Je sais, je sais, vous n’êtes pas là. Vous êtes tous en vacances à vous gaver de chocolat alors que je suis chez moi à faire du tri en buvant du thé vert assise en position du lotus au beau milieu de :

- Un Empire State Building de magazines à classer. Je suis incapable de jeter les magazines avant de les avoir relus/classés/dépecés, ce truc me rend dingue. J’ai même caché à des copains qui m’aidaient à déménager la dernière fois que les deux cartons méga-lourds, là, c’était pas DU TOUT du Nietzsche. C’était ma collection d’anciens The Face, I.D, 20 ans et Vogue qui me suivent partout depuis toujours. Sorry pour ton dos, Alex.

- Une chaîne de l’Himalaya de fringues à passer à l’inspection fashion. Avais-je vraiment besoin d’acheter cette combi-short à imprimé hawaïen ? Vais-je remettre ces babies Chloé avant 2023 ? Quel sort peut-on prédire à cette jupe boule ? C’est aujourd’hui que ça se décidera. Aloha ballerines vernies !

- Une tour de Babel de make up à l’abandon à inspecter. Donc 652 gloss, 78 vernis et 370 mascaras pulpants, allongeants, reboostants, fortifiants, vibrants, à talons aiguilles et je ne sais quel promesses qui devaient changer la vie de mes yeux donc la vie de ma vie. Et si j’ai le temps je nettoierais mes pinceaux, j’appellerais ma tante, je laverais mes rideaux, je répondrais à tous mes mails et je, et je…

Vous comprenez maintenant le pourquoi de la position du lotus et du thé vert : c’est pour tâcher de rester zen. Car si ça se passe comme à chaque fois, ce soir je serais toujours là, étalée au milieu de mes trucs, vêtue de ma combi-short Aloha et de mes babies Chloé pardessus ma jupe boule, avec du gloss sur les yeux et des tubes de mascara derrière l’oreille parce qu’il faut bien essayer avant de décider, entourée de tonnes de coupures de magazines à classer. Une amie m’appellera pour me dire bon qu’est ce tu fous on a réservé pour 20h, et je planterais tout avec un air super navré…

Bref. Si par hasard vous êtes là et pas en train de vous gaver de chocolat (quelle erreur !) vous pouvez aller jeter un oeil à ma rubrique sur Vogue. J’y ai publié les Une Fille, Un Style de Mélinda (photo ci-dessus) et de Masha, deux filles géniales qui ont à peu près autant de problèmes de stockage de fringues que moi, mais bon… Qui n’en a pas, hein ?

Et je vous embrasse, et je vous souhaite un doux lundi de Pâques !