Style

black and white rainbows

Donc voilà New York. Comme un grand bateau. Tu montes, tu descends, downtown, uptown, up, down, toujours à la vitesse de la lumière. C’est comme s’il n’y avait pas de demi mesure. Ils sont loin les cieux gris de Paris. Ici c’est blanc, ou c’est noir. Il pleut des cordes ou il fait grand soleil.

Je marchais donc sur la 8th Avenue, lentement, comme écrasée par la ville. Une tristesse venue je ne sais d’où m’étreignait. J’avais une blind date amicale, un concept très local, le genre de truc un peu angoissant que d’habitude j’annule à la dernière minute, par lâcheté.

Ce coup là, j’avais décidé d’y aller.

Arrivée a destination, j’ai eu un mal fou à trouver. Un endroit caché. Un nom sur une porte, à peine visible. Un escalier, l’impression de descendre dans les entrailles de la ville. Brrr.

Voilà comment j’ai posé ma mélancolie dans un speakeasy, et voilà comment j’ai vu mon nouvel ami que je ne connaissais pas arriver.

Un quart d’heure après, on était morts de rire à parler de milliards de trucs en buvant des cocktails au concombre et en écoutant du jazz. On a parlé de mode aussi. On a parlé de rêves, on a parlé de voyages, et on a beaucoup parlé de la personne qui nous avait réunis. On a trouvé qu’en fait c’était vachement bien les blind dates amicales. J’en ferais plus souvent.

Tous ceux qui vivent à New York City disent la même chose. C’est une ville dure, qui t’attrappe, te jette, t’étreins et t’épuise. Beaucoup y ont passé leurs premières années à pleurer.

Mais la plupart ne pourraient plus en partir. L’énergie y est trop entêtante, les fêtes trop folles, le travail trop dur. Et les rêves n’y ont aucune mesure.

Je me demande si un jour la ville m’adoptera. J’essaie de faire avec elle comme avec un enfant. Je ne lui demande pas de m’aimer, je ne lui demande pas de m’accueillir, je ne lui demande pas d’être belle, je ne lui demande pas d’être douce. J’essaie de ne rien lui demander. Quand ça lui chantera, elle viendra jouer avec moi.


Vous devriez également aimer

  • Movie Night
    Style
    Movie Night
  • Summer Undies
    Contributeurs
    Summer Undies
  • Tandi on Sixth Avenue
    Style
    Tandi on Sixth...
  • At Rockaway Taco
    Style
    At Rockaway Taco

120 comments

Ajouter le votre
  • nathi 7 avril 2009, 7:04 / Répondre

    Je ne savais pas que New-York était si dure! j’adore la photo de la première demoiselle. En tout cas elle est toute fariche cette jeune fille!

  • Adri 7 avril 2009, 7:06 / Répondre

    I’m in love with those tights in the first outfit. They bring something to an all black ensemble.

  • Fanette 7 avril 2009, 7:08 / Répondre

    Magnifiques photos !!! Comme d’hab. Je ne savais pas non plus que c’était si dur… Peut-être car si anonyme? En tout cas, quel charme et quelle énergie !

  • Sophaiii 7 avril 2009, 7:08 / Répondre

    Et c’est là qu’elle se révélera à toi. En attendant, continue de “croquer” la Big Apple ! Bises

  • Elisabeth 7 avril 2009, 7:11 / Répondre

    La mélancolie on en parle rarement mais celà nous attrape tous un jour ou l’autre puis ça repart. J’ai comme l’impression que tu vas nous annoncer que tu pars pour du bon… Si c’est les cas bonne change et puis tu as bien raison…et puis chaque chose en son temps…NY d’adoptera. bises.

  • M1 7 avril 2009, 7:16 / Répondre

    C’est blanc ou c’est noir, et c’est parfois N&B comme ces délicieux looks!
    NY on adore ou on déteste, mais NY ne laisse jamais indifférent! Moi je suis certain que cette ville t’adoptera un jour ;)

  • Parismages 7 avril 2009, 7:19 / Répondre

    Hello Garance. Ces looks sont très sympa ! Graphiques et lumineux … Quant à vivre à NY, c’est un beau projet. Si c’est ce que tu veux, je te le souhaite du fond du coeur. Pour ma part, après avoir rêvé de NY pendant longtemps, j’ai du me rendre à l’évidence une fois sur place que j’aurais sans doute beaucoup de mal à y vivre. Les façades d’immeubles sont trop “plates”. Je crois que je préfère les rondeurs de la vieille Europe, que j’avais retrouvées à Shanghai soit dit en passant … Mais je reviendrai à NY pour le plaisir !!! Et toi, amuse toi bien, profite, profite, profite !!!

  • Audrey 7 avril 2009, 7:21 / Répondre

    J’avais eu la même impression avec NY. C’est une ville où il faut faire sa place, trouver ses marques. Je n’y suis pas restée longtemps les fois où j’y suis allée, mais je sais qu’à chaque fois mon retour en France a été de plus en plus dur….
    J’adore les collants vanille-chocolat de la 1ère photo.

  • Miss Glitzy 7 avril 2009, 7:21 / Répondre

    Je n’y suis pas restée assez longtemps pour en ressentir la dureté mais l’énergie oui. C’est très beau ce que tu dis sur la ville dans le dernier paragraphe, ça dépendra peut-être aussi de ton envie d’être adoptée. J’aime beaucoup la première photo et la manière décontractée dont le demoiselle porte ses collants, qui me semble être des Chanel, avec ses petits godillots et sa veste en cuir.

  • Cyd 7 avril 2009, 7:23 / Répondre

    Tu trouves NY si dure? Comparée à Paris??? J’en suis pas si sûre. A NY, les portes sont ouvertes, tu peux t’inventer et te réinventer une vie au quart de tour sans qu’on te regarde avec cynisme ou incrédulité, la spécialité des Frenchies. Bon ça ne veut pas dire que tout marche tout de suite mais au moins, tu as le droit d’y croire, d’essayer et il y a tout ce qu’il faut pour t’aider dans ta démarche. Bon, mon expérience là-bas remonte un peu maintenant et il parait qu’effectivement les choses ont changé (surtout, les prix ont monté monté…). Je me suis fait les 90′s in and out, en commençant par petit bout, grignoté un pan de Fort Greene, adoré, avant que ce quartier ne tombe aux mains des bobos, j’y croisais Spike Lee tous les matins en allant bosser, puis j’ai attaqué downtown Manhattan, W. 16th, puis Soho, puis pour finir W. 13th. Je m’y suis toujours sentie at home, libre et légère, avec carrément l’impression de vivre dans un village. C’est pas NY qui te fait une place, c’est toi qui la prend! Et je suis sûre que si c’est ton but, tu y arriveras ;-)

  • Poposh 7 avril 2009, 7:23 / Répondre

    New York pour moi c’est un rêve que j’espère réaliser, et j’éspère du coup que cette ville m’acceptera… je croise les doigts!!
    sinon tes photos sont très belle encore une fois, la première degage une joie de vivre!!

  • maths&jasmin 7 avril 2009, 7:24 / Répondre

    Vu de l’extérieur, tu as l’air d’être de plus en plus “à l’aise” à New York, et de plus en plus au coeur de la vie de cette ville, loin du manuel pour touriste.
    ENJOY

  • Olivia (à Paris) 7 avril 2009, 7:30 / Répondre

    J’ai une amie qui est parti travailler là bas, et elle me dit la même chose sur NY…N’y étant jamais allé on a du mal à se rendre compte mais ça ne m’étonne pas, rien qu’à voir les photos, on se demande ce qu’on fait encore là et pourquoi on est pas dans l’avion!!!

  • Ninon 7 avril 2009, 7:39 / Répondre

    J’ai un super souvenir de NY, mais peut-être en effet peut-on s’y sentir seul, livré à soi-même, perdu…Mais c’est une ville magique…

  • Sunny Side 7 avril 2009, 7:39 / Répondre

    Garance c’est exactement comme ce que dit Cid:” ce n’est pas NYC qui te fait une place, c’est toi qui la prend”. Son comment est si juste. Ici il y a une culture de l’échec, on te dit que tu n’y arriveras pas. A NYC on y croit ! Si tu as la force intérieure c’est une ville où tu peux naître et renaitre sans cesse ! Mais elle va te chercher au fond des tripes comme nulle autre !

  • Sunny Side 7 avril 2009, 7:41 / Répondre

    J’ai oublié de dire que la première photo est magnifique, cette fille rayonne !

  • no&me 7 avril 2009, 7:42 / Répondre

    Tes photos sont belles. Tes sujets bien choisis. Leurs tenues vraiment superbes. Ces collants sont dingues !!! Mais est-il besoin de le préciser ?

    Quand à NY, oui, cette mélancolie, je la connais par coeur. J’y ai vécu 6 mois, ce qui n’est vraiment pas énorme, et j’ai bien dû pleurer pendant au moins 1 mois et demi … trop grand, trop écrasant, trop anonyme, un peu la trouille, trop de clichés, le manque de repères … et puis, un jour, en 1 heure, la tendance s’est inversée : sans mentir, en 1 heure. Je me suis dit ” allez, tu vas sortir, et tu vas regarder ce qui t’entoure au lieu de le subir, tu vas écouter la ville au lieu de l’entendre comme un fond sonore”, bref, j’ai pris mon courage et j’y suis allée … et ce fut la ballade la plus magique de ma vie ! et soudain, je suis tombée amoureuse, et je n’ai plus jamais eu envie de partir.
    Ajd, quand je pense à NY, quand je “projette” d’y retourner , ne serait-ce que pour 1 semaine, j’ai le coeur serré, qui bat et résonne comme lors des premiers rendez-vous amoureux …

  • Fleur 7 avril 2009, 7:43 / Répondre

    J’adore tes photos magnifiques, on y est vraiment à NY !!!

  • tim 7 avril 2009, 7:54 / Répondre

    new york. yes, perhaps a harsh city. gritty. and harsher still. someone has to comment on the fact that the lovely woman in the third picture is standing smiling on an empty sidewalk in front of a FOR LEASE graffitied over beautifully columned empty store front.

  • Julien 7 avril 2009, 8:03 / Répondre

    Garance
    Je n’ai pas encore eu la chance d’aller trainer mes guètres de voyageur a New York, mais c’est toute l’idée que je m’en fais, une ville pleine d’une energie unique, une ville unique au monde complètement folle. Je le sais pars des amis qui y sont allé, New York tu l’adore ou tu la deteste… Il faudra que j’y passe un de ces jours pour voir si effectivement moi aussi je chope le virus New York.

  • Kate 7 avril 2009, 8:26 / Répondre

    Nice sotry and as always I love the pictures that go with it <3

  • Geneviève 7 avril 2009, 8:39 / Répondre

    Adorables photos, jolis états d’âme… Enfant, j’ai beaucoup déménagé. Adolescente, je pensais que peu importais l’endroit où l’on vivait… je voyais la vie en noir de toute façon ! Aujourd’hui, je me dis que c’est l’énergie d’un lieu, son optimisme qui compte. De ce point de vue, je ne suis pas certaine que notre “vieille Europe” soit toujours bien placée !

  • marie 7 avril 2009, 8:41 / Répondre

    j’ai le sentiment que vivre à Paris, s’y faire sa place, n’est pas moins dur qu’à NY…ici, les gens sont blasés, revenus de tout, il ne faut surtout pas être enthousiaste, çà fait plouc, il faut remuer ciel et terre pour arracher un semblant d’intérêt aux gens, les gens n’ont pas de fric, pas envie, pas confiance, tout est compartimenté, hierarchisé, surtout pas donner sa chance, surtout pas prendre de risque; il en faut de la résistance et de la pugnacité pour monter un projet avec la plupart des gens qui s’en foutent! Franchement, je passe ma vie à me battre pour des projets artistiques à Paris et j’en ai ma claque. A Ny au moins, on te laisse ta chance, et si tu es bon, c’est gagné. A Paris, si tu ne connais pas untel ou untel -et encore, parfois çà ne suffit même pas- tu peux toujours espérer…

  • Nina 7 avril 2009, 8:46 / Répondre

    La fille sur la première photo est absolument sublime et j’adore ton petit texte! Bonne chance et courage

  • Foley 7 avril 2009, 8:54 / Répondre

    Quelle belle déclaration d’amour à NY, une ville dont on ne peut pas partir indifférent. Elle nous transforme toujours un peu.
    Mais je rejoins un peu Cyd dans son commentaire, je n’ai jamais véçu à NY mais paris me semble plus “froid” plus “hautaine”, à NY les possibilités sont multiples et j’ai l’impression que les esprits sont plus ouverts. Mais pour le savoir il faudrait que j’y vive…
    Superbes photos, les collants de la première jeune femme sont divins! Et sur ces jambes forcement c’est ultra sexy…

  • Sonia-FashionBox 7 avril 2009, 8:55 / Répondre

    Quels jolies looks, que de jolies photos!!!
    Je suis deja allee a New-york plusieures fois, mais n’y suis restee que peu de temps, donc je n’ai pas pu me rendre compte que la vie et la ville etait dur avec toi la bas! Mais je suis sure que tu seras un jour amie avec elle ma belle! Et les blind date amicaux je ne connaissais pas! Pas bete dans une ville qui peu maltraiter ta vie sociale! Bonne journee Garance!

  • Alize 7 avril 2009, 9:07 / Répondre

    Are the tights Balenciaga? I love your depiction of a city. It’s NY, but it could be another capital. Very moving, and true. x

  • Lorb Brummel 7 avril 2009, 9:16 / Répondre

    Hum, l’oeil avec lequel tu regardes NYC a changé… ça sent le déménagement… Mais ne t’inquiète pas, Paris te gardera toujours une place…

    In Paris or NY, KUTGW siempre

  • KimLan 7 avril 2009, 9:42 / Répondre

    oups! Garance, tu nous quittes?

    (tristesse)

  • Tour d'ivoire 7 avril 2009, 9:47 / Répondre

    Moi qui ai “un an à New York” comme rêve ultime depuis des années, ton texte me touche beaucoup. Je suis sûre qu’elle t’adoptera bientôt, si tu le décides.
    Les photos sont très réussies ! Comment fais-tu pour nous faire passer de l’excitation d’hier, avec les photos-collages débordants d’enthousiasme, à la mélancolie d’aujourd’hui et à ces images sereines ? Bonne journée !

  • Moscow 7 avril 2009, 9:47 / Répondre

    New York New York

    New World always fascinated me, though I’ve been always cautious and prudent and never really had a confidence to this high buildings hiding the sun, noisy street with tube grids, people always in the hurry…

    But it is time to make first steps and discover – I plan my first trip to NY in May and wondered if someone has some good advise for me in terms of nice places to go and bons plans to get. OR just give your impressions…

    Merci
    N

  • -fàtima- flowersbybornay 7 avril 2009, 9:50 / Répondre

    loving the first look! I’m asking aussi if one day N.Y…but I think Paris and N.Y are both hard cities to live, but I love them :)

  • tiny 7 avril 2009, 9:53 / Répondre

    Oui c’est vrai qu’il y a un coté “dure ” à New York, c’est une ville qui te dévore autant d’énergie qu’elle peut en donner. J’ai adoré y aller mais à chaque fois j’au aussi été heureuse de revenir…
    Et sinon les cocktails au concombre, c’est comment???

  • jane 7 avril 2009, 9:56 / Répondre

    Là ! Là je suis totalement d’accord avec toi. J’en ai des amis qui ont dit je pars… 1 an ? et 3 ans plus tard, ils y sont encore. Je ne pense pas que ça soit que NY. Los Angeles aussi fait ça. T’y vas, et jamais tu n’en reviens. Ne nous abandonne pas !! Profite bien

  • Miss G* 7 avril 2009, 9:59 / Répondre

    J’adorerais rencntrer cette ville incroyable.
    Gros coup de coeur pour la première photo, pour elle-même, pour le look, pour la fille… sublime!

  • Isabelle 7 avril 2009, 10:01 / Répondre

    The first girl has the most beautiful smile!

  • Marieand 7 avril 2009, 10:04 / Répondre

    Très beau post, qui donne surtout envie de partir direct à NYC … Tu comptes t’y installer ?

  • Brigadeiro 7 avril 2009, 10:20 / Répondre

    Gorgeous photos! Glad to hear your friendly blind date went well, I had one a few months ago, and had a ball! :)
    xx

  • L'armadio del delitto 7 avril 2009, 10:20 / Répondre

    Tu vas souvent à New York et comme d’autres lectrices, j’ai l’impression que tu t’y installes peu à peu. Notre Garance si parisienne!

  • Bulles 7 avril 2009, 10:24 / Répondre

    Très joli texte, j’adore sa poésie.
    J’adore NY mais comme beaucoup, je ne la connais que via le tourisme.
    J’ai une amie qui est partie y vivre et même constat que toi : malgré le fait qu’elle adore cette ville, elle l’a trouve dure aussi. Mais je l’ai vue hier et elle m’a avoué qu’elle n’avait plus du tout envie d’en partir. Les débuts n’ont pas été simples mais la ville l’a adoptée finalement ! Patience…

    J’aime bien ce concept de blind date amical sinon…

  • mrsclooney 7 avril 2009, 10:53 / Répondre

    c’est beau ce que tu dis…..sur NY et sur d’autres trucs.

  • Eve.G 7 avril 2009, 10:57 / Répondre

    Je vois très bien le sentiment que tu décris face à NY.
    J’ai une fascination pour cette ville, qui te donne vraiment le sentiment que c’est à toi de faire tes preuves si tu espères y appartenir. C’est effectivement une ville dure et éreintante, mais qu’on ne peut plus quitter parce qu’elle recèle tellement de trésors qu’on a l’impression de la redécouvrir à chaque instant. En tout cas c’est ce que j’ai ressenti.
    Et je ne sais plus qui disait ça dans les commentaires, mais j’ai aussi un pincement au coeur quand je me dis que j’aimerais tellement y retourner, comme quelqu’un avec qui on est très proche et qui nous manque, et en même temps on apréhende de la revoir.
    Quand au noir et blanc, c’est toute la binarité (?) américaine. Comme dans les films, soit il fait très très très beau, soit il fait très très très pas beau avec pluie à torrent et tout le tintouin. ça m’a toujours fait rêver!

  • catherine 7 avril 2009, 10:59 / Répondre

    bien dit, new york est en effet une ville où l’on ne dort jamais, y a tellement de partage et en même temps tellement de distance.

  • Hanene 7 avril 2009, 11:02 / Répondre

    très très beau billet.

    Merci Garance

  • Catherine 7 avril 2009, 11:08 / Répondre

    Those tights are so cool!

  • XAVS 7 avril 2009, 11:30 / Répondre

    MAGNIFIQUES photos, comme d’habitude Garance!!! NYC, j’y irais le prochain mois…je peux pas dormir de l’emotion!

  • Garance 7 avril 2009, 11:54 / Répondre

    Coucou !
    Merci pour les photos, et merci pour vos impressions sur Paris et sur New York.
    Je suis d’accord, Paris est aussi une ville difficile, mais on y ressent une certaine douceur de vivre…
    Je ne m’installe pas à New York ! Mais je vais y aller plus régulièrement :-)
    D’ailleurs je rentre aujourd’hui à Paris !

  • Garance 7 avril 2009, 11:55 / Répondre

    Tim : Yes ! This is such a sign of the times… Strange isn’t it ?

  • Elise 7 avril 2009, 12:42 / Répondre

    Je n’ai jamais été à New-York, et quand je vais à Paris ce n’est que pour un ou deux jours, donc je ne sais pas vraiment ce que tu peux ressentir. Je dois dire que vivre dans ma petite ville à aussi ses avantages.
    Bon retour à Paris.

  • mélia 7 avril 2009, 12:50 / Répondre

    En fait, New-York, c’est un peu comme un renard qu’il faut apprivoiser un petit peu plus chaque jour.

  • Pascal Grob 7 avril 2009, 1:06 / Répondre

    Oh, I adore those two outfit. So lovely.

  • Chloé 7 avril 2009, 1:09 / Répondre

    Ta description de New York m’a donné des frissons…j’adhère, j’adore..je me souviens à quel point cette ville m’apporte d’énergie autant qu’elle en prend..et pourtant l’énergie est toujours là tant qu’on est dans cette ville..c’est au retour à paris qu’on s’aperçoit de la fatigue..le seul endroit où je dors moins de 8h par nuit c’est new york. J’y vais en juin tu y sera? I LOVE NY AND I LOVE GARANCE DORE BLOG

  • Mermaid 7 avril 2009, 1:27 / Répondre

    Ma Garance,

    Sounds like YOU’ve adopted the city… Which is a good sign for HER adopting you…
    Keep shining,
    xxx

  • Newpop 7 avril 2009, 1:39 / Répondre

    Tu viens de signer là un de tes plus beaux textes…
    Somptueuse chronique de New York!

  • Gaelle 7 avril 2009, 2:00 / Répondre

    Je ne laisse pas souvent de commentaire mais la… Ca me semble tres juste ce que tu dis sur NYC. Je trouve ca dingue ce rapport passionne qu’on a tous avec cette ville. Quelquefois je me sens vraiment au bout du rouleau, je regrette l’harmonie et la douceur europeenne et je tombe sur une scene completement insolite, qu’on ne trouverait nulle part ailleurs et l’emerveillement revient. Apres, je me demande combien de temps on peut tenir comme ca!
    Et puisque je ne commente pas souvent j’en profite pour te dire combien j’apprecie ce blog et combien je te trouve talentueuse.

  • barbara 7 avril 2009, 2:10 / Répondre

    such a wonderful way to describe NYC

  • Ann Colville Somma 7 avril 2009, 2:12 / Répondre

    this is a great little post. i spent probably my first 4 years in new york crying ; ) but that was over 10 years ago now.

    when you get home watch Woody Allen’s Manhattan i think you’ll appreciate it anew if you’ve already seen it

  • Nanièss 7 avril 2009, 2:18 / Répondre

    Chère Garance,
    me voilà une fois de plus plongée dans ton blog!
    NYC, la ville de mes rêves, ta description et les photos que tu nous fait partager me donne l’impression de ne pas mettre trompée sur ce que je pensais!
    D’ailleurs la photo de la vue est absolument magnifique, elle retranscrit bien cette sensation d’immensité mais à la fois si personnel !
    Je te fais part de la grand concidération que j’ai pour toi (même si ça fait peu de temps que je t’ai découvert), tout en souhaitant que NYC devienne ta friends!
    xoxo ;)

  • z 7 avril 2009, 2:41 / Répondre

    Garance, the one thing that strikes me about this post is how beautifully written it is. I love it.

  • anne::nyc 7 avril 2009, 2:44 / Répondre

    Ce que tu dis sur NY, Garance, je le ressens aussi tres fort.

    Ca fait trois ans que j’ai quitte Paris pour les US. D’abord San Francisco et sa merveilleuse nature ensoleillee, puis NY depuis quelques mois.

    Je pense que c’est une ville dure car peut-etre plus qu’ailleurs, beaucoup de gens y viennent pour confronter leurs reves a la realite. Historiquement en tout cas, ca a ete le cas. C’est une ville qui encense la reussite, sans doute plus qu’a Paris.

    Effectivement, pas de demie mesure, le climat passe d’un extreme a l’autre, le beton et l’acier dans les canyons de midtown donnent autant envie de voler vers les cimes que l’impression d’etre ecrase par leur masse.

    Mais aussi dure soit-elle, c’est une ville peuplee de personnes a l’energie incroyablement positive. Et c’est si doux de rentrer a Paris. Doux, charmant, mais pour ma part pas aussi excitant que le defi que represente NY.

    Have a safe flight back and come back soon!

  • Ms Mary 7 avril 2009, 2:47 / Répondre

    Bonjour Garance,
    J’habite a New York depuis 6 ans et je ne peux que t’encourager a tenter l’experience, si tu as la possibilite de vivre ici pour quelques temps. Cette ville est juste incroyable.Avec ton talent, je suis certaine que tu peux t’y trouver une jolie place.

  • Poleen 7 avril 2009, 2:55 / Répondre

    Oh New-York, je rêve d’y retourner !
    Pouvoir me laisser porter et absorber par l’énergie de la ville ! :)

  • Zorro. 7 avril 2009, 3:13 / Répondre

    Tres jolie fin.

    Petit bémol: la faute d’orthographe ” t’étreins” et non pas ” t’étreint”..

  • Clémence 7 avril 2009, 3:24 / Répondre

    D’habitude je ne commente pas, je savoure tes posts en cachette !

    Mais alors là… waouh… ce billet m’a particulièrement émue, je ne saurais pas dire pourquoi. Pleins de frissons en le lisant, et encore plus en le relisant. Il est rempli de sincérité, de douceur, de fragilité… (surtout le dernier paragraphe).
    C’est étrange toutes ces émotions que des mots peuvent provoquer!

    Bref, merci Garance pour ce très beau billet.

  • Audrey 7 avril 2009, 3:29 / Répondre

    Garance,

    You have summed up NY extremely well for me. I’m a theatre student at a university about thirty minutes outside of NYC, and still have no idea if I want to be there or not after graduation. When I visit the city it’s like being somewhere that I used to know a long time ago but because it’s been so long, I’m still trying to remember. I’m hoping one day I’ll know the city, and then I’ll be able to decide if I want to stay there or not. Till then, I’ll wait and see if she adopts me. :)

  • Hannah 7 avril 2009, 3:30 / Répondre

    Lovely description of New York, it is truly one of those places that takes on a huge amount of meaning and has a lot to offer. I love how the scarf on the second girl adds this flatness and design element to her appearance, very fresh and lovely!

  • JelizARose 7 avril 2009, 3:46 / Répondre

    SUPERBE texte. Tu as vraiment saisi l’esprit de NYC. Pour avoir vecu aux US a differents endroits depuis plusieurs annees, je me suis comme toi retrouvee face au dragon, a hesiter a devoir le prendre par les cornes ou pas. Je pense que c est la seule ville qui fait cet effet. L.A n’a absolument rien a voir et meme si tres difficile d’approche, se laisse plus facilement apprivoiser. A NYC ce qui frappe c est la violence des reves et des desillusions. C’est tres difficile d’etre un parisien a NYC, parce qu’ici on eclate les faux-semblants au lieu de s’y complaire.

  • Christine 7 avril 2009, 3:52 / Répondre

    I have been enjoying your blog for awhile now. Your portraits are amazing and your writing delightful. Were you on the Lower East Side on Sunday, having brunch? I thought I saw someone who looked a lot like you…

  • Darlouchka 7 avril 2009, 4:04 / Répondre

    Hello,

    je pense que tu resumes parfaitement ce que l’on ressent en vivant ici!
    Apres 11 ans a Paris, ca fait 2 ans maintenant que je vis a NY.
    Les debuts ont ete vraiment difficile, et c’etait complique a communiquer a tous mes amis a Paris qui ne voit de la ville que le cote ‘exotique’ et picturesque de la ville…
    Mais NY est une ville extremement violente, je pense, mais on l’apprivoise en decidant d’y prendre sa place, en se jettant dans l’incessante energie….Et a un moment on prend conscience que sa place est ici et pas ailleurs!

  • laurence 7 avril 2009, 4:08 / Répondre

    j’y serai en mai …comme Moscou ça c’est une ville que je connais bien…au moins…les photos sont vraiment le reflet de votre plaisir…

  • Ursula 7 avril 2009, 5:39 / Répondre

    I agree with Z – such a lovely post. Delightfully written.

  • delphine 7 avril 2009, 5:40 / Répondre

    excellent article,comme d’habitude!

  • M 7 avril 2009, 6:09 / Répondre

    beautiful. beautiful. may the city dance and play with us soon…

  • Lisabee 7 avril 2009, 6:42 / Répondre

    Garance, I know exactly what you mean – that pervasive melancholy that one feels in a city that doesn’t care about you, that ticks on regardless of your presence/absence. I love NYC and visit often…I do find the people friendly, but maybe not the fashionable and chic ones! Old guys on bicycles, grandmas running Chinatown shops, people at the dog runs…now they’re friendly! I know you’re used to Paris, but it’s much the same as NY in this respect….
    Hope you see the continue to see the rainbows in New York’s black and white!

  • rihana 7 avril 2009, 7:05 / Répondre

    j’ aime beaucoup la 1ère photo et surtout la façon de porter ces collants… je sais que sur moi ça ferait tache mais c’ est bizarre à chaque fois que je les vois portés (ils sont aussi sur hel looks ( http://www.hel-looks.com/?p=image/archives/1/20090403_01/ ) je trouve que l’ ensemble fait plutot classe finalement!

  • Alyssum 7 avril 2009, 7:23 / Répondre

    Gorgeous writing and so true…

  • rachel 7 avril 2009, 7:47 / Répondre

    i stole your beautiful quote for my blog and for my facebook. thank you!

  • Kia 7 avril 2009, 8:22 / Répondre

    I really like the comparison between the city and the child! Very creative

  • misstoutgris 7 avril 2009, 8:57 / Répondre

    J’aime tes photos. Mais aujourd’hui plus encore j’aime tes mots. Donc voilà, premier commentaire sur ton blog que je suis avec énormément de plaisir. Have fun in NY city…

  • Lauren 7 avril 2009, 9:04 / Répondre

    This spoke to me. Really, really beautiful.

  • Coralie 7 avril 2009, 9:16 / Répondre

    Très touchant ! Merci… Je vais adopter la même « positive-spleen » attitude. J’ai fait un tout petit (mais génialissime) stage à NYC et maintenant que j’habite Paris, je peux dire que Paris me paraît plus dure et moins ouverte…mais encore faut il reconnaître que j’étais moi même plus ouverte à NYC, ce qui n’est pas négligeable dans toute expérience… Sur ce je repars me complaire dans ma mélancolie…(et essayer d’abandonner tous mes réflexes et complexes de françaises?!)
    Photos toujours aussi belles !

  • ZZ 7 avril 2009, 9:17 / Répondre

    Amazing! As usual.

  • ZZ 7 avril 2009, 9:17

    Garance; it’s a beautiful entry. Written in the most seductive language. I fell in love!

  • Sparkle 7 avril 2009, 9:32 / Répondre

    J’aime New york, j’y vais deux à trois fois par an, jamais plus de trois semaines… C’est différent, on s’y fait. A dose homéopathique, c’est une ville géniale que j’ai l’impression de découvrir à chaque fois que j’y vais…

  • Anna Dyadenko 7 avril 2009, 9:49 / Répondre

    This is wonderful. I love NYC. I hope to come to the city that never sleeps and to dream with it. To fall in love with it fall and walk along avenues and steets and hope one day this city will adopt me like a kid. And since that moment our hearts start to beat together

  • Aneta 7 avril 2009, 9:56 / Répondre

    I came to new york at 26 and i loved it and hated it and was scared and loathed it… and 11 years later i still can’t leave. i’m not scared any more and i don’t cry any more and i have a ton of friends and am still exhilarated and exhausted and addicted. the only difference is that now i take vacations and go away and enjoy the beauty of other cities and appreciate what new york gives me! and i know that some day, yes… some day i will leave!

  • Aneta 7 avril 2009, 9:57 / Répondre

    ohhh… ! and it’s not the city that never sleeps, it’s us that can’t fall asleep! :)

  • Anna Dyadenko 7 avril 2009, 9:57

    Ha ha… I think it is true. But I think this is an experience a lot of people want to have. I am not sure if NY is what is shown in movies. But I think it is great with all its speed and rush and sounds and noise. I want to try to fall asleep in NY. Maybe one day I will come back home and I will need a special tape (ha ha… old school) with city sounds to have a “good night” sleep ^)

  • bianca and isabella 7 avril 2009, 10:06 / Répondre

    amazingg clothes, love
    xx

    the crumpet girls
    http://crumpetandt.blogspot.com

  • Anna Dyadenko 7 avril 2009, 10:06

    Ha ha… I think it is true. But I think this is an experience a lot of people want to have. I am not sure if NY is what is shown in movies. But I think it is great with all its speed and rush and sounds and noise. I want to try to fall asleep in NY. Maybe one day I will come back home and I will need a special tape (ha ha… old school) with city sounds to have a “good night” sleep ^)

  • Maeva 7 avril 2009, 10:58 / Répondre

    90 commentaires à lire, je m’excuse si tu as déjà répondu à la question. Ce sont des Chanel les collants de la première photo ? Bx

  • justine 7 avril 2009, 11:21 / Répondre

    I love the first picture; an unexpected twist.

  • addy 8 avril 2009, 12:18 / Répondre

    is that aya t kanai?

  • Camille 8 avril 2009, 1:01 / Répondre

    I looove New York, I’ve lived here since I was 18 (I’m now 20, so it hasn’t been as long as it sounds!). The city definitely reflects whatever mood I’m in–when I feel happy, everyone I pass is smiling, the streets are soaked in sunlight, the possibilities NY offers seem limitless, wildly so…But if I feel down, everyone seems mean, cold, the streets are dirty, ugly, I’m completely alone, everyone is just in my way, judging me, frowning at me, etc. But overall, I really love it here, and never want to leave.

    BUT I will be living in Paris this coming fall for about 6 months, and am very excited! I hope I can adapt!

    Merci pour votre blog , j’admire beaucoup tous que vous faites,
    Camille

  • Joris de meetatalent.com 8 avril 2009, 1:08 / Répondre

    Encore un style original from NY! Est ce que tu en profite de tes visites pour parler un peu de ton blog de mode?
    Car celui qui séduit l’Amérique séduit le monde entier

    peace

  • Claudia 8 avril 2009, 2:25 / Répondre

    I adore the black and white!

  • NYCBoy 8 avril 2009, 2:52 / Répondre

    A NY depuis plus de 10 ans, j’aime cette ville tous les jours un peu plus. Elle est tout ce que vous decrivez et bien plus.
    Ce qui surprend souvent les amis de passage, c’est a quel point on peut y ressentir une vraie douceur de vivre. Je connais mieux les gens de mon quartier que lorsque j’habitais l’Ile St-Louis! Le melange des genres et des cultures n’est pas un mythe ici, mais bien une realite quotidienne. Tout le Monde est la, porte par la meme envie de bouger, partager et surfer cette vague d’energie positive. Tous vraiment melanges!
    I heart NY with passion.
    Garance, we miss you already! And by ‘we’, I mean NY and me…

  • Vanessa 8 avril 2009, 4:56 / Répondre

    Tellement éloquent.

  • Ladybird 8 avril 2009, 9:12 / Répondre

    I got those black/white stockings. Haven’t used them yet, but I’ll certainly give them a try this easter!

  • Imela 8 avril 2009, 10:21 / Répondre

    Quelle belle personnification de NY! ^^ C’est sublime.
    Quand au premier look, les collants à la Gareth, j’adore.

  • Flanelli 8 avril 2009, 10:29 / Répondre

    j’adore la photo et le tenue de la premiere fille!

  • Anaïs 8 avril 2009, 12:41 / Répondre

    J’aime bcp la seconde photo. Comme d’hab, ton article est super !

  • woogyto 8 avril 2009, 1:02 / Répondre

    Les photos sont superbes…un vrai régal. Quant à ton ressentiment de NYC, je ne peux que le partager, pour y avoir vécu pendant quelques années. Il est bien difficile d’y faire son trou au départ.. mais lorsque la ville t’ouvre ses bras, tu ne les quittes plus.
    Merci de nous faire rêver comme tu le fais dans tes articles. C’est un réel plaisir de te lire.

  • Monique 8 avril 2009, 1:12 / Répondre

    I am moving to Brooklyn to work and itern in Manhattan soon and you couldn’t have captured my feelings any better :)

  • Alkaline 8 avril 2009, 5:45 / Répondre

    C’est terriblement bien écrit.

  • catherine 9 avril 2009, 3:52 / Répondre

    i love the way you write, the way you articulate your thoughts and there is such a fluid motion in each sentence. you should consider doing more work in writing, maybe a magazine or book?

  • Jill Adams 9 avril 2009, 2:22 / Répondre

    Bravo! I lived in NY more years than I can count – it feels like another lifetime – and I feel the same way you described about the city. The sadness – or the cruelty – can overcome you at times – it’s like there’s the ghost of sorrow in the air at times – and at other times, you’re with fabulous people, doing the most amazing things – or just alone, turning a corner and discovering something – and it’s incredible. Magic.
    But I feel more at home now in London, where we live. And in Paris, when I visit.

    Your blog is brilliant in every way. But I guess you’ve heard this already.

  • haylin 9 avril 2009, 2:37 / Répondre

    i love the first pic~
    amazing girl~

  • lisamarie 9 avril 2009, 2:45 / Répondre

    that translation was right on the mark.

    love your blog.

  • Ranger 9 9 avril 2009, 11:40 / Répondre

    Do not believe the stories that New Yorkers tell about New York!… how it is so harsh, it is so fast, etc., etc. That is simply a fiction that people who live there have invented to explain their bad behavior whenever they wish to be rude! (And since New Yorkers control the US publishing and media industries, everyone believes this fiction.)

    I live in a part of the United States that is genuinely unforgiving: every year, where I live, several people die just because they happen to be outdoors at the wrong time in the wrong kind of clothing. They freeze to death, they are struck by lightning, they are blown away in tornadoes, they are killed by animals, and so forth. And yet we all manage to be polite and hospitable, generally. The New-Yorkness of New York is simply an excuse…

  • Un samedi.... 10 avril 2009, 8:00 / Répondre

    Merci pour cet aperçu de NY, je n’y suis jamais allée pour ne pas faire comme tout le monde mais en te lisant je dirai que je commence à changer d’avis, quel pouvoir des mots tu as!

  • escher 10 avril 2009, 4:41 / Répondre

    Ah, New York!!! My friend just turned me on to this amazing quote: “…the true New Yorker’s secret belief that people living anywhere else had to be, in some sense, kidding.” -John Updike

    right?

    this city, oh man, THIS CITY!!!!!!

  • Irene 10 avril 2009, 6:09 / Répondre

    Stunning tights

  • Lucy 11 avril 2009, 11:40 / Répondre

    Salut Garance !
    Les collants de la 1ère demoiselle m’interesse fortement…une marque ? :)
    J’apprécie ton blog et j’y reviens régulièrement, je guète chaque post..héhé.
    Bisous

  • susan 14 avril 2009, 4:21 / Répondre

    i think the hidden speakeasy you’re speaking of is little branch on 7th avenue. i love the cocktails and the mood of the place. definitely one of my favorite bars.

    i grew up in new york city and am enjoying my time away from it. i’m also realizing that there really is no other place that can compare to it.

  • Ljubim 15 avril 2009, 2:20 / Répondre

    On dirait qu’une histoire d’amour avec NY is in the air, babe!
    Je ne suis jamais allée à NY, car je n’avais pas la nationalité française, et avec la mienne, trop difficile d’atteindre the american soil. Il y a qq mois je l’ai eue, cette nationalité française, et je me suis dit que mon premier voyage à l’étranger serait NY. Marrant, lorsqu’on parle de NY, c’est comme si c’était un état à part, on parle pas des Etats-Unis. Je suis sûre que NYC va t’adopter avec impatience, Garance, mais j’espère que tu ne partiras pas pour de bon, comme de nombreux cerveaux français…

  • Lili 18 avril 2009, 7:55 / Répondre

    J’avais déjà très envie de m’y rendre alors ton billet ne fait que renforcer le mystère de la grosse pomme…

  • jenny 25 avril 2009, 2:16 / Répondre

    i think nyc has a bit like shanghai where i m living at now..
    they do the same thing,grab you, spit you out, even wearing you down
    so whatever city treats us like,there is only one thing that we can do,enjoying..
    to enjoy the city then to find out the fabulous points in it
    good luck

  • Katharina 23 juin 2009, 2:52 / Répondre

    I love this post and your outlook on the city. I have a friend that goes on craigslist and goes on platonic meet-ups with people like to MoMa or for drinks. It’s such a big city filled with so many different lives! I think I’m going to find myself waking up there every morning eventually.

    Good luck to you!

  • Lina 10 septembre 2009, 11:07 / Répondre

    the first girl in black and white is me :) remember? I love your blog.
    Lina

In The Spotlight