C’est une Garance toute béate de joie que vous retrouvez ce lundi matin. Wouhou ! Vive Milan ! Vive la mode !!! Ciao bella ! E pericoloso sporgersi !! Dove la sfilata ?!

Ouais, je suis mainstream. Je me régale aux shows Burberry, Bottega Veneta, Marni, Prada. Jil Sander ? Je ne sais pas. Je m’intéresse à tout, mais je m’ennuie d’un rien. Je vous promets dans les saisons à venir de tenter de regarder de plus près la jeune garde anglaise. Mais je vous avoue aussi qu’ici à Milan, la mode me parle, m’inspire, me touche.

Côté public, on s’y croirait. C’est comme si l’énergie était de retour. J’ai envie de photographier plein de gens, de me dédoubler, je parle très mal italien, je me marre, je cours dans tous les sens, je prends des taxis beaucoup trop chers et je me casse la gueule sur mes talons beaucoup trop hauts.

Il fait beau, il fait chaud, puis il pleut, il bruine, on s’en fiche. L’énergie est là.

J’ai plein de trucs colorés à vous montrer, mais j’ai voulu commencer par LA tendance saison de la fashion crowd, le monochrome, le foncé, le noir, le sans couleur. Parce qu’elles s’y sont toutes mises. En général, pour des photos ça ne m’inspire pas… Sauf si c’est aussi bien fait que ça.

Parenthèse. Ces talons sont absolument sublimes, ils méritent trois petits points à eux tous seuls.

Voilà voilà mes chéris, rien de plus, sauf que j’ai un bon pressentiment pour la suite, pour les jours qui s’allongent et pour Paris qui arrive à grand pas. Que la mode, la vraie, celle qu’on aime retrouver pendant les fashion weeks, celle qui est trop, trop luxe, trop haut perchée, trop tendance, trop noire, et trop cool, est de retour. Et que je ne m’en étais pas rendue compte… Mais qu’elle m’avait manqué. Pas à vous ?

Bonne journée !