Parfois je me demande ce que je cherche, à voyager tout le temps. Scott me disait : “Viens au Pitti* !” et moi je disais non, j’ai envie de rentrer… Qu’est ce que je vais faire là-bas, ce n’est pas un endroit pour moi, ce n’est pas mon monde, ce n’est pas ma mode…” Et il répondait : “Mais on sera ensemble !”

Aaaaaah… Si tu me prends par les sentiments. Bien sûr, j’y suis allée.

Je me suis retrouvée là, complètement perdue dans un océan de virilité, à ne pas trop savoir que faire avec mon appareil photo. Les hommes, quand tu leur demande une photo, il se raidissent, ils deviennent trop charmeurs ou trop timides. Alors qu’à les regarder passer, vivre, parler entre eux, ou bien me dévisager comme si j’étais une créature exotique, je voyais bien qu’il y avait là, à Pitti, une atmosphère que je ne trouverais pas ailleurs.

Je me suis dit que c’était peut-être à moi, de les regarder comme des créatures exotiques. J’ai commencé à les prendre en photo, comme ça, aux moments où ils ne me voyaient pas.

J’aime observer les hommes à Pitti. Ils n’ont pas peur d’aimer la mode. J’aime la recherche, le raffinement, l’élégance et le panache que Scott sait si bien prendre en photo. Il y a l’attention aux tout petits détails.

Petit à petit, j’ai commencé à comprendre ce que je cherchais à voyager autant. Ce que j’aime, c’est la surprise. Me confronter à des univers différents, recontrer des gens nouveaux, apprendre et me plonger entièrement dans une atmosphère.

Trouver l’inspiration, tout simplement. Et puis surtout surtout, voyager, pour moi, c’est être au plus près de…

mon homme.

Bonne journée !

———

* Le Pitti Uomo est un salon d’habillement pour l’homme.