Kate. Je ne vais pas vous dire grand chose sur Kate.

Juste, pour la petite histoire, que Kate Lanphear c’est la fashion editor du Elle américain, et que j’adore son style. Et je ne suis pas la seule, vous vous en doutez.

Je vous parle très souvent d’elle, tout simplement parce que sa dégaine, aussi tranchante qu’une lame, me rend proprement hystérique. Et que son côté rock et rebelle est totalement en contraste avec son humour et sa douceur. Cette fille passe son temps à se marrer.

Sauf sur les photos, mais j’adore ce côté rugueux, ça lui va bien.

Je suis fan peut-être aussi parce qu’on a deux trois trucs en commun. Un amour irrésolu pour les gris, un peu de bleu pour changer, des tas de tee-shirts en coton blanc, gris et marine comme fond de garde-robe, et une obsession du pantalon.

Sinon, j’ai moi aussi une géniale ceinture cloutée.

Huuuuum… bon. Voilà. C’est tout pour la comparaison.

Il y a cette manière d’être toujours et jamais la même, cette façon d’utiliser les accessoires, à chaque fois de se démerder pour glisser des chaînes, du clouté, une ceinture métallisée… Et invariablement, de porter des talons incroyables.

De ne jamais se maquiller.

Mais Kate, c’est surtout une attitude et, mon dieu, une coupe de cheveux ! Sa mèche warholienne, c’est carrément sa signature, et ça fait déjà quelque années qu’elle les porte comme ça. Bien avant la mode, quoi.

Et comme vous en parlais hier, j’y crois de plus en plus : une bonne base pour trouver son style, c’est choisir ses couleurs, sa ligne, et surtout, de s’offrir une super coupe de cheveux.

Voilà. Perso, je suis tout simplement sans voix, et le fait de la rencontrer n’a rien changé à ça.

Kate Lanphear, elle déchire.

—————————–