L’Oriental Pearl Tower, Mélinda l’appelle La Boule Disco.

Comme vous allez pouvoir le constater, j’ai été légèrement fascinée par les immenses immeubles shanghaiens… Ainsi que leurs incroyables mises en lumière. À Shanghai les gratte-ciel permettent aux petites françaises perdues de se repérer. Il s’en construit un plus haut toutes les trois minutes, donc la prochaine fois que j’irais le paysage aura certainement changé, mais pour le moment la skyline est comme ça :

Je ne connais pas son nom, mais Alexandra a prénommé celui-ci L’Ananas. Notez les rétro-laser qui partent du toit. Respect L’Ananas.

Deux anonymes. Trop pas cool, va falloir leur trouver un nom.

EDIT 17h54 : WOP ! On a retrouvé le nom du premier ! Le Jin Mao Da Sha (merci Sin !) Mais on ne sait toujours pas ce que ça veut dire – Gratte ciel tout en fer tout droit échappé de Gotham city, peut-être ?)

EDIT 18H06 : Clarisse propose LE DOIGT pour le deuxième immeuble sans nom. Chris me dit “Ah oui, ça ressemble à une main !” Vous en pensez quoi ?

Le Shanghai World Financial Center, la plus haute tour (pour le moment hein une tour encore plus haute est en train de se construire à côté) (Quand tu prends l’ascenseur t’as l’impression que tu vas atterir sur la Lune) (Ouais, ok. Alunir) où se trouve aussi le Park Hyatt, mon hôtel, dont la piscine est à l’étage 93. Surnommé par Virginie Le Décapsuleur.

La Skyline depuis le restaurant Jean-Georges (Ce nom ! Pfiiiiu, ça ne s’invente pas). Les immeubles à Shanghai servent d’écran de pub géants. Total Empire State of Mind, quoi. Irréel. Fascinant.

AH, LA FOLIE DES GRANDEURS…