Histoires

dernière de la classe

Les voyages, c’est bien. J’aurais quand même vachement aimé que la téléportation, ça marche, en fait. Il nous a bien cassé le truc Cronenberg avec La Mouche. Il a dû briser l’élan de générations de chercheurs sur la téléportation. Dommage…

Parce que le seul truc qui se rapproche un tant soit peu de la téléportation, c’est la première classe. Et moi… Moi je ne voyage pas en première classe.

Non. Loin de là.

Loin de là, c’est dire au fond de l’avion, en classe normale. Ouais, bon, en éco. Ok.

Alors voilà. J’étais à l’aéroport, relax, dans la totale inconscience de l’éboulement social qui m’attendait. J’allais enregistrer mes bagages, quand je sens derrière moi un parfum délicat : celui de la mode. Je me retourne et je vois une fashion editor bien connue que je ne connais pas très bien, on se salue et je me dis ah tiens, c’est cool, une copine ! On va bavarder.

Tu penses. J’enregistre, je me rends à mon terminal, et là je la vois qui passe et se dirige vers un endroit où est marqué en appétissantes lettres dorées : ‘LOUNGE VIP EXCLUSIVE GARANCE RÊVE PAS : TU RENTRES PAS’, un truc comme ça. Elle s’y engouffre et disparaît.

J’attends sagement l’embarquement. Je pénètre dans l’avion, et là, en un éclair je hais Air France. Je sais pas moi. Ils auraient pu nous faire entrer par l’arrière de l’avion, pour nous empêcher de voir ce que je vois, là !?!

Ce que je vois ? Oh rien. Juste la première classe, un espace en cuir et bois ambiance Dallas ton univers impitoyable, où carrément ton siège c’est un mini living-room qui se transforme en vrai lit, le genre de trucs qui prend la place que prennent 12 sièges en classe éco. Non pardon. Après vérification, 24.

À partir de là c’est la dégringolade. Je passe les classes successives. Business, Premium, je sais pas moi. À chaque fois je me dis ce coup-ci, c’est la bonne, et puis non. Les fauteuils rétrécissent, et j’avance, mais toujours pas mon numéro.

Ça doit être à peu près par là que je vois ma fashion Editor Premium lovée dans une couverture en cachemire, qui me flashe un grand sourire. Hinhin. Ouais. C’est ça. Voilà, ça y est. Vous voyez ? Vous voyez ce que ça me fait ? Rien que la perspective du manque de confort : ça me rend con.

Et soudain, je passe un autre rideau. Et là. Blam. La réalité m’éclabousse de plein fouet. Les micro-strapontins, là. C’est là que je vais passer tes 9h45minutes trente deux secondes qui me séparent de l’atterrissage.

J’essaie de rester calme, cool, dans la totale maîtrise de mon moi-voyage. Je trouve enfin ma place. Je suis exactement au milieu de la rangée du milieu. Complètement coincée. Génial. Je respire un grand coup, et je sors mes 564 mags, mon ordi, mes chocos, tous mes trucs, et j’essaie d’oublier le monde environnant.

Je ferme les yeux. Quand soudain j’entends des grosses voix pleines de oneagainafive qui parlent autour de moi. Merde qu’est ce qui se passe ? Mon siège tremble. J’ouvre les yeux, et là, et là je vois…

Une équipe de basket. Avec les maillots et tout. Véridique. Je vais traverser l’Atlantique, entourée par une équipe de basket. Qui déborde de tous les côtés et souffre d’avance, vu la taille transatlantique de ses 14 paires de jambes. Je me recroqueville. Je crois que j’ai un peu peur. Plus qu’une chose à faire : je m’endors.

Et je me réveille au beau milieu de… Bah je ne sais pas quelle heure il est. En tout cas il fait noir et mon voisin a sa tête sur mon épaule, la bouche ouverte et il ronfle. De l’autre côté, son co-équipier a allongé ses jambes dans mon espace vital. Je meurs de soif. J’ai envie d’aller aux toilettes. Mais bon. On ne dérange pas un homme très très fort qui dort. Je pousse légèrement sa tête, ça me prend une demi-heure, puis je dégage mon ordi. Puisque c’est comme ça, je vais bosser.

Hum. Pardon. J’aurais souhaité bosser, mais une fois la tablette descendue, vu que mon basketteur du devant a allongé son siège et que les jambes de celui de derrière bloquent le mien, l’écran de l’ordi est à trois cm de mes yeux et le clavier m’empêche presque de respirer, impossible d’écrire quoi que ce soit.

Je me dis que je vais écouter de la musique. Je branche mon casque à l’ordi, mets Kanye West à fond, et je ferme les yeux. C’est bizarre, parce d’habitude, quand je mets à fond, ça m’explose les tympans, mais pas là. Bah. Ces avions, en plus d’être humiliants et de vous amener à vous battre pour 2cm d’espace vital, sont bruyants. Je ferme les yeux. Si j’oublie la crampe que j’ai dans la jambe droite, je suis presque bien.

Mais on me tape sur l’épaule. J’ouvre les yeux. Devant moi, des yeux rouges, injectés de sang, très très très en colère. C’est mon voisin qui me montre mon ordi with a lot of insistance. What ? J’enlève mon casque et c’est là que je réalise.

Tous mes voisins me regardent. Je vois la rage de la classe éco dans leur yeux.

Mon casque. Je ne l’ai pas branché. Et la musique est à fond.

Je viens de réveiller la moitié de l’avion.

Je me replie en 12 et je passe les 7h23 de vol qui me restent à essayer de me faire oublier, en m’apitoyant mentalement sur mon sort et en jurant qu’on ne m’y reprendra plus.

Au sortir de l’avion, je doit ressembler à Davy Jones, le capitaine gluant des Pirates des Caraïbes. Aux bagages, du fond de ma déflagration, j’aperçois ma fashion editor, fraîche comme Natalia Vodianova après une bonne nuit de sommeil. Toujours délicieuse, elle m’envoie un salut very first class.

Rah. Les salauds. Ils ont réussi à me donner envie de choses dont je me fous.

Ouais.

Mais ils ne m’auront pas. Vous savez quoi ? Je reprends l’avion dans quelques heures, direction New York City, because là-bas c’est la fashion week !

Euh… Ouais. Ok. Oui, en classe eco. Bah quoi ? Souhaitez-moi juste que ce coup-ci je sois entourée d’une équipe de… Je sais pas moi… De jockeys ?

Gros bisou !


Vous devriez également aimer

  • Shopperz
    Histoires
    Shopperz
  • Smells Like Spring
    Beauté
    Smells Like Spring
  • Good Morning!
    Beauté
    Good Morning!
  • Greetings from Canal Street
    Lifestyle
    Greetings from Canal...

99 comments

Ajouter le votre
  • nathi 12 février 2009, 8:15 / Répondre

    Jolie petite histoite teintée d’humour!!! Tu as dû passer un sacrée bon moment! bizarrement je pense que tout le monde peut avoir connu une histoire similaire dans un avion ou du moins quelques éléments de ton histoire parce que c’est vrai ton histoire à toi toute entière pour une seule personne ça fait beaucoup! Tu as raison il faut résister Garance rester une fille simple que tous ces artifices n’atteint pas!! Restes en classe éco. Je n’ai qu’une seule chose à dire Keep calm and Carry on ;)
    Ton desssin est juste une tuerie!

  • Sunny Side 12 février 2009, 8:17 / Répondre

    La classe ton billet !!! En classe éco mieux vaut être au fond près d’un hublot .
    Je me console en me disant que ce sont les first class qui plongent les premiers en cas de … et ceux du fond qui réchappent !!! Vérifié !!!

  • Cerises 12 février 2009, 8:18 / Répondre

    Aaaah je hais la classe éco (qui n’a d’éco que le nom d’ailleurs).
    Merci d’avoir mis tes mots sur mon ressentiment…. Je suis morte de rire. effectivement les 35 cm2 d’espace vital c’est quasi de la torture: tu as l’impression d’être enfermée dans une boite. Comment ne pas ressortir fripée, épuisée et énervée?…. C’est franchement de l’abus pour les vols long courries.
    Bon ok je te souhaite l’équipe de jockey… Enfin je te souhaite surtout d’être surclassée la prochaine fois
    ;-)

  • Sunny Side 12 février 2009, 8:18 / Répondre

    Oublié de dire que ton dessin est carrément divinement … aérien !!!

  • San 12 février 2009, 8:21 / Répondre

    Ah, les longs voyages en éco … de quoi devenir casaniers.
    C’est peut-être un peu tard mais je te souhaite bon courage et bon voyage, et surtout bonne NY fashion week.
    Le seul truc bien avec les trajets pénibles, c’est qu’on les oublie vite vite, surtout quand le séjour est enjoyable.
    Alors amuse-toi tout plein et reviens-nous vite !

    Sinon, pourquoi pas une croisière, la prochaine fois ?
    The Loooooove Boaaaat …

  • Aurore 12 février 2009, 8:21 / Répondre

    Ohh ma pauvre Garance!

    Ici il neige foooort, j’ai mis une robe, un manteau manche 3/4 crème et des richelieux à talons qui glissent. Pas de parpaluie.

    Tout le monde vit des moments de merde.

  • Olivia (à Paris) 12 février 2009, 8:22 / Répondre

    Bon courage Garance! Moi qui peut pas prendre l ‘avion de peur et qui prefere se taper 22 heures de train pour voir ma famille en Espagne (je sais ce que vous vous dites:)…je t’admire!
    Bisous!

  • tiny 12 février 2009, 8:23 / Répondre

    Bon séjour, et bon voyage surtout! :)

  • Garance 12 février 2009, 8:25 / Répondre

    Nathi : Et tu sais quoi ? J’en ai viré des passages tellement j’avais de trucs à raconter sur les voyages en avion. T’inquiète, je keepe calm, et merci pour le dessin ! :-)

    Sunny Side : Ah ouais ? Moi j’essaie toujours de choper les sorties de secours pour pouvoir allonger mes jambes, et le couloir pour pouvoir aller et venir. Après je grimpe sur les gens pour voir la vue quand on arrive de jour… J’ai faux ? ;-)
    Et merciiiiii pour le dessin !

    Cerises : Ah oui je veux bien… ! On fait comment ?

    San : carrément d’accord, on oublie tout ça très vite ! Well… Quand on a pas perdu ses bagages ahah. Oui ça m’est arrivé aussi, pourquoi ? Et sinon, quand je peux, je préfère laaaargement le train, même si c’est un peu plus long !

    Aurore : Merci beaucoup ! Oui, c’est des moments de merde pour faire des trucs cools, genre voyage, alors ça va !

    Olivia : ah c’est fou ! Je connais quelqu’un comme toi qui a du changer et qui maintenant voyage tout le temps en avion… Il y a de l’espoir ;-)

    Tiny, merci beaucoup !

  • Fanette 12 février 2009, 8:26 / Répondre

    Oh, quelle horreur ! ma pauvre ! quel stress ! aie ! je compatis, mais c’est très drôle et bien raconté !

  • Garance 12 février 2009, 8:28 / Répondre

    Fanette : Il y a un moment où j’ai cru que je ne survivrais pas. Je te jure !!! :-D

  • maths&jasmin 12 février 2009, 8:31 / Répondre

    quel talent de narratrice, et la chute rhohohoh une équipe de jockey :-))))
    on s’y croirait.
    Profite quand même, bientôt avec la pollution, tu vivras les fashion week en grand écran interactifs et visio conf…
    et oh surtout UN DESSIN, yes , tu as mis de l’aquarelle? (on dirait presque, ou alors du pastel)

    bon voyage

  • lucille 12 février 2009, 8:34 / Répondre

    Oulala mais quellle histoire , tres rigolote je dois dire ; Tout ca tes vraiment arrivé !
    XD
    bon et bein bonne fashion weeks quand meme !

  • Audrey 12 février 2009, 8:36 / Répondre

    Ah les joies de l’avion.
    Mon pire souvenir est la deuxième fois où je suis allée à NY et que j’ai eu la bonne idée de voyager avec Iberia … 6h entourée d’espagnols, et les espagnols ça parlent TRES fort, en plus de ça je pense qu’ils s’étaient donnés le mot, car beaucoup voyageaient avec des enfants en bas âge …
    En arrivant à destination, les sirènes de police et autres me semblaient bien agréable à côté.

  • Lilly 12 février 2009, 8:38 / Répondre

    J’espère que ton voyage pour New York se passera mieux ! Et encore, tu n’as pas eu droit à celui qui descend brusquement son siège alors que l’hôtesse vient de t’apporter à boire…. Résultat, j’étais trempée, il me restait environ 10h de vol, super ! Ah, les classes éco, une joie… C’est vrai que c’est déprimant de passer devant les 1ères classes et leur super confort…mais bon, vu qu’on est pas millionnaire, tant pis pour nous !

  • Marie in Singapore 12 février 2009, 8:39 / Répondre

    Est-ce qu’il ne faut pas tout simplement eviter de voyager avec certaines companies (i.e Air France – que je deteste)?
    J’ai quand meme le sentiment que l’espace des classes eco semble plus large chez Singapore Airlines (mon delice) ou Emirates. J’aime bien aussi Cathay Pacific. Des fois les differences de prix sont moindres. Bon bien sur, je ne sais pas si ces companies couvrent les US.
    Sinon les filles, essayez d’imaginer voyager en classe eco avec un ou meme deux marmots… hehe

    tu vas a NYC avec Geraldine de nouveau? bon voyage!!

  • Aurélie 12 février 2009, 8:42 / Répondre

    Sacré histoire de roots des temps modernes ! Mais que je suis contente de retrouver un de tes dessins, ça me manquait.
    Ton histoire en tout cas m’a bien fait rire, quoi demander de plus le matin ;)
    Bonne journée

  • Marie in Singapore 12 février 2009, 8:42 / Répondre

    hahaha… je viens de lire le message d’Aurore sous la neige en richelieu a NY (et sans parapluie). J’imagine bien la rage!!
    juste pour le fun: je suis au bord de la piscine, il fait chaud et je suis toute bronzee…. bon ok, pas de cocktail, et une petite perle de 2 ans qui va se reveiller d’une minute a l’autre…

  • Nicolle 12 février 2009, 8:46 / Répondre

    Good lord, I would DIE on that flight. Absolutely die. I don’t know how you survived through it all.

  • Miss Glitzy 12 février 2009, 8:48 / Répondre

    Un jour viendra où tu l’auras la place en premium et tu t’installeras royale avec ton Fédora, parce que c’est vrai que chez Air France, il se foute du monde avec leur classe eco. Je te souhaite des jockeys ou des enfants très sages, et d’être au fond près d’une sortie de secours pour pouvoir étendre tes jambes. Bonne fashion week, je sens que tu vas de nouveau nous régaler de quelques belles photos. A bientôt…

  • Brigadeiro 12 février 2009, 8:49 / Répondre

    Ahaha! Garance, you are too funny, making a somewhat unpleasant experience into such an amusing & witty story!

    Bon Voyage!
    xx

  • Nerys 12 février 2009, 8:56 / Répondre

    Très rigolote comme histoire ^^ Alors c’est donc ça la mythique classes eco?
    Personnelement j’ai du prendre l’avion deux fois, deux fois surclassée…
    Bonne chance, personnellement je te souhait de trouver des ( nan pas des golfeurs, eux ils sont vraiment trop enervants) des patineuses la prochaine fois? Elles ont de la conversation, et parler tenue sur glace c’est toujours enrichissant…
    Tchuss et bon voyage!

  • Pauline 12 février 2009, 9:07 / Répondre

    Si ça peut te consoler, j’ai pris l’avion une trentaine de fois, et j’ai été surclassée 2 fois (et c’était le-méga-pied-de-la-mort-même-que-je-ne-voulais-plus-descendre-de-l’avion). Avec un peu de patience et de chance, ça t’arrivera peut-être ^_^
    Ou alors, tu fais copain-copain avec un type qui bosse à Air France.

  • Cécile M 12 février 2009, 9:09 / Répondre

    Je suis morte de rire Garance ! Un vrai sketch ton histoire ! Moi aussi j’avais fait les US en classe éco forcément, sauf que j’avais eu trop de la chance y avait plein de places vides et j’avais réussi à squatter 3 sièges pour m’allonger avec une jolie couverture d’1m carré en 100% polyester pour me sentir cosy !
    Bon courage, ça va être long mais à l’arrivée t’auras tout oublié, tu seras à New York quoi ! On attends tes impressions sur la Fashion weeks avec impatience !

  • Cécile M 12 février 2009, 9:12 / Répondre

    Ah et je voulais dire qu’il est chouette ton dessin, on dirait que les particules de couleur bleue sont en train de se téléporter !

  • Soshopping 12 février 2009, 9:12 / Répondre

    J’ai fait aussi la traversée de l’Atlantique coincée au milieu d’une rangée… Affreux!!

  • Geneviève 12 février 2009, 9:14 / Répondre

    Cette histoire m’a mise de bonne humeur. Personnellement, je n’ai jamais voyagé qu’en classe éco (“loisir” ?!). J’ai même pris une fois un avion différent de mon mari en éco, pendant que lui volait en business. Assez vexant ! Donc merci pour ces anecdotes…

    Le dessin est magnifique, comme toujours…

  • glam 12 février 2009, 9:15 / Répondre

    ahahhahah……moi qui suis une naine c’est moins compliqué mais je vois ce que tu veux dire ;) tu échanges ton équipe de basket contre mon prêtre qui te prêche la bonne parole pendant 8h et te demande de prier avant d’ingurgiter ton plateau repas?! :)

  • M 12 février 2009, 9:20 / Répondre

    trop drôle !! et tu as raison , c’est ce que je me dis tt le temps : pourquoi on ne nous fait pas passer par derrière, nous les pauvres de la classe éco? c’est vraiment du raffinement dans le sadisme!

  • Caro C 12 février 2009, 9:21 / Répondre

    hahaha merci pour ce fou rire!
    moi je par a NY bientot, également en classe éco! et là.. là jme dis: MERDE sa va vraiment être la galère! :S
    bonne chance pour ton prochain vol!

  • Steph à Berlin 12 février 2009, 9:22 / Répondre

    je connais ça moi aussi, évidemment… et c’est sûr que c’est super vache le coup de la fashion editor super bien placée qui te voit t’enfoncer dans les profondeurs de la classe éco. mais courage, au bout du tunnel y a New York, bordel !!! ;) bon séjour et ramène-nous plein de photos ! bisous

  • isis 12 février 2009, 9:24 / Répondre

    jolie plume, ton humour te sauvera de toute situation critique! Et ceci dit, AF c’ est vraiment la compagnie la plus pourrie!

  • Garance 12 février 2009, 9:28 / Répondre

    Ahah, merci pour vos coms, vous me faites rire !
    Steph, bien dit, bordel ! :-D
    Et c’est vrai ? Air France c’est pourri ? Moi je pensais que c’était l’une des mieux pour aller aux US ? Ah, j’ai encore des tas de trucs à apprendre !!! :-)

  • Foley 12 février 2009, 9:32 / Répondre

    Hihi vraiment excellent ce billet! Ca fait du bien dés le matin de pouvoir rire comme ça!
    Et c’est tellement vrai, la classe Eco, tout un roman! Quand c’est pas les mioches qui pleurent pendant 7h ou carrement une équipe de basket! Vraiment pas de chance sur le coup, c’est déjà pas très confortable mais là ça devait être carrement invivable… Tu me diras un voyage en train dans un wagon remplis à 95% de supportaires de Rugby qui attaquent le saucission à 8h du matin, c’est pas non plus l’idéal… j’aurais bien aimé finir ma nuit!

  • Jeanne 12 février 2009, 9:33 / Répondre

    J’adore ! Tu le racontes avec beaucoup d’humour et je peux te dire que j’ai beaucoup rigolo en le lisant !! ^^

  • Emmanuelle 12 février 2009, 9:37 / Répondre

    Non, air france ce n’est pas si pourri.
    Par contre, tu dis que ça t’a donné envie de choses dont tu te fous. Et bien moi, s’il y a une chose que j’aimerais dans ma vie qui me satisfait par ailleurs tout à fait, c’est pouvoir voyager au moins en business. J’adore voyager mais plus le temps passe et moins je supporte la classe éco pour les longs trajets.
    Heureusement, il existe maintenant sur certaines compagnies des classes intermédiaires qui proposent un meilleur confort pour un prix raisonnable.

  • Garance 12 février 2009, 9:42 / Répondre

    Merci merci ! Rugby saucisson Foley , ça j’aurais pas aimé :-)
    Emmanuelle, je suis un peu comme toi c’est vrai. Mais je trouve que les différences de prix sont énormes non ? Je me renseignerais mieux la prochaine fois !

  • gui 12 février 2009, 9:44 / Répondre

    oh une illustration!!! Je les attends… Et on a separate note, je me suis toujours demandee a quoi vous ressemblez et je vous ai vue chez The Sartorialist, exactly comme je vous imaginais, douce, brune et pleine de feminite…enjoy the NY flight…the big apple is worth the hassle…

  • Cath (en Norvège) 12 février 2009, 9:46 / Répondre

    Oh, je sais EXACTEMENT de quoi tu parles. J’en ai eu des histoires d’avion – dont une fois avec justement une equipe de basket. Eux ils avaient pris deux voire trois places par personne, moi j’etais coincee au milieu de bras, jambes GIGANTESQUES, comme des spaghettis, dans tous les sens…Un truc de fou. Jamais je ne me suis sentie aussi petite mais en meme temps mal placee.
    Du temps ou j’etais etudiante on se faisait regulierement monter en classe business: Il suffisait de mettre des vetemets vraiment tres chics, etre vraiment tres jeunes, tres souriantes et tres efficaces: avec une petite question discrete, on gagnait, pas a tous les coups, mais souvent, une fois sur deux ou trois, une belle place proche des businessmen serieux et vieilles riches. Apres, il etait question de garder norte serieux pour ne pas etre remises en eco…

  • Lord Brummel 12 février 2009, 10:04 / Répondre

    Excellent! Toi qui es une geek, tu devrais faire le checkin sur internet et prendre les places sortie de secours… Et ne t’en fais pas en première classe ils te réveillent toutes les deux secondes pour te demander si tu veux du champagne. “Mais j’ai mis deux heures à m’endormir dans votre avion de m@#*£$%, je veux pas de champagne je veux dormiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir!!!”

    Mais dis-donc Garance, t’as essayé la compagnie “l’avion”? Paris-New York, c’est que classe “affaires” donc pas de jaloux, tout le monde est logé à la meme enseigne.

    En tout cas merci pour le billet et l’illustration, un vrai elixir de Garance dès le matin.

    Keep up the good work.

    Un admirateur chaque jour plus admiratif.

  • charlène 12 février 2009, 10:05 / Répondre

    De toute façon y a une règle qui est infaïble: moins c cher plus c la galère.
    Moi par exemple j’étais à londres pour le WE, je prend des billets avec easy jet : cool c’est super pas cher pour un WE ça ira.
    Bin voilà ce qui devait arriver arriva: match a Chelsea bouchons à tous les coins de rues, on arrive 1 min en retard à l’enregistrement, je dis bien à l’enregistrement sans bagages en soute = impossible d’embarquer,et on a eu droit a repayer notre retour et a passer la nuit dans l’aéroport comme une clocharde. Je me suis cru dans le film le terminal.
    Alala aller bonne journée Bizzzz

  • Lord Brummel 12 février 2009, 10:06 / Répondre

    [pardon... mais il faut aussi comprendre que quand on mesure plus d'1m80, on fait pas exprès de mettre les jambes aussi sous le menton du voisin... c'est seulement que, ben, ça déborde dans leurs avions faits pour Ken et Barbie]

  • isis 12 février 2009, 10:08 / Répondre

    J’ai été plutot satisfaite de Continental. A chaque fois que je vole AF, ils perdent mes bagages!

  • Bulles 12 février 2009, 10:18 / Répondre

    Cela faisait longtemps que tu ne nous avait pas montré un joli dessin ;-) Oserais-je dire que ça manquait ?

  • Dinah 12 février 2009, 10:25 / Répondre

    Garance ! tu n’as pas l’esprit battante ! Tu n’as jamais essayée avec ton beau sourire de te faire surclasser ? A force de prendre l’avion du dois connaître tous les agents au sol du monde !
    Non parce que franchement mes souvenirs de voyages en business ou première, sont inoubliables.

  • L'armadio del delitto 12 février 2009, 10:44 / Répondre

    Tu n’a pas ton pareil pour transformer un détail de ta vie en histoire hilarante! Oups, tu vas m’en vouloir parce que j’ai appelé voyage en classe éco + basketteurs + la gaffe du siècle un détail! Ok, je n’ai rien dit.

  • jackie 12 février 2009, 10:56 / Répondre

    Super billet! Moi sur mon dernier voyage en avion l’hôtesse a renversé 2x de l’eau sur moi mais je n’ai pas ralé, la pauvre a eu du café brûlant sur sa chemise blanche renversé par une autre hôtesse :(
    Sublime ta photo sur “the sartorialist”!

  • Fanny 12 février 2009, 10:57 / Répondre

    Trop drole!
    Apparemment la seule solution pour se faire surclasser c’est de prendre ton billet direct sur airfrance.com et d’enregistrer avec une pote qui est en business. Oauis. Bon, pas a tous les coups non plus.
    Sinon, je te conseille l’avion en Inde, avec l’odeur de curry, les mioches qui hurlent et mamie qui s’accroche a toi parce qu’elle a jamais pris l’avion.
    Amuse-toi bien a NYC.
    XOXO!

  • Lou 12 février 2009, 11:11 / Répondre

    La first class, le salon et tout c’est sur c’est génial, mais l’important, ce n’est pas le voyage en lui-même? On s’en tape les genoux de la fashion cocotte, toi tu vas à New-York! Youpi!!! En tout cas, c’était très marrant!
    Bon séjour

  • Oriane 12 février 2009, 11:20 / Répondre

    Dis-toi qu’en voyageant en classe éco tu préserves la planète, et au prochain vol tu t’envelopperas dans ta bonne conscience comme dans une douillette couverture en cachemire… Ca peut marcher, non ? !

  • Rose71 12 février 2009, 11:34 / Répondre

    Quel cauchemar la classe éco… Toujours demander une place côté couloir, pour pouvoir multiplier les visites aux toilettes/les balades pour se dégourdir les jambes. Prévoir du Rescue Remedy en spray (au mieux) et du Lexomil (au pire).
    Enfin cela dit je me souviens d’un retour NY/Paris, justement, où j’étais ravie car le siège derrière le mien était resté vide. Jusqu’à la dernière minute, quand une nana obèse au possible est arrivée. Tellement grosse qu’elle me demande de relever mon siège pour rentrer dans le sien. Inutile de dire que mon siège était relevé à fond. J’ai passé un voyage horrible, évidemment impossible de baisser le dossier même d’un degré à cause de son bide…

  • Eve.G 12 février 2009, 12:11 / Répondre

    Et ben ça a dû être rigolo quand ils vous ont apporté à bouffer! je vois bien les basketteurs ne plus savoir quoi faire de leurs longs bras et te donner des coups de coude!
    En tout cas, pour avoir vécu à peu près la même chose (coincée entre le hublot et un grave surpoids : j’ai passé 11h à me retenir d’aller aux toilettes)… tu l’as très bien décrit ! Et bravo pour le dessin il est magnifique !

  • Margaux 12 février 2009, 12:16 / Répondre

    Je me souviens d’une fois ou j’avais fait remarquer à mon fiancé que l’on se trouvait dans la queue de l’avion, comme dans Lost. Résultat la femme derrière moi s’est mise à paniquer, que dis-je à HURLER comme quoi on allait tous s’écraser. L’hôtesse intervient et pour le “préjudice” que j’avais causé à cette pauuuvre femme, on l’a surclassé. Juste pour une remarque sur une série. Elle a donc passé le voyage confortablement installée tandis que moi je maudissais les hystériques. Essaie ça la prochaine fois, ça peut peut être marcher !

  • MILF 12 février 2009, 12:19 / Répondre

    Waouh trop bien le retour du dessin !!!.

    Bon ben écoutes, l’autre là elle aura juste dormi pendant 9h et des pouillems et bu du champ’ : rien d’original c’est même un truc qu’on peut faire chez soi !.

    Par contre, toi : t’as un truc à raconter qui va te faire un p’tit moment (voire tes vieux jours) et puis c’est déjà plus dur d’inviter toute une équipe de basket de là-bas-dis dans ton chez toi…

  • Hélène 12 février 2009, 12:30 / Répondre

    Ton post m’a fait trop rire ! D’autant plus que je reviens de… New York, avec devine quelle compagnie ? … Air France, en quelle classe ?… éco, dans le mille, et pour couronner le tout… le jour où une tempête s’abat sur la France et Roissy et là je te raconte même pas la tête que je faisais à l’atterrisage… Good luck donc, et profite bien de NYC !
    Ca fait plaisir de retrouver tes dessins également, ça faisait longtemps !

  • Sonia 12 février 2009, 1:36 / Répondre

    Je suis morte de rire! Garance, il t’en arrive des aventures! Remarques, a chaque fois que je prend l’avion il m’arrive des choses folles aussi. Les joies du voyage, quoi. Bisous!

  • UneFillePetite 12 février 2009, 1:36 / Répondre

    La prochaine fois, pour avoir plus de place, tu peux toujours essayer de jouer à celle qui a des visions de crash imminent ! Tous ceux qui ont vu Destination Finale seront dehors avant le décollage =D
    Bon mais faut aussi jouer la suicidaire pour expliquer le pourquoi du comment que toi, bin tu restes à bord. Parce que si tu sors avec les autres, l’intérêt il sort aussi en fait.

    =)

  • Agnès 12 février 2009, 2:17 / Répondre

    Ah la dur vie en classe éco, j’avoue c’est pas ce que l’on peut appeler “classe” du tout. Plus il y a d’heures à passer dans l’avion, plus on en ressort comme si ça faisait 3 jours qu’on fait la fête et qu’il nous manque une bonne centaine d’heures de sommeil.
    Mais c’est souvent la destination qui nous fait tenir. En l’occurrence se rendre à New York pour la fashion week est un bou moyen de faire passer ces longues heures.
    Profite bien malgré le rythme non-stop qui s’annonce, ça reste NYC !!

  • frieda l'écuyère 12 février 2009, 2:22 / Répondre

    Mais quel post d’anthologie ! J’essuie une larme (de rire) et te rassure : vu ton talent, tu la prendras pas éternellement, la classe éco…

  • diane 12 février 2009, 2:23 / Répondre

    Salut Garance,
    Further back, was the seating by the toilets. So, it could have been worse, but not by much.
    I love your funny story, and I wish you success at NY fashion week. xo d

  • AlmondFlower 12 février 2009, 2:46 / Répondre

    Bonjour,
    Juste pour te dire que je viens de voir ta photo chez thesartorialist et je t’ai trouvé superbe, quelle classe !

  • no&me 12 février 2009, 3:01 / Répondre

    aaaaaah, j’ai bien pouffé de rire là :-)
    c’est bon ça le coup du casque pas branché !!! tu me fais trop rire, c’est typiquement le genre de choses qui m’arrivent aussi !
    Tu devrais demandé au moment où tu enregistres et où on t’attribue ta place, si il y aurait moyen d’être surclassée … parfois ça marche, parfois pas. Mais au moins tu as tenté le coup.
    En rentrant d’Egypte, 2 des personnes avec qui je rentrais ont tenté le coup, et devine quoi ? mais ça a marché !!!! c’est dingue ! et moi j’avais pas demandé et ben je me suis retrouvée les jambes dans le menton tellement les places étaient petites, littéralement écrabouillée contre le hublot. Heureusement, celui qui m’écrasait était mon mec, et pas un basketteur de 3 mètre 18 …

    Ah ! un dessin ! cooooooooooool ! merciiiiiiiiiiiiii !

    Bon NY !!!! aaaaaaah ( soupir ) NY …

  • clementine 12 février 2009, 3:46 / Répondre

    Bonjour Garance,

    Je vous lis depuis Cambridge, Massachusetts, ou je suis etudiante en these de litterature, et je trouve que vous avez une plume formidable – votre ironie est delicieuse.
    Je vous ai vue sur le Sartorialist – 2 photos recentes superbes, vous y etes d’une melancolie pensive tres cinematographique. Puis-je me permettre de vous demander d’ou viennent votre pantalon et vos chaussures sur la photo prise a Rome (camaieu de marrons), ainsi que votre pantalon sur celle prise a Paris (camaieu de marine et gris, impeccable) ? Je trouve ici si peu de vetements qui me conviennent…

    Je vous remercie beaucoup pour votre blog, que je consulte chaque matin. Continuez, vous etes une merveilleuse alternative aux magazines feminins si moutonniers (sauf Vogue bien sur !)

    Clementine

  • Marylou 12 février 2009, 3:48 / Répondre

    pense que au moins tu nous auras bien fait rire ! oui garance, nous nous nourissons de tes malheurs ^^

    bisous

  • Nath-Beyrouth 12 février 2009, 3:51 / Répondre

    excellent post Garance!!
    En + c’est tellement vrai!!!!!! je me vois dans tout ce descriptif!!!! Surtout que je fais 1m81 et faire de la place pour mes jambes est un enorme calvaire a chaque fois!
    Une fois j’ai essayé meme de regarder ma serie preferee de l’epoque Sex and the City mais ca ne l’a pas fait alors que j’etais l’accro de chez accro a Sex and the City! Deja tu entends rien et en plus y’a les gens d’a coter qui te matte d’une façon bizarre!
    Ya rien a faire en classe eco a part compter les heures qui nous reste pour arriver!
    Enjoy NYC et ramenes nous de belles photos!

  • Sophaiii 12 février 2009, 4:07 / Répondre

    Comme je te comprends. J’ai vécu 10 ans en Nouvelle Calédonie, à l’autre bout du monde et j’ai connu la haine (oui, c’est ce que je ressentais) des vols (trop) long courrier. D’abord un premier vol de douze douze heure, deux heures de stop à Tokyo et encore 8 ou 9 heures jusqu’à Nouméa. Moi qui adorais l’avion gamine, ça m’a bien calmée. Je ressentais tous les symptômes de la classe éco, jusqu’à des malaises tellement ça me semblait l’enfer.
    Finalement, je suis rentrée en métropole une bonne fois pour toutes. En plus, c’est quand même mieux question tendances ;-)
    Have a good trip in NY (pour une fashion week sponsorisée par un célèbre fast food paraît il).
    Mieux qu’une équipe de jockey, je te souhaite une rangée pour toi toute seule. Nettement moins cher qu’une business ou une first et tout aussi confortable.

  • hadley 12 février 2009, 4:09 / Répondre

    Poor you! I once took a flight with a WWF wrestling team. And my partner in crime is a six foot seven inch dude with size fourteen feet. I totally understand. Sending my empathetic energies your way through the internet….

    At least you had a funny story to tell us at the end of it all!

  • Iheartfashion 12 février 2009, 4:12 / Répondre

    So funny!
    I hope you’re flying to NY with a team of gymnasts.

  • Kirsten 12 février 2009, 5:16 / Répondre

    There is nothing like a long flight to push ones endurance and patience. Once on a flight to Europe from Canada, an elderly gentleman decided he needed to stretch his legs and thought to stop right at my aisle seat in “economy” with his backside to me for two hours — not kidding. To say I closed my eyes, turned my head and waited for him to move along is an understatement ;). I definitely grew from the experience — sigh.

  • Tina 12 février 2009, 5:23 / Répondre

    Fantastic! I love your illustrations!! xoxo

  • Anaïs 12 février 2009, 5:43 / Répondre

    Toujours aussi amusant et agréable de lire tes petits récits !

  • alinea2a 12 février 2009, 6:09 / Répondre

    Mais enfin Garance, t’as rien compris… c’est la destination qui fait la classe, pas la taille du fauteuil!
    Ex: Bergues en première…pas classe!
    NY en seconde…classe!!
    Amuses toi bien!
    PS:On se console comme on peut!

  • cerises 12 février 2009, 6:41 / Répondre

    Pour le surclassement:
    1) prends toutes les cartes de fidélité des différentes compagnies, ils choisissent souvent préférentiellement leurs ‘fidèles’ (sahcant qu’à air france tu as un barême de fidétlité genre le fidèle ‘lambda’, le fidèle ‘gold’, le fidèle ‘platinum’ et évidemment +/- d’avantages selon ton profil…)
    2) être classe pour donner de (bonnes) idées au GPN (‘gentil personnel navigant’)en cas de surbooking: mais pour cela je te fais une totale confiance!!!
    3) prier


    Ok je prierai pour toi Garance ;-)

  • Evo 12 février 2009, 6:43 / Répondre

    Je suis heureuse de retrouver tes illustrations! j’adooore!
    bisous bisous

    ps: vraiment bien écrit ce petit récit! à quand les aventures de garance en bouquin?

  • Veronique 12 février 2009, 6:45 / Répondre

    Et encore, tu etais sur Air France (petit verre de champagne offert, ecran de tele perso). La prochaine fois, si en plus de souffrir physiquement, tu veux en venir a pleurer de rage et d’ humiliation, essaie United Airlines, ou Air Canada, pas mal aussi dans le genre les hotesses sont des dragons a varices et qui n’ ont qu’ une mission: te faire accepter le fait que tu ne vaux pas plus qu’ un veau qu’ on mene a l’ abattoir.
    Chez nous, a Seattle, pour rentrer a Paris, c’ etait vols multiples sur des compagnies americaines, changements a Chicago, Dallas, Washington… Depuis qu’ il y a un vol direct Air France, on a l’ impression que c’ est le grand luxe, en comparaison.

  • Léo 12 février 2009, 6:49 / Répondre

    Trop drôle ! Ah la la, Tu sais quoi Garance, C’est le genre de conneries humiliantes qu’il m’arrive tout le temps, mais à force, j’ai l’habitude, j’arrive même à en exploser de rire parfois, sauf que comme par hasard, dans ces moments de fous rires extrêmes, je suis seule, donc je passe vraiment pour une psycopathe…Le pire c’est que comme c’est encore plus gênant, je rie encore plus..Bref, je te laisse te faire le tableau ! ^^
    Bonne Chance pour ton voyage à New York, et surtout, ramène nous tous pleins de jolies photos de pleins de petits “fashon” ! ^^ Bisous (et courage, mais bon pour la fashion week de NY, ca vaut bien le coup de souffrir un peu non ?^^)

  • Aly 12 février 2009, 7:15 / Répondre

    Hahaha, a good story if nothing else! May your flight to NYC be more pleasant!

  • jessica 12 février 2009, 7:56 / Répondre

    oh, you describe what we all know so well… beautifully done!

  • danielle 12 février 2009, 7:58 / Répondre

    je vous ai noté sur the sartorialist! tres beau! xoxo

  • Coralie 12 février 2009, 8:44 / Répondre

    Hihi, tu es très drôle!
    La dernière fois que j’ai pris l’avion c’était en rentrant d’Inde, il y avait au moins trois bébés par famille, c’était infernal!
    Sinon, les photos récentes de toi sur Le Sartorialist sont magnifiques, j’adore ton style, j’éspère avoir autant de classe quand je me résoudrai à arrêter de porter tout et n’importe quoi sous pretexte que je suis étudiante!
    Et puis tes cheveux, ohlala, j’en rêve…

  • Lo 12 février 2009, 9:00 / Répondre

    Hilarious! I am on my way to NYC right now for fashion week too. I hope the 2nd leg of my trip is nothing like yours! Hope to see you there!!
    xoxo

  • Sirelle 12 février 2009, 9:14 / Répondre

    bonsoir Garance, je suis morte de rire! merci, après une journée de boulot, ça fait du bieeennn!!! bon courage pour le suivant! :)))

  • lolo 12 février 2009, 10:02 / Répondre

    Si tu savais Garance comme je te comprends, moi la compagnie aérienne que je HAIS le plus c’est Star Airlines (c’est la plus pourrie des compagnies les plus pourries de charters ! T’imagines). Mais au-moins, quand on vole sur un truc aussi improbable on le sait dès le début que ça va être un enfer, par contre chez Air France, c’est vraiment inadmissible. J’crois que j’aurais fait savoir le fond de ma pensée à toutes les personnes portant un badge dans l’avion ! Avant je ne disais rien, et puis un jour, ça a “débordé”, depuis j’en dis trop ! Mais je ne changerai rien !! Niarck niarck !!

  • charokal 12 février 2009, 11:15 / Répondre

    FIRST CLASS par contre pour tes bandes musicales, Garance …

    Les compagnies aériennes devraient se mettre aux blogs,

    ils comprendraient qu’on traite pas comme ça … une fille comme Toi !

    :-)

  • Addy 12 février 2009, 11:54 / Répondre

    Garance:
    You are such a talented writer! So funny!

  • Patricia 12 février 2009, 11:55 / Répondre

    The part about your earphones was hilarious I must admit I read it out to my dad and he laughed a little too. We all know the tortuous walk down the airplane to the back… I’ve walked it several times and as I walk through first class, I see how comfortable and luxurious all the passengers look, it’s a way of mocking us isn’t it? I’m sure of it!

  • Charlotte 12 février 2009, 11:55 / Répondre

    Aïe. Je vais à New York cet été. En classe éco, of course. Puis aux Antilles. Toujours en classe éco. Bien sûr. Huit vols en un mois et demi. A chaque fois en classe éco. Je n’ai jamais pris l’avion. J’ai peur. Je vais mourir étouffée. Mon Dieu.

    Tout ça pour dire, excellent billet, Garance !
    Il m’a fait beaucoup rire, même si je suis un peu moins impatiente de voir mes vacances d’été arriver ! Il paraît que la British Airways est plutôt bien pour les vols transatlantiques. Enfin, je dis ça, je n’en sais rien. Donc je ne dis rien ;-) Paraît aussi qu’il faut éviter American Airline, ou en tout cas qu’elle est beaucoup moins confortable. En ce qui concerne Air France, je n’en sais rien. Je fuis. Trop chère.

    Hâte de lire ton prochain billet, les derniers ont ensoleillé mes journées !
    Charlotte

  • Sara 13 février 2009, 3:03 / Répondre

    Bill Cunningham of NYC, milliner, maskmaker and fashion reporter always says, “avoid the traps of the rich!” It’s impossible not to desire the comfort and sleep, but I thought that would make you feel better.

  • Sam 13 février 2009, 3:56 / Répondre

    That was just hilarious and soooooooo true!! This is practically a play by play of what happens to me on a plane!!!

    xo querido

  • Don't be so French! 13 février 2009, 6:12 / Répondre

    Ah je voyage toujours avec American Airlines, sieges par deux, tu evites le sandwich et puis le service est mieux que nos amis Air France.
    Welcome to NYC Miss Garance, et oui c’est la Fashion week ici, alors tu vas voir quels shows?
    Have fun!

  • Tiffany 13 février 2009, 6:50 / Répondre

    Aww poor you! That flight sounded pretty bad. I hope your next fight is a lot smoother and yes, I hope you’ll be surrounded by jockeys! :)

  • Anne r 13 février 2009, 12:24 / Répondre

    oui la classe éco, c le wagon à bestiaux, je l’ai vécu avec la colonie d’adolescents qui crient des trucs à tue-tête comme : avec le décalage horaire, je sais plus à quelle heure je dois prendre ma pilule !
    sinon c super ces interviews, y en a même une où on entend parler suédois, j’adore !
    merci de nous rapporter de la mode du monde entier !

  • FACE HUNTER 14 février 2009, 3:29 / Répondre

    Tu n’a pas ton pareil pour transformer un détail de ta vie en histoire hilarante! Oups, tu vas m’en vouloir parce que j’ai appelé voyage en classe éco + basketteurs + la gaffe du siècle un détail! Ok, je n’ai rien dit.

  • The Célinette en mode Geekette 14 février 2009, 4:30 / Répondre

    Avant la 1ère classe je trouvais ça terriblement snob. C’est juste en faisant beaucoup de déplacement que j’ai constaté que c’était un bien réellement nécessaire… Même si moi aussi je voyage en 2nde :/

  • Ann-So 14 février 2009, 11:06 / Répondre

    AF 010…? jeudi 19 embarquement 15h35???
    I knew it!!! Je t’ai reconnue à ton boyfriend reboulé mais j’étais trop timide et surtout voulais pas te déranger t’étais au phone

    xo

  • mo 19 février 2009, 10:01 / Répondre

    Allez c’est pas si terrible l’éco chez AF… Et je dis pas ça parce que j’y travaille ! Et si ça peut te réconforter, le siège de business glisse, un vrai toboggan ! Rien ne vaut une rangée de classe éco vide avec les accoudoirs relevés !
    Ce que je peux te conseiller, c’est te préenregistrer, tu pourras choisir ton siège et faire la queue au tapis rouge (e-services) pour laisser tes bagages, il y a toujours moins de monde ! Prends la carte Flying Blue, tu pourras cumuler des miles et acheter des billets business avec. Et ta fashion editor peut inviter quelqu’un au salon !

  • Anaïs.O 21 février 2009, 11:34 / Répondre

    Ton article me fait bien rire car j’étais à New York la semaine dernière, c’était l’occasion pour moi de prendre l’avion pour la première fois… j’ai pas été déçut du voyage…! Infernale les places éco, surtout les gens qui s’allongent sur le siège devant et que tu te retrouve à loucher sur ton écran! raah!

  • johalf 25 février 2009, 4:22 / Répondre

    excellent article, ça fou les boules!

In The Spotlight