Attention, attention ! Découverte de l’année : les filles qui font la mode sont comme nous ! C’est pas du scoop en barre, ça ?! Ouais, non non, je sais, ne me remerciez pas. Bon, en fait, je crois surtout que la récession a frappé fort, et qu’on fait moins de cinéma. Mais j’ai été super contente d’apprendre que…

- Elles aiment être à l’aise. Grand pantalons, longues jupes, sweatshirts et coton, même les robes très body-con dont on parlait vendredi dernier sont d’un confort incroyable. Sculpter le corps sans le contraindre… Même si il ne défile pas, l’esprit d’Alaïa est bien là.

- Elles galèrent à mort le matin pour s’habiller. D’ailleurs, être prises en photo devant les défilés les fait vachement stresser. Héhé.

- Elles n’ont pas des pieds en plastique ! Même que des fois, elles ont mal. Ouais. Une copine en Louboutin Pigalle à clous (les plus hauts, les plus pointus, les plus surnaturels, les plus beaux de tous les stilletos) me disait la dernière fois qu’elle ne les mettait que quand elle avait maximum deux défilés. Et non sans avoir fait provision juste avant de semelles Shopping & Dancing + de pansements. Elle en avait plein son 2.55. Mais aïe !

- Elles n’hésitent plus à ressortir les it-trucs des années d’avant. Un sac YSL de l’année dernière qui finalement, n’a pas pris une ride. Des Tribute, de gros bijoux Lanvin, des Spicy de Vuitton… La bonne occasion pour réinventer ses “vieux trucs”… La seule chose qui a disparu, ce sont les fameuses vestes Balmain de la saison dernière. Trop vues ? Pas sûr. Ça ne m’étonnerait pas qu’elles ressortent la saison prochaine.

- Elles font des bébés. C’est sympa une fashionista enceinte ! Il y en a plein partout, et j’ai trop hâte de vous les montrer !

- Elles shoppent chez H&M, chez Zara et chez Topshop. Les petites vestes épaulées Zara sont sur toutes les épaules et la collec Christopher Kane pour Topshop a mis le feu : franchement tout ce que je vois est tellement bien que je regrette à mort de ne pas avoir eu une seconde à Londres pour aller tout essayer.

- Elles savent miser sur de l’intemporel. D’ailleurs on frôle presque l’overdose de 2.55. Sauf quand il a quelque chose de spécial. Qu’il est vintage. Qu’il est dédicacé par ses copines. Qu’il est vert, bleu, ou rouge.

- Quand elles perdent leur valise, elles aussi, elle pleurent.

- Elles s’achètent un ou deux accessoires super tendance et n’hésitent pas à les arranger à toutes les sauces. Au choix cette saison, une paire de cuissardes, un sac seau, ou n’importe quel accessoire à clous.

Bon. J’ai toujours pas percé le mystère de leurs cheveux parfaits, de leur teint frais après trois semaines de marathon (il faut que je vous raconte la vraie journée de fashion week d’une styliste, je vous jure, la mode c’est un métier de passionnés) et de comment elles font pour, en plus de tout ça, aller aux soirées. Moi j’en ai fait une samedi, je me suis régalée. Résultat : je suis malade. Non mais vraiment : comment elles font ?

Oh, et puis après tout, c’est pas mal de laisser un peu de mystère, vous trouvez pas ? Allez hop, je file chez Stella McCartney. Mrs Doré wishes you a nice day !

———

PS : Merci à tous pour samedi chez Colette. J’ai été drôlement impressionnée de vous rencontrer. Vous êtes beaux ! Merci d’être venus, d’avoir été aussi patients et aussi gentils. Merci aussi à toi, ado qui attendu juste pour me dire : “Je ne sais pas du tout qui vous êtes, mais je me dis que si les gens font la queue c’est que ça vaut le coup d’avoir votre autographe. Vous pouvez signer là ?” Huuum… Mon petit, je sais pas si tu m’as googlisé depuis et si tu me lis, mais merci. Tu m’as fait exploser de rire !