Maylis, Paris

J’ai toujours considéré les enfants de la même façon que des adultes. Juste un peu plus petits, plus enclins à jouer et à dire des choses géniales, quoi.

Je me souviens que pendant mes études je m’occupais du petit Robin, 5 ans. Un jour où j’avais les yeux dans le vague, il me regarde et me dit “T’es triste ? Ah ! Je crois bien que c’est à cause de ton amoureux. Tu devrais l’appeler et lui faire un bisou. Tu sais, c’est pas TOUJOURS de sa faute !” Ahum ! La tête que j’ai fait !

Hey Robin ! Si tu me lis… T’avais raison !

Donc je ne comprendrais jamais pourquoi, pendant un long moment, j’ai eu l’idée que la mode pour les enfants, ça m’énervait. Je trouvais que les enfants avaient autre chose à faire que de penser à leurs vêtements.

Tiger, New York

C’est pour ça que le jour où le magazine Milk m’a appelée pour me demander de photographier des enfants dans la rue, j’ai dit oui tout de suite. Enfin une bonne occasion de voir ce qu’ils en pensaient, de la mode, les enfants.

Et vous savez ce que m’a dit Tiger (oui, Tiger, from NYC) ci-dessus, quand je lui ai proposé de la prendre en photo ?

“Yeeeeeeeyyyyyyeee !!! Je savais que j’aurais un A+ pour cette tenue !”

Moi, complètement étrangère à la mode enfantine : “Quoi ? Tu t’es habillée toute seule ?”

Tiger, me regardant l’air halluciné : “Bah oui, je me suis toujours habillée toute seule !”

Les enfants que j’ai rencontré adorent s’habiller. Ils choisissent leur fringues tout seuls, et se régalent à les coordonner. Bon d’après ce que j’ai compris, des fois ils aimeraient aussi sortir en Moon Boots au mois d’août et en tongs en janvier, et c’est là qu’on se dit qu’avoir des parents finalement… Ça peut être utile, de temps en temps !

Vous pouvez retrouver toutes les photos dans le magazine Milk qui est sorti il y a quelques jours. Et à partir de dorénavant, si vous voyez une furie en talons avec un appareil photo sauter sur vos enfants, soyez sympa… C’est peut-être moi !

——-

Et sinon je suis arrivée à New York aujourd’hui (non, parce qu’il faut suivre en ce moment hein !) avec un coup de soleil pris en Arizona, où je n’ai absolument rien fait pendant trois jours à part boire des Coco Loco dans la piscine, chasser le jackrabbit et courir après des roadrunners en espérant avoir un autographe (bip bip), mais ils vont décidément beaucoup trop vite. J’ai bien pris quelques photos, mais j’ai beau retourner le truc dans tous les sens, aucun prétexte fashion pour vous montrer mes photos de vacances ! Remarque, ça fait du bien parfois, de décrocher de la fashion. Dit-elle, alors qu’elle est arrivée là bas avec 350 kilos de magazines.

Bref. Je suis à New York, il fait un temps radieux, et j’aurais des tonnes de choses à vous raconter dans les jours à venir ! Ouais ! Avec plein de prétextes fashion !

Bon allez, j’arrête de squatter, à moi Manhattan ! Yeheee !!! Bisous, bonne journée !