Résumé en 20 points de ma fashion week londonienne :

1/ Cupcake et champagne sont les mots qui vont très bien ensemble.

2/ Je veux être rousse.

3/ J’ai du mal à comprendre la mode anglaise. Ça m’inquiète. C’est trop… Pas assez… Hum. Je regarde de plus près, je m’interroge… Et je m’interroge encore. Puis je vais au défilé Paul Smith, qui n’est pas le roi de l’expérimental ni du fashion-forward, et je m’éclate ça me donne 200 idées.

4/ J’ose pas trop le dire, j’ai trop l’impression de ne rien comprendre à la fashion.

5/ Les gens sont quand même vachement habillés en noir en ce moment. Et des fois, c’est très beau.

6/ Je regarde de plus près le show Christopher Kane, je trouve ça finalement très chouette.

7/ Où est retail store Alaïa à Paris ? Pourquoi est-ce une anglaise qui doit m’apprendre son existence ? Vous ne m’entendez pas, mais là je hurle et j’ai les bras qui remuent dans tous les sens. Merde, je suis jamais au courant des trucs cools.

8/ Je vais au Dover Street Market pour toucher du Christopher Kane. Ah, ouais. Ouais, ouais !!!

9/ Pourquoi toutes les filles super sapées portent du Vivienne Westwood, et que moi quand je vais dans la boutique je trouve que ça sonne vieux pirate en perdition ?

10/ Les gens s’habillent beaucoup en noir, et parfois c’est gai.

11/ Rien a faire, je ne suis pas une party girl. Quand je party, je party too much, mais la plupart du temps je rentre à la maison et je me fais un grog. Tain mais je suis pas cool ou quoi ?

12/ Je veux apprendre à m’attacher les cheveux de plein de manières différentes. Je veux me styliser le cheveu.

13/ Suzy Menkes est la personne la plus incroyable dans sa passion pour la mode et pour son boulot. Suzy Menkes est géniale et bosse sur son ordi entre deux shows, dans sa voiture, sur les marches d’un immeuble, dans la rue. J’ai voulu m’asseoir à côté d’elle pour me dorer au soleil de sa science, mais j’ai pas osé.

14/ Ma carte bleue ne marche pas chez Urban Outfitters. Ailleurs, oui. Mais pas chez Urban Outfitters.

15/ Je déj avec Yasmin qui me dit qu’elle n’est pas une party girl. Soudain, je me sens vachement plus cool avec mon grog.

16/ Je croise Vanessa au Dover Street Market. Dans un pièce remplie de chaussures plus sublimes les unes que les autres, elle est en train de serrer très fort dans ses bras un magnifique vase 30′s. On se dit qu’on a envie d’acheter des meubles. Puis je repense à mon appart, et j’ajourne l’idée.

17/ Aujourd’hui, je vais chez Liberty. Et au V&A. Et chez Urban Outfitters. Oui, avec du cash. Je vais chez Twenty8Twelve. Je vais chez Feathers. Je vais chez Topshop. Je vais… Ah mais non. Aujourd’hui, je pars. Crap.

18/ Les gens s’habillent beaucoup en noir. Ça m’énerve. Mais très souvent, à mon appareil photo défendant, j’aime.

19/ J’ai envie de dentelle. J’en vois au sous-sol du Dover Street, je me pâme, je regarde le prix, je m’évanouis. 950£. Crap !

20/ Ceci était la dernière toque de l’année sur ce blog, j’adore, mais ça va un peu le froid. Allez. Goodbye winter ! Goodbye Cupcakes ! Goodbye London !

Buongiorno, Milano !