Un défilé croisière, c’est un peu comme si on suspendait le temps.

Comme si d’un coup de baguette magique on pouvait vider Saint-Tropez de ses touristes, rhabiller tout le monde en Chanel, et même, décider de faire venir le beau temps.

Aller s’asseoir au café, y trouver une fête, de la musique, des cadeaux, du champagne…

C’était mon premier défilé Chanel croisière, et c’est la première fois que je me suis sentie aussi immergée dans un monde merveilleux où, comme l’a très bien illustré Karl, même le soleil est signé Chanel.

Au milieu d’une mise en scène incroyable (mannequins arrivant sur des Rivas sublimes) jouant avec l’histoire de Saint-Tropez et frôlant le kitch (final du défilé sur une énorme moto) sans jamais perdre son humour (moto qui cale à l’arrivée au bout du podium —> éclat de rire général à la fin du défilé), j’ai découvert le plaisir, juste pour de jours, de me laisser emporter.

Bref. J’ai encore plein de photos à vous montrer de ce défilé (et peut-être une vidéo ! Yeeeah !) (la fille qui s’excite toute seule)… Et plein de réflexions à partager.

Mais pour le moment, je file prendre mon petit dèj, et ensuite, il me restera une heure pour aller vintage-shopper (faut que je vous raconte ! On a trouvé une boutique de dingue à Saint-Tropez !) avant de repartir pour Paris… À tout à l’heure !!!