Laissons un instant les fashion weeks et les hommes de côté et revenons aux choses importantes, les fringues.

Ça y est je l’ai fait. Ça m’a pris comme ça. J’ai sorti mon petit short vintage Wrangler plus petit qu’un string, je l’ai déplié, je l’ai regardé, et hop ! Je l’ai mis. Les enfants, on n’a qu’une vie.

Ouais. Non mais quand je dis qu’il est court je déconne pas. C’est pas un short de petite joueuse, non. C’est un truc comme ça. Ou ça. C’est le genre court où on voit la naissance des fesses, vous savez, à la Jane Fonda, Jane Birkin, à la Jane, quoi. Comme dans les 70′s !

J’ai mis mon microshort, un tee-shirt loose, une paire de chaussures bien plates parce qu’avec des talons c’est allô la police des moeurs direct et je suis sortie.

Ok j’avoue.

Je n’étais ni dans une grande ville pleine de gens ni rien. C’était un jour où, entre Florence et Milan, je me trouvais en villégiature dans une petite ville du bord de mer italien, genre au pire si je me faisais attaquer par une horde de Geneviève de Fontenay italiennes (Cauchemaaaaar ! Ça existe ça ?) j’aurais pu prétendre que je revenais de la plage et que j’étais en maillot et qu’on m’avait volé mon paréo. Ou un truc comme ça. En italien.

Resultato : (puisque je vous dis que je parle italien) :

1/ Le micro-short, si ça s’appelle hotpants en anglais, c’est pas pour rien. C’est chaud.
2/ J’insiste, à ne surtout pas tenter avec des talons à moins d’avoir VRAIMENT envie de se retrouver sur Purple Diary. L’esprit c’est sport, frais, cool, etc, oups ! Je reviens juste de ma partie de tennis.
3/ Because vous pouvez en être SÛRE, tous les mecs vont faire un double zoom sur vous. Voire un  troisième sur vos fesses, mais comme je n’ai pas les yeux derrière la tête, je ne sais pas.
3 bis/ Si vous avez un vélo, comme moi, multipliez les réactions par 10. Allez, bon. Redescendez du vélo, va. Vous allez provoquer un accident de voiture.
4/ Et les filles aussi adorent. Et elles vont vous faire des compliments, aussi. (Je vous ai déjà parlé de la complicité féminine ? Il faudrait quand même, parce que si il y un truc international, c’est bien ça.)
6/ Mais en fait il ne m’est rien arrivé de fâcheux. Pas de fashion cata à signaler. Tant qu’on est épilée de près et qu’on ne s’arrête pas aux feux rouges quand on est en vélo, il n’y a pas de raison, ahah.

Bref, si vous avez envie d’essayer, juste une fois comme ça pour voir, ce que ça fait de se sentir super sexy, je vous le surconseille.

Si vous avez juste envie qu’on vous foute la paix… Passez votre route, direct.

Mais moi je trouve ça vraiment très joli.

Bon maintenant, ce qui serait bien, ce serait que je tente le truc à Paris (Aargggh je vais jamais y arriver !!!) Et puis ensuite, à New York (toutes les filles en portent à New York ! Personne les calcule ! Enfin je crois !), pour voir les différentes réactions.

Les missions à la con que je me file, moi alors, n’importe quoi.

Bonne journée !