Les jupes, c’est bien, mais en ce moment, il y a trop de choix. Je veux dire, en théorie, on peut porter toutes les longueurs. Mais en pratique, pour moi, ça donne ça :

- La micro-jupe. J’adore. J’en ai une, c’est quasi une ceinture tellement elle est courte. Quand je la mets on dirait que j’ai 2m de jambes, je me prends pour Gisèle, tout ça.
Problème : Au moment de m’asseoir. Ma jupe, elle reste où elle est. Comme une ceinture, quoi. Mais du coup, n’y a plus que ma culotte entre mes fesses et le siège. Eeewwww !

- La mini-jupe. J’adore. C’est beau, passe partout, c’est simple, indémodable, avantageux, beau, simple, pas risqué pour un sou, ça va avec tout, c’est indémodable, beau, simple…
Problème : C’est chiant.

- La jupe-crayon. J’adore. J’en ai une taille haute, trop belle. Elle est tellement serrée que je passe ma journée à chalouper, Dita serait jalouse comme un pou.
Problème : Le chaloupage. Avoir la démarche entravée, c’est bien. Si t’as un chauffeur. Et que tu n’est pas trop pressée.

- La jupe sous le genou. Confère la jupe-crayon ci-dessus. Rajouter plus + 10 niveau chaloupage, -10 niveau effet longueur de jambes.
Problème : Soit tu es canon & tu bosses pas.
Solution : Soit tu oublies.

- La jupe mi-mollet, ample, très 70′s, comme sur mon dessin. J’adore. J’en ai acheté une en cuir taupe dans une friperie, sublime. Je m’imaginais. Je serais Faye Dunaway dans les 70′s, cheveux dans le vent, plein de choses passionnantes à faire dans ma vie, genre un film qui s’appellerait les Yeux de Laura Mars par exemple.
Problème : Comprends pas. Moi soudain quand je la mets, je ressemble pas à Faye Dunaway. Je ressemble à Macha Béranger.

- La jupe longue. J’adore. Tellement que j’avais senti la tendance bien avant vous, pfffffu, tellement avant !!! J’en ai une dans mon placard depuis plus de deux ans.
Problème : Elle a pas bougé de mon placard depuis deux ans.
Problème : Me fait perdre 70cm, juste comme ça, par enchantement.
Problème : Se coince dans la porte du moindre taxi. Balaye consciencieusement le moindre escalier.

Résultat, me reste plus que la mini. Ouais, pas demain la veille que je vais lancer une tendance, moi.