Le style de Mira, c’est sa fantaisie. Alors que je passe mon temps à chercher mon identité mode, essayant de définir ce qui est moi, pas moi, ce qui me va, ce qui me raconte, ce qui me trahit, et où je vais bien pouvoir trouver le budget pour ces bottines à clous Alaïa, Mira s’invente différente chaque jour.

Et on ne voit qu’elle.

Quand je pense aux femmes dont le style m’a marquée, comme Lauren Hutton, Lauren Bacall ou même plus récemment, quelqu’un comme Giovanna Battaglia, ce ne sont pas des vêtements précis qui me viennent à l’esprit.

C’est une façon d’être à la vie. D’y trouver son confort, que ce soit sur des talons hauts ou dans des derbies, avec une micro-pochette ou un grand cabas. Mais c’est surtout une posture, un sourire, un regard, une manière d’enfoncer ses mains dans ses poches, une allure qui disent qu’on est là, avec ses coups d’éclat et ses contradictions. Et qu’on est soi, et personne d’autre.