Hier, il a plu à Sydney. Une pluie vive et piquante, faite d’averses grandioses et d’éclaircies fulgurantes.

Allez savoir pourquoi, ça m’a donné envie de me balader. J’en avais un peu marre de la mode, donc j’ai décidé d’aller faire un tour à Paddington. Je me suis assise sur les bancs d’un microscopique café et j’ai regardé les gens passer. Puis un chirurgien transplantateur de coeurs est venu s’asseoir à côté de moi et on a discuté.

Il m’a dit qu’il avait passé un mois à Paris, à Necker, et qu’il n’avait pas eu envie de rester. Il avait trouvé les parisiens beaucoup trop arrogants. Ça m’a fait bien marrer.

J’ai fini mon café et je suis repartie. Je suis allée chez Sass&Bide, j’ai failli faire un cambriolage chez Ksubi, et j’ai croisé Emily (première photo) chez Scanlan & Theodore. J’ai vachement aimé sa façon de porter le jean / tee-shirt blanc. Le jean tout simple et le détail du tee-shirt à manches asymétriques. Et les shoes. Bien sûr. De chez les géniaux Surface to Air.

J’ai trouvé en repartant que devrais faire un blog rien que pour le jean / tee-shirt blanc. C’est une idée de la tenue idéale. Et il y a tellement de façon de le porter, je me disais en levant les yeux vers le ciel.

C’est le moment que la pluie a choisi pour me dessus. J’ai couru sous un porche. Et là, j’ai entendu parler français.

Linlee est un rayon de soleil et elle porte des bijoux en peau de kangourou (si, si !)

 

Celle qui parlait, c’était Laura. Je n’ai pas pu la prendre en photo, mais le temps de l’averse, elle m’a tout raconté. En fait, ça tient en deux mots. Un jour, elle était venue passer des vacances à Sydney. Et elle avait décidé d’y rester.

Ce qui est beau en Australie, c’est que l’on se sent chez soi, et en même temps, tout au bout du monde. La distance est comme un imperceptible voile de brume. Il y a cette impression d’être si loin des bruits stridents du monde. Et pourtant, d’être tellement dedans, connecté. C’est particulièrement enivrant.

J’ai fini par retourner à Circular Quay. Après la pluie, les nuages s’accrochaient aux sommets des palmiers. C’était gris et bleu. Puis soudain, j’ai levé le visage, et m’est apparu le plus bel arc-en-ciel que j’ai jamais vu. Entier, du début à la fin, et tellement grand et précis que mon objectif n’a pas pu le contenir.

Sydney est une ville au coeur d’or. Comme ses habitants, elle est tellement confuse quand le temps n’est pas clément, qu’elle se sent obligée de te donner un arc-enc-ciel.