Je ne suis pas originale un quart de demi-seconde. Je m’en veux un peu des fois d’avoir des goûts aussi mainstream. Je sais pas, moi, même en souhaitant très fort être différente de tout le monde et tout ça, genre en portant pas de sac, par exemple, je n’ai pas pu résister à la vague Balmain.

Voilà. Je commence tout juste à me lasser des jeans imprimés bon-mauvais goût et des boots à frange que même ma belle-grand-mère liftée [si, si] a acheté, que déjà l’esprit veste militaire des petites vestes épaulées du défilé printemps-été me monte au cerveau.

Mais bon. Hein. Vu que moi aussi, je suis une recessionista, [j'adoooore la crise, elle permet de justifier un nombre de trucs incalculables ! "Non, j'achète pas Balmain, tu sais, avec la crise... Avant, ohohoh oui, bien sûr, tous les jours ! Mais maintenant, nooon, soyons raisonnables."] et bien ma veste, je crois que je vais tenter d’aller la chercher ailleurs qu’à la rue François 1er.

Je vais faire comme Louise et Céline, et je vais la chiner.

Oui. Maintenant. Parce que quand viendra le printemps, moi je dis, ce sera trop tard, il n’y en aura plus nulle part.

Voilà comment je me retrouve forcée à planifier la fashion.

C’est pas moi. C’est la crise !!!

———–

Oh, je n’avais pas vu, mais Jane de Sea of Shoes a fait un post sur les vestes militaires (quand je vous dit que je suis vachement originale :-). Merci pour le lien Tour D’Ivoire !