Une série de mode qui m’inspire, c’est comme un élan. C’est, comme quand j’avais douze ans et que je dévorais les magazines de mode de maman, un univers qui me transporte, une fille que soudain je voudrais être, une histoire qui me stimule dans laquelle je me reconnais.

Seulement à l’époque, si le nom des photographes était écrit en tout petit sur la tranche, celui des stylistes était carrément inexistant. Heureusement, aujourd’hui, leur travail est bien plus reconnu.

J’ai adoré cette série dans le Vogue de septembre. Et ça ne m’a pas étonné qu’elle soit d’Anastasia Barbieri.

Cette série, c’est tout Anastasia. Le vestiaire masculin, la féminité détendue, en touches feutrées, les accessoires précieux. Et une sacrée personnalité.

Bon, et maintenant Anastasia, tu me le donnes ton costume Margiela ? Non ?

Bah, tant pis, je t’aime quand même !

Bisou, bonne journée !