Prêts pour un exposé à l’extrême opposé du glamour ? Allez je me sens en forme au niveau de la loose, là. On y va. Et surtout, ne faites pas comme si ça ne vous était jamais arrivé. Parce ce que que ce truc, c’est arrivé à tout le monde. Obligé.

Tout le monde s’est levé, un beau matin, avec un énorme bouton au milieu de la figure. Tout le monde, oui. Même… MOI. Et plus d’une fois. Chienne de vie.

Comment on est arrivé là n’est pas vraiment la question. Le fait que l’un de mes 10 basiques dans la vie soit les MnM’s tout chocolat a certainement quelque chose à voir là-dedans. Mais pour le moment, l’urgence, le point principal, le nouveau but dans la vie, c’est… COMMENT CACHER CE TRUC IMMONDE QUI VIENT JUSTE DE GÂCHER MA JOURNÉE ?

J’ai testé quelques solutions. Des bonnes. Des moins bonnes. Il y a aussi des trucs qui me sont passés par l’esprit. Que j’ai mises en oeuvre. Ou non. Genre :

- Me couper la frange. Oui, là, comme ça, là direct, à sec. J’y ai pensé. J’y pense.

- Maquiller l’intrus. Pfffff ouais un peu obligé. Même si finalement je trouve toujours que ça se voit encore plus quand on essaye de le cacher…

- Se mettre un truc complètement délirant pour détourner l’attention. Genre, un Duffle Bag de Vuitton. Par exemple.

- Dire un truc complètement délirant pour détourner l’attention. Genre : “Oh ! Ce matin, j’ai petit déjeuné avec Arnold Schwarzenegger”. Par exemple.

- Comme cette fille que je connais qui se dessine une mouche (mais non pas une vraie mouche les enfants, une mouche comme on l’entendait sous Louis XVIII, un faux grain de beauté, quoi). Moi je sais pas pourquoi ça me répugne. Sûrement parce que j’ai un grain, ahah faut que j’arrête la poudreuse à 8h du mat moi.

- Ou ce mec qui carrément se colle un petit pansement. Sympathique comme idée ? Pas quand on doit répondre 657 fois par jour “UN BOUTON !!!” quand les gens vous demandent gentiment ce qui vous est arrivé.

- L’option radicale = NE PAS SORTIR. Le truc c’est que si je faisais ça, j’aurais tellement honte d’être une telle victime des apparences que je ne pourrais pas me regarder dans une glace. Or quand j’ai un bouton, je me regarde dans la glace au moins 35 fois/heure pour constater l’état de maturité du désastre.

- Dire OH OUI VAZY VAZY à la fille qui te propose de t’appliquer des huiles essentielles géniales qui vont faire disparaître le méchant bouton en quelques heures. Appliquer les huiles essentielles. Attendre. Puis soudain, voir le bouton grossir à vue d’oeil, impuissante.

- Porter un chapeau enfoncé bien bas (cas d’un bouton situé sur le front)

- Ou une écharpe enroulée bien haut (cas d’un bouton situé sur le menton)

- Pleurer (cas d’un bouton situé sur le nez)

- Faire des blagues à la con. Genre : Je suis mannequin détail pour Clearasil. (nul)

Nul ! Mais les blagues nulles, c’est parfait pour montrer qu’on est cool avec soi-même et bien dans sa peau.

J’ai beau chercher, je crois que la meilleure solution est la dernière. À moins que vous n’ayez mieux que ça ? Je veux dire, un bouton, c’est rien non ? On va pas en faire tout une histoire ? Ou bien c’est exactement ce que je viens d’en faire ?