“Hello Garance ! Happy fashion week !”

Oh hey ! Hello ! J’avais jamais entendu ça, et là je c’est à longueur de journée. Je me demande si c’est pas tout neuf d’ailleurs, comme expression, mais c’est chouette comme bonjour de la part de  ceux qu’on va voir presque tous les jours pendant euh… Presque un mois ? C’est un peu une happy rentrée des classes, quoi. Coool !

Ah la la ! Je suis en apesanteur. J’adore New York. Et d’abord parce que rien ne peut égaler cette lumière, et qu’il fait un temps radieux.

Oh la la. J’ai tellement de trucs à vous dire que je ne sais pas comment me lancer.

Alors, commençons par le commencement, et par la question que perso, je me posais à mort avant d’arriver : oui, la fashion week est calme. Beaucoup moins de presse internationale qu’en septembre, pas mal de défilés sont juste des présentations, et à l’intérieur comme à l’extérieur des shows, on ne fait pas dans l’exubérance. Même qu’on vient aux défilés en Vans sans se poser plus de questions que ça.

N’empêche. L’atmosphère est cool, comme si l’espèce d’effroi face à la crise que l’on ressentait lors de la dernière fashion week avait laissé la place a une résignation super souriante.

Du coup milieu de défilés plutôt légèrement ennuyeux, auxquels on se rend avec son café bien chaud à la main plutôt qu’avec le dernier it-bag, ceux qui présentent quelque chose de nouveau emportent tout de suite l’adhésion.

Preen avec des manteaux a donner envie de replonger direct dans l’hiver, Boy by Band of Outsiders avec une présentation bien plus sympa que nombre de défilés et un stylisme vachement inspirant, Onhe Titel, à voir, et Wang… Euh… Avec un défilé-fête toujours aussi it-girlisé, avec un mannequin-vedette par tenue, Sarah Jessica Parker en star américaine et un défilé que j’aurais aimé adorer. Sauf que bof. Il semble que mon histoire avec sa sexy girl s’arrête là. On en reparle si vous voulez, j’adorerais savoir ce que vous en pensez.

En attendant, je trouve de nouvelles fashion icônes et plein d’idées mode à partager avec vous, j’ai de plus en plus envie de ceinturer mes vintage, de mélanger les tons neutres et les imprimés, de retrousser mes manches, de ressortir mes chaussures d’il y a deux saisons (mais faut pas déconner, ça je l’ai toujours fait), d’ajouter un petit grain de folie comme les collants de Dianna tout en haut, de prendre les choses avec un super sourire et de remplacer mon grand sac par un grand café.

Je l’ai fait aujourd’hui et contrairement à la dernière fois, tout s’est très bien passé ! Quand on disait que la crise allait nous rendre plus créatifs !

Je vous embrasse super fort et voilà ça y est, c’est officiellement reparti ! Happy fashion week !