Le train me ramène de Toulouse où il a fait beau et gris et où, je peux le dire, je me suis vautrée dans la soie. J’étais chez mon amie Carole, qui a une dangereuse boutique où elle vend des vêtement plutôt troublants, et je n’ai pas pu résister à aller faire un tour dans l’arrière-boutique, le meilleur endroit pour voir, toucher, et même essayer les nouveautés.

C’est tellement important de voir les vêtements en vrai. Même si parfois ça peut paraître difficile de passer le pas de certaines portes (Je sais pas pourquoi, moi, au début, j’étais terrorisée à l’idée de passer le perron d’une enseigne Chanel. J’avais l’impression que Karl serait là, à faire craquer ses mitaines, brrr… Trop bête, en fait j’adorerais le rencontrer !)

Bref. Je crois qu’on ne peut aimer un créateur qu’une fois qu’on a touché du doigt le soin apporté à la finition de ses vêtements, comme cette soie grise de chez Lanvin sur la première photo.

Je n’ai pas pu résister à aller jeter un oeil dans l’arrière-boutique, et évidemment pas non plus à prendre quelques clichés. Voici donc l’adorable Chloé dans du Balmain de la vraie vie, un top simplissime… À l’exception des fameuses épaulettes de l’été.

Top Balmain, pantalon Lanvin, sandales Balenciaga

Alors, les épaulettes, ça vous dit, vous êtes prêtes, ça vous plaît ?

Demain je vous montrerais d’autre clichés. Ouais, encore un tout petit peu d’été en janvier, s’il vous plaaaaaît !!!

Bonne journée !