Coucou ! Alors alors, comment amener le sujet, comment vous dire que, comment exprimer la, huuuuum…

Dites, vous l’aviez senti ? Je m’ennuie ! Voilà trois jours que les défilés ont commencé à Paris, et j’attends toujours l’étincelle que je n’ai eu ni à New York, ni à Londres. Ou c’est moi ? Ou je commence à m’habituer à tout ça ? Ou c’est la crise ? Vous en pensez quoi ? Vous aimez quoi ?

Et pourtant, j’ai beaucoup aimé Dior, c’était gai, fort et je veux une robe-tutu -d’ailleurs on va toutes vouloir des robes tutu, des jupes tutu, des micro-jupes à volant tutu, je suis trop trop fan de la tenunue ci-dessussus, je veux mon tutuuuuu !

Bref, j’ai eu envie de repartir avec la moitié des fringues chez Isabel Marant (quelqu’un a les photos ?), comme d’habitutude, et j’ai complètement halluciné au show Margiela, qui était tout à la fois hyper bien scénographié, hyper beau, hyper prétentieux, hyper gai et hyper intéressant.

Bon en fait, ça va. Je ne dois pas tant m’ennuyer que ça. On va plutôt dire qu’on sent un léger flottement.

Niveau looks, c’est pareil, je nage un peu entre deux eaux. J’ai l’impression d’avoir déjà vu et revu des tas de trucs, et du coup ce que j’apprécie beaucoup en ce moment c’est la manière de porter, l’attitude, une certaine façon de remonter ses manches, de laisser dépasser son tee-shirt, ou de ne pas porter de sac…

J’ai donc choisi trois de mes stylistes préférées, qui ont toujours un style juste et pas maniéré. Quand je n’ai plus d’idées, ce sont ces filles là que je regarde.

J’aime bien ces fashionistas là. Pleines de personnalité, toujours en train de se marrer, elles ont un rapport à la mode hyper rafraîchissant et plutôt détendu.

Et je me rends compte que ce qui définit ce que j’aime en ce moment, c’est ce jeu perpétuel avec les basiques, cette façon de réinventer toutes les 5 secondes comment on porte le jean, le blazer, la chemise, comment on dédramatise une pièce forte avec du super casual, comment on rend un simple tee-shirt imprimé génial en l’associant avec la bonne veste.

Comment une bonne coupe de cheveux, pas forcément mode (cf Yasmin en première photo) mais bien adaptée, une manière de ne pas faire sentir l’effort, une façon de se mouvoir, de se poser, comment un éclat dans le regard et une attitude font tout le reste. En fait, plus je prends des photos, plus j’épure, j’épure, et plus je reviens à l’essentiel.

Comme ma petite soeur Sacha me disait, quoi : “taiiiin, c’est trop dégaine !”. Ah voilà, Sacha, c’est exactement ça ! Bonne journée !

———————