Plus ça va, plus j’aime Erin O’Connor. Je l’aimais déjà avant de la connaître parce qu’elle est la muse de David Downton, l’un de mes illustrateurs préférés.

Elle fait partie de ces individus sortis d’un roman. Elle parle avec tout le monde de la même façon. Aérienne, grave et super drôle à la fois, détachée des modes mais d’une élégance hallucinante, elle a été mon passage préféré lors du défilé Gaultier. À la sortie du show, je la vois passer avec sa rose, je lui demande de la prendre en photo, elle prend instantanément la pose. C’est un vrai modèle, comme ceux dont on rêve pour peindre un tableau.

Ça me plairait beaucoup, un jour, de trouver ma muse.