le pont de Brooklyn en courrant!

    Garance, continue. Tu es un de mes liens avec Paris!

  • Eunice 18 septembre 2008, 4:05 / Répondre

    Super tes photos et tout tu es tout simplement super!! Il faudrait que tu viennes nous dire ce qu’on a nous les Montréalaises, parce que moi, jvois pas ;-)

  • emmanuelle 18 octobre 2008, 3:42 / Répondre

    J’ai demandé plusieurs fois leurs trucs;

    pour ne pas avoir le maquillage qui coule, c’est la poudre après l’application sur les yeux…En été pas bcp de crème hydratante, vu la chaleur dans le métro, …le sébum en veux-tu en voilà…
    Les poils et les ongles c’est beaucoup moins cher, mais j’avoue je reste perplexe sur leur peaux zéro défaut et lisse….elles m’ont bien énervées aussi.
    Et j’ai été super jalouse de leurs jambes aussi, pas un gramme de cellulite, épilation nikel…
    bref j’en ai appris pas mal aussi là bas…sans parler de leur style, quand elles “pull it off” tout ce qui leur passe sous la main…

    Bref mais à part ça, j’étais aussi la frenchie, mais comme toi je ne vois pas ce qu’elles nous envient…

    bisous
    continues!

  • Anaïs 7 novembre 2008, 5:37 / Répondre

    Ah oui… C’est bien ce genre de filles-là que je jalouse…
    Mais ce que je me demanderais toujours, c’est comment elles fond pour que leur peau ne brille pas sans la retoucher ? Puis bien sur aussi, leurs magnifiques paire de gambettes, fines, longues et lisses…

  • linda 22 novembre 2008, 7:03 / Répondre

    ???????really love

  • horpic 8 mars 2009, 12:32 / Répondre

    un produit qui mérite d’être découvert

  • Dina El-Hakim 16 mai 2011, 1:24 / Répondre

    hahaahahahahahahahah @ |Je suis sûre que leurs poils sont tellement obéissants qu’ils s’excusent de pousser, tiens. Pardon ! On est désolés, on a pas fait exprès ! Bzzzzuuuiiiit : ta gueule le poil.|

    j’adore! try being an arab woman! ;)

    garance…the grass is always always greener on the other side :) there is a lifestyle difference between europeans and americans, that’s true though.

    - dina
    http://www.lifeofphi.wordpress.com

  • c1ara 26 juillet 2011, 6:30 / Répondre

    j’adore!! trop drôle :) et quelle chute! et j’ai beaucoup aimé aussi parcourir tous les commentaires!

    et le pire c’est que c’est vrai, à chaque que je vais à new york, en voyant ces filles je me dis qu’elles sont vraiment au top niveau et qu’elles arrivent à sublimer au max tous leurs atouts!!
    des fois je suis en admiration c’est vrai et je prends la résolution (qui ne dure jamais très longtemps ,hein!) de faire du sport, de manger sain et caetera.. mais quelque fois je trouve ça un peu trop sophistiqué, un peu trop barbie, un peu trop parfait quoi ! et c’est là que comme je l’ai vu ds un des com précédents, je savoure d’avoir ce côté “messy” à la française!!!

  • emi 21 août 2013, 9:46 / Répondre

    je n’avais pas vu ce post et je dois dire que c’est un de mes favourites….j’adoooore ;)

In The Spotlight