Quand j’habitais dans le Sud, mes copains se demandaient toujours comment j’avais atterri là. Je fuyais le soleil, je ne calculais pas la mer, et j’attendais les vacances à la neige à partir du mois de septembre. Même moi, des fois, je me trouvais un peu zarbi.

Je me disais qu’en arrivant à Paris, ça me passerait direct. Pfffu ! Pas du tout.

Je n’aime rien plus que les ciels gris de Paris, sortir mes grosses laines et dès les premiers froids, me faire des litres de thé et regarder les feuilles tomber. Ça me rend hyper gaie, c’est mon côté Mamie Nova. Si on m’arrête pas, je me mets à faire des gâteaux, et en avant les kilos.

C’est pour ça que quand j’ai croisé Marion dans le Marais la dernière fois, avec son grand pull tout blanc, j’ai adoré. J’étais avec une amie, en train de mamie novifier grave en se racontant des histoires hyper croustillantes, pleines de “oh !” de “ah !” et de “noooon !!!” [ma définition de la mamie idéale, celle que je voudrais être, ce serait super chic et légèrement indigne] devant un thé au sarrazin [Vous connaissez ce truc ? C'est HYPER bon !!!] et de manger une crêpe au caramel au beurre salé [no comment, c'est entre ma balance et moi] au Breizh Café.

J’ai tout planté là et je lui ai couru après. Son pull est un Andrea Crews. Et c’est exactement le genre de trucs dans lesquels j’ai envie de me pelotonner en ce moment.

Pour me caler avec mes copines, louer un chat [pour deux-trois heures, je ne comprends pas que personne n'ait encore pensé à ça] [Tiens, d'ailleurs, à propos de chats, vous connaissez ça ? Ahah !] et regarder le temps passer en racontant des histoires hyper croustillantes, pleines de “oh !” de “ah !” et de “noooon !!!” et d’autres, aussi insignifiantes que…

Ben que mon post de ce matin, tiens, voilà ! Bonne journée !

——————–