Samedi matin, effrayée par l’aspect complètement flagada de ma peau, j’ai décidé qu’il fallait agir d’urgence. Pas le temps de prendre rendez-vous chez ma dermato. Pas le temps non plus de réfléchir deux secondes à mon régime des dernières semaines, constitué exclusivement de chocolat et de café.

J’allais aller m’acheter la crème Turnaround de Clinique, qui dans mon souvenir avait déjà commis quelques petits miracles. J’arrive au stand Clinique, et je demande ma crème. Une dame à lunettes, habillée en infirmière, me fait asseoir. Me touche la peau, prend un air super inquiet.

“Ah oui je vois. Vous avez une peau sensible, de type 3 (air dramatique). Oui, la Turnaround va lui donner un coup de fouet. Mais franchement (regard médical réprobateur par-dessus les lunettes), ce que je vous conseillerais avant tout, c’est de prendre notre Basic 3 Temps. Voyez vous (grands gestes scientifiques), il n’y pas pas mieux pour nettoyer et reconstituer le film lipidique (eeew !) de votre peau, parce que regardez (sort un bout de scotch, me l’applique sur la main et le retire avec un froncement de sourcils) voyez, ce qui reste sur le scotch ? Il faut traiter. Et puis parlons de votre contour des yeux…”

Une demi-heure après, je suis entourée de produits. Si j’ai bien compris, deux fois par jour, il faut que j’applique un nettoyant, un tonique, 4 crèmes (celle pour reconstituer le film lipi (eeew) dique, la Turnaround, celle pour resserrer les pores (mais eeeeewww !!!) et celle pour le contour des yeux) et deux fonds de teint (un pour la zone médiane, et un minéral pour les retouches). Mon infirmière est vachement sympa : si je l’écoute, elle est sur le point de m’alléger d’environ 350€.

Je lui demande si c’est parce que c’est la fin du mois et qu’elle n’a pas fait son quota qu’elle essaye de me fourguer une demi-remorque de produits. Je lui dis que ma dermato elle dit que le savon Dove c’est parfait et que les soins contour des yeux c’est du bullshit de cosmeto à la con.

Elle me dit : “Ah ! Mais votre dermato, c’est le genre sabots et macramé ? Elle fait ses crèmes toute seule ? Elle vit dans le Vercors ?”

Je lui dis : “Non mais vous êtes gonflée. Ma dermato s’habille en Comme Des Garçons. Je ne prendrais que la Turnaround et le fond de teint minéral.”

Elle me regarde par en dessous les lunettes : “Bah nous ici, on est en Margiela*, elle m’envoie en me montrant sa blouse blanche et en rigolant. Et je vous répète que vous n’êtes qu’à un Basic 3 Temps d’avoir une peau sublime.”

Notre complicité à son apogée, mon infirmière en Margiela me fourre des échantillons de Basic 3 Temps dans mon sac et m’offre un gloss en me disant avec malice : “Vous verrez, vous reviendrez”. Wow. Elle y croit vraiment, à son truc, n’empêche.

Je lui ai fait un clin d’oeil, et j’ai tourné les talons. Depuis j’hésite. Margiela ou Comme des Garçons ?

———

* Dans les boutiques Margiela, on vous reçoit en blouse blanche.

PS : Et s’il vous plaît, laissez-moi vous dire merci pour vos commentaire d’hier. Ça a été une sensation indescriptible de tous vous lire. Unique. Alors puisqu’il n’y a pas d’autre mot… Merci. Je vous tiens au courant dès que j’en sais plus pour les tee-shirts.