Dans un article que j’écrivais récemment pour un magazine, je parlais des filles dont le style m’inspirait. Parmi elles, bien sûr, Giovanna. Sûre de moi, j’évoquais sa garde robe incroyable, son éternelle bonne humeur et son côté garçon manqué. J’envoie.

Quelques minutes après, je reçois un mail de mon éditeur : “Hum… Garance ? Quand tu parles de garçon manqué, tu veux dire quoi, exactement ?”

Je regarde les photos de Giovanna que j’ai envoyé. Ah. Bon. Euuuuuuh…

Ouais.

Talons, jupes, coiffures, accessoires… Pour le côté garçon manqué, t’as raison cher éditeur. Va falloir éclaircir.

En fait, Giovanna peut porter ce qu’elle veut, elle reste Giovanna. Toujours et jamais la même, cheveux lâchés ou tirés, parka ou robe du soir, jamais une faute de goût, cette fille est l’incarnation même du fameux adage qui finit par nous énerver tant on nous le ressasse. Mais c’est sûrement aussi parce qu’il est un peu vrai. La mode passe. Le style reste.

Giovanna a une allure indéfinissable. L’essence de son style, c’est, je crois, son inoxydable coolitude. (Ça c’est sûr, c’est pas une citation de Coco Chanel, mais bien de moi. Ça doit être mon écriture au style indéfinissable.)

Sa coolitude, ses éclats de rire. Et son irrésistible sourire.

Gio, you’re simply the best ! C’est compris, cher éditeur ? Allez hop, bonne journée !