Coupée dans mon élan vers l’aéroport où je m’apprêtais à embarquer pour Tokyo, me voilà aujourd’hui en envoyée spéciale en direct de mon salon. Et je ne vous dit pas arigato !

Oui, car depuis trois jours, c’est comme si, vu que je n’avais pas pu m’envoler vers le Japon, le Japon était venu à moi, rien que pour m’énerver. J’ai été invitée à dîner, on m’a fait des sushis. On m’a dit “Tu viens faire du shopping avec moi ?” Et on m’a emmenée chez Uniqlo. J’ai dit “Oh regarde ! Les arbres sont en fleur !” On m’a répondu “Oui, c’est comme au Japon : C’est la saison des Cherry Blossoms, si tu savais comme c’est beau là-bas !”

NON, JE NE SAIS PAS. C’EST PRÉCISÉMENT POUR CA QUE J’Y ALLAIS. Merci nuage de cendres, merci.

Bref, prenons ça comme l’occasion pour nous d’aborder des sujets de la plus haute des importances. Sans aucun rapport entre eux, et dans le désordre.

Number One : THE Lissage. Vous me demandez tous les jours des news de mon lissage, et franchement c’est toujours top. Mes cheveux ont vite perdu le côté hyper raide pour prendre une matière plus ondulée. Si je me faisais une vraie coupe et si je n’avais pas oublié mes shampooings spécial Keratin Treatment à New York, ce serait quand même vachement mieux. Parce qu’évidemment qu’il y a un shampooing et un après shampooing hyper spécial et hors de prix qui va avec. Sinon ce ne serait pas drôle, hein.

Number Two : THE tendances du printemps. Mon non-départ a eu pour effet d’enfin me laisser un peu de temps pour aller faire du shopping. J’ai pu me faire une idée de ce que j’allais porter ce printemps, et le verdict est très étonnant. Je n’ai besoin DE RIEN.
Je sais, pas super excitant pour une fille qui est censée parler de mode. Je me rassure en me disant que je suis dans une période très Emmanuelle Alt. Que quand je me sentirais mieux dans mon body une nouvelle frénésie de shopping me prendra. Bon, besoin de rien… Rien, à part un blazer Stella. Ah ! Je reste une fille, quand même.

Number Three : THE les copines. Mon restage à Paris m’a laissé le temps de faire un truc incroyable, passer du vrai temps avec mes amies. Un truc que je faisais souvent avant, passer un samedi après-midi entier à se raconter nos vies, mater des films à la con, faire des essayages, passer quatre heures au téléphone, fomenter des road trips qu’on fera jamais… Je n’ai presque jamais le temps de le faire en ce moment.

Et franchement, franchement, franchement, ça me manquait.

Alors… Vive le nuage de cendres ? Euuuuh, oh la. Quand même. Faut pas déconner.

PS : Oh, et vous savez le pire ? C’est que Scott, lui, a quitté New York pour Tokyo, hier, tranquille…