Si je ne vous parle jamais de déco, ce n’est pas parce que je n’aime pas ça. Oooouuh non. La raison c’est que je vis dans un appart tellement petit que je peux bosser tout en faisant la cuisine tout en prenant mon bain, et que du coup chaque objet de déco qui entre chez moi en force un autre à partir. Allez, pfiou, à la porte.

Mais il n’en est pas de même pour les chaussures ÉVIDEMMENT, qui prennent un plaisir malin à s’accumuler, venez on parle même pas de comment je les range please, un jour je vous ferais un post qu’on rigole deux secondes. MAIS PAS AVANT QUE J’AI TROUVÉ UN APPART sinon ça va m’énerver. Oh. Bref.

Si je ne vous parle jamais de déco, c’est que j’ai des méga-complexes aussi : je n’y connais rien. Ma soeur, qui a une maison trop classe et des meubles à tomber par terre [Elle a ça dans le sang, elle a acheté sa première console Napoléon III à 19 ans] te sort le nom du designer de n’importe quel objet de déco avec l’année et la boîte qui l’édite comme si c’était parfaitement normal. Hum, Laeti. J’adore ta science.

BREF mais comment je peux en écrire des tonnes sur n’importe quel sujet, même ceux où je suis une bille ?. Bref. À Rio, j’ai eu la chance de descendre à l’hôtel Fasano. C’est pas la première fois que je vais dans un chouette hôtel… Mais là la déco m’a particulièrement enthousiasmée. J’étais comme une gamine. Wouhou ! Je me suis dit que j’allais prendre quelques photos.

Non. Je vais pas commencer à vous décrire ce que c’est qu’est cette chose ci-dessus, mais vous allez vite comprendre que j’aime le design scandinave et le bois.

Les fleurs sauvages, genre bouquet qu’on a ramené d’une balade – ok ok ok, au Fasano c’est un bouquet sauvage d’une balade qu’on vient de faire dans la forêt tropicale. Ça aide. J’aime bien les lys et les roses aussi. Oh, et les pivoines. Je n’ai aucune deco-personnalité en fait.

Il suffit de me mettre du bois, des tapis, des choses brutes et des meubles aux accents scandinaves pour que je tombe en pamoison. Oh, et des vieilles photos aussi. J’y crois pas je suis en train de décrire mes photos. Bon allez je me tais.

AAAAAH NOOOOON  je ne peux pas me taire. Fallait que je vous montre la piscine quand même. Un endroit de rêve perché sur le toit où s’ébattent les stars pendant que je fais semblant d’être cool dans mon maillot en m’enfilant des noix de coco. Ça aussi ça vaut un post, in the future aussi sinon ça va m’énerver, AUSSI.

N’empêche. Cette piscine est géniale.

Ça c’est le petit set qu’on donne avec les clés. Un carnet trop beau avec une carte de Rio peinte à l’aquarelle et tous les bons plans où aller. J’en ai pris 12, pourquoi ?

Là je réalise que je n’ai photographié que des trucs en bois tellement je suis obsédée. C’est pas bien d’être monomaniaque comme ça Garance. C’est dommage, en plus c’est ne vous montrer qu’une petite partie de la déco de l’hôtel. Non, vraiment, c’est trop con.

Ouiiiiii oooooh. Vous l’avez vue venir la chute ? Le Fasano. Je l’ai pas super bien pris en photo. Pfffffffffffff…

Va falloir que j’y retourne. Vous venez ?