Il y a des moments dans la vie où il savoir se faire plaisir. Vous ne trouvez pas ?

Quand on a été malmené par des nuits trop courtes par exemple, qu’on a les joues usées à force de faire des air bises et qu’on a le cerveau en chômage technique à force de parler de longueurs de jupe dans toutes les langues sans en parler une seule correctement…

“Bref, quand on est plus qu’une créature épuisée, hypocrite, vaine et stupide, c’est qu’il est grand temps de se faire du bien.” Je me disais en buvant mon 12è café.

En plus, ce soir-là j’avais une soirée super chic, il allait falloir que je me la donne.

Je rassemble donc en une poignée toutes les bonnes raisons de la terre, et comme je suis à Milan, je tourne mes ballerines en direction du Spa Bulgari. J’ai décidé de m’offrir un facial (c’est chic, non, comme appellation ?). Je dirais même plus, un Espa Intensive Facial Skin Brightener, une espèce de massage du visage, un truc du feu de dieu qui est censé te faire passer en une heure de monstre visqueux à créature de lumière.

Bon soyons claires, vous l’avez déjà compris. On est chez Bulgari. C’est légèrement cher. Donc, ATTENTION ! Ça à intérêt à être bien. Je jette un regard menaçant, genre, pas intérêt à vous moquer de moi, à l’équipe affable, polyglotte, souriante et parfumée et  je me drape d’un mouvement altier dans mon peignoir en soie de Macassar. Ma masseuse, Marta, me demande de l’escorter.

Je pénètre dans la cabine à la lumière feutrée. En un sourire, Marta a déjà eu raison de mon humeur de cochon. Quand elle m’installe sur la table de massage avec un geste délicat, je suis encore une créature épuisée, vaine et stupide. Mais mon sourire n’est plus du tout hypocrite. Quand elle me demande de choisir mes huiles essentielles, mon cerveau lève le piquet de grève, mes neurones frétillent. Et quand elle pose ses mains sur mon visage, aaaaaaah les amis. Je reviens à la vie.

Woouaaaaaaah. Gé-nial. Allez, c’est parti pour une heure d’euphorie. Je souris, je me détends, je ferme les yeux…

.

.

.

“Et voilà, ça vous a plu ?! Je vais sortir de la cabine pour vous laisser vous rhabiller. Je vous attendrais dehors.”

.

.

.

Merde.

Le soin est fini.

Je me suis endormie.

.

NOOOOOOOOOONNNNN !!! JE ME SUIS ENDORMIE LE SOIN EST FINI !!!!!! Mon massage à 8 millions de dollars !!! JE SUIS VERTEEEEE !!!

Retour à la case départ. Je suis une créature épuisée, hypocrite, vaine et stupide qui a envie de mettre une bombe dans le spa.

Puis coup d’oeil au miroir, car l’orgueil nous rattrape même dans nos moments de grande révolte…

Je suis radieuse.

.

Wow. Vu le résultat, ça a du vraiment être dément.

.

.

Les boules.