Hier, c’était le jour du défilé Chanel. Le défilé Chanel ? Le show des shows des shows. Des shows. Taaadaaaaa… Musique !!!

Le Grand Palais avait été transformé en une grange, une espèce de décor à la Disneyland mais en mieux, carrément hallucinant. Les estrades étaient en bois, il y avait du foin partout et un monde fou. L’hystérie était palpable.

Les filles ont commencer à défiler, sautillantes, belles et gaies. Quand vers la fin…

Lily Allen est sortie de la terre (si, je vous jure) pour donner un concert… Yiiaaaah !

Puis Freja, Baptiste et Lara on décidé de faire ménage à trois… Yuuumy !

… Avec la bénédiction de Karl Lagerfeld, of course, en plein salut triomphal. Le plus gros show, c’est bien le sien, tous les autres, vous pouvez toujours vous accrocher.

Juste après, bien sûr, ce fut l’émeute.

Carine, enchantée. Prince (oui, Prince !)(Non, je l’ai pas pris en photo, vous voulez ma mort ? Ses gardes du corps faisaient un mur compact tellement compact, je sais même pas s’il a pu voir le défilé)(d’ailleurs en fait je l’ai pas vu, Prince) Prince, donc, ébloui. Enfin je crois, c’est Agnès qui me l’a dit. Agnès, émerveillée. Tout le monde avait l’impression qu’il venait d’assister à la fois à un concert de rock, à une messe, à une pièce de théâtre, à une fête et… Ah tiens ! Aussi à un défilé.

Émeute ! Hystérie ! Chanel ! Folie ! Génie ! Karl ! Encore ! Avec Scott, on s’est dit qu’on était plus très loin du moment où on ferait tout simplement payer l’entrée des shows. On prendrait son billet six mois avant. Il y aurait du marché noir, les prix des billets s’envoleraient. On dormirait devant le show pendant trois jours pour avoir un front row. Anna Wintour serait surprotégée dans un carré VIP en verre qui aurait la forme de ses cheveux. Ce serait comme d’aller voir Madonna, quoi.

Enfin, c’est Scott qui disait ça. Moi je lui disais, mais non enfin, n’importe quoi. Mais finalement…

La foule ! Tellement de monde, je ne savais plus trop où j’étais. C’est que niveau style, comme pour les défilés, Chanel parle un niveau de langage à part. L’alphabet Chanel, vous connaissez ?

Mais si, voyons, vous connaissez :

Chanel ! Hystérie ! 2.55 ! Folie ! Luxe ! Mode ! Chanel ! Chanel !!! Génie commercial.

Certaines, comme la douce Caroline Sieber, savent s’amuser avec l’alphabet Chanel.

Et voilà !

Hey, attendez, vous croyez avoir tout vu ? Mais non, c’est pas fini ! Chanel, en langage Chanel, ça veut tout simplement dire… Le recommencement éternel.

Chanel ! Hystérie ! 2.55 ! Folie ! Luxe ! Crise économique ? Mais qu’est ce que vous racontez ? Chanel ! Chanel ! Chanel !

Bonne journée !