Les incroyables Kirako de la collec SS09 de Céline

12 septembre, New York, 16h

Je suis dans dans le Meatpacking disctrict. Je reprends l’avion dans quelques heures. Je marche sous la pluie, seule, légère, heureuse. L’ivresse des départs.

Soudain une vitrine, et dans la vitrine, une paire de boots. Oh mon dieu. Je les ai prises en photo sur Taylor le jour d’avant. Elles sont vachement bizarres. À moitié en plastoc. Hyper voyantes. J’adore. Je rentre, je fonce dessus et je regarde le prix.

Merde. 200$ et je suis Taylor Tomasi. J’achète.

12 septembre, Aéroport JFK, 23h

Je traverse l’avion. C’est pas un avion, c’est le Who’s Who de la fashion. Marc Jacobs est là, Hamish Bowles est là, Caroline Christiansson est là, même Géraldine Dormoy est là.

Woh. Lapo Elkan est là.

Non. Ne hurlez pas. Lapo, ce mec, il me fait quelque chose. Je comprends pas pourquoi. Subtil cocktail de chic et de très très mauvais goût, j’adore. Un peu comme mes crazy shoes, quoi.

Tiens d’ailleurs mes shoes, il les regarde. “Beautiful shoes”, il me dit. Il lève encore les yeux. “Beautiful woman !”

Mon coeur s’arrête. Je tombe à la renverse. Je souris. Je bafouille. Je rougis. Géraldine hurle de rire. Je suis couleur semelle de Louboutin.

16 septembre, Londres, 9h

Tiens, il pleut. IL PLEUT !!! C’est le moment pour faire ma FTT (fashionista tout terrain) et de sortir mes crazy boots. Trop contente sur mes 10 cm, je pars à l’abordage du défilé Stella pour Adidas.

J’arrive là bas, et une bande de streetstylers sauvages s’abat sur mes pieds. Ça y est. Je crois que j’ai trouvé un truc qui doit être encore plus vexant que de ne jamais être pris en photo à la sortie des défilés. Être pris en photo. Mais que des pieds. Si Lapo était là moi je te dis que ça se passerait pas comme ça.

16 septembre, Londres, 10h

On sort du show, et je vois Fonelle s’extasier sur le défilé, la joue rose, de très bonne humeur. Puis soudain, elle voit mes shoes, prend un air inquiet et les prend direct en photo, sans piper mot.

Je la connais, Fonelle. Quand elle aime un truc sur moi, elle est à deux doigts de me l’arracher. Elle me grimpe affectueusement dessus et me demande “Combien ? Où ça ? Quand ?”

Alors que là, elle me demande juste : ” Pourquoi ?”

Je lui dis qu’on a tous besoin de fashion folies dans la vie. Elle me regarde très sérieusement et me dit non. Quand tu te dis que c’est ton “détail crazy”, que c’est “juste pour s’amuser”, ma chérie, c’est pas bon. Non, non, non.

Résultat : je suis déprimée pour la journée, mes chaussures vont finir sur Ebay, merci Fonfon.

29 septembre, Paris, 13h

Je vois Taylor au loin. Bien décidée à en dérouiller, je m’avance vers elle d’un pas décidé et je lui dis : “So, Taylor, tu sais que j’ai acheté les mêmes shoes que toi par ta faute ?”

Elle me répond : “Mais tu as bien fait, elles sont géniales ! Tu veux mettre quoi à part ça quand il pleut et qu’il fait froid ?”

Taylor, le bon sens près de chez vous. Rassérénée je suis. On bavarde à fond. Avoir les mêmes crazy shoes c’est comme avoir un ex en commun : ça crée des liens.

29 septembre, Paris, 22h

Mon portable vibre. Fonelle. Un message photo. J’ouvre et que vois-je ? Je rêve.

Elle vient d’acheter une paire de Castaner, étrangement cousines avec mes crazy Kors.

Je lui renvoie un “Non mais ça va pas ? C’est les mêmes que… ??”

Et là, elle me répond avec un air totalement contrit [j'imagine] derrière son texto : “Bah voilà ce que je voulais te montrer. En fait, FINALEMENT j’aime bien les TATANES ÉTRANGES” [---->Traduction en bon français : les crazy shoes ! Héhé !]. Elle en a même fait un billet.

CONCLUSION : Une bonne paire de crazy shoes, c’est pas forcément facile à assumer. Mais si ça permet :

1- De se marier avec Lapo.

2- De devenir meilleure pote avec votre staïle aïcône.

3- De donner des leçons de fashion à Fonelle herself…

Ça vaut le coup, non ?

En fait moi ce que j’ai surtout compris, en dehors de tout name dropping extensif, c’est qu’un détail crazy, ça crée l’événement perpétuel autour de vous. Ça moi j’aime bien. J’avoue.

Du coup, j’ai déjà trouvé mon détail crazy pour l’été. Elles sont pas bizarres. Juste beeeeeelles et un poil surréalistes. Les Kirako de Céline, qu’est ce que vous en pensez ? Lapo ? T’en pense quoi ? Laaaaapoooo !

——————–