Vous ne vous rendez pas compte l’enfer que c’est d’écrire sur la mode. L’enfer !

Non seulement les mots sont soumis aux saisons au même titre que des fringues dont on ne veut plus au bout d’un été, mais de nouvelles tendances, matières, coupes arrivent tous les trois jours et demandent ce qui leur revient de droit, être nommées.

Ne vous avisez pas de prononcer un mot qui est démodé, hein ? C’est 30 fois pire que si vous portiez une paire de Zanotti de la saison dernière. Les regards se font fuyants, les sourires crispés, et si vous ne vous en sortez pas avec une pirouette du genre : “Oh la la, l’expression de 2008 ! Qu’est ce qui m’a pris !”

Rien que dans les deux paragraphes précédents, j’ai du en aligner… Oh… Au moins une demi-douzaine. ET J’AI FAIT ATTENTION !

C’est pour ça que j’ai explosé de rire le jour où mon amie Violaine, qui vient juste de lancer le beau magazine Velour, m’a dit qu’elle avait une liste de mots bannis du magazine.

BANNIS ! Et vous trouviez que les hauteurs de talons étaient une tyrannie !?

Bref, moi morte de rire, elle morte de rire aussi, dans les rues de New York, et moi de lui demander : “Bon, tu me l’envoies, ta liste ? Que je la publie sur mon blog ?”

Ouais, et comme le propre des gens que j’aime dans la mode c’est de prendre des choses futiles très aux sérieux sans prendre leur futilité au sérieux (tu peux répéter ?), elle me l’a, avec la grande générosité qui la caractérise (ah oui je l’aime beaucoup, Violaine), forwardée.

En voici une sélection, avec mes remarques. Bon, c’est en anglais, mais comme la mode est un yaourt linguistique permanent, et que je suis la première à m’exprimer dans un frangliche douteux, je me suis dit que s’il y avait un endroit où on pouvait faire ça, c’était bien on this blog, hein.

ALORS, mots bannis :
+ Trendy : En France, en plus de trendy on a tendance, le mot le plus usé de la mode. J’en peux plus.
+ Fashionista : Hyper d’accord ! À la poubelle ! Avec recessionista ! Et tous les trucs en “ista” !
+ Designer ‘utilisé pour nommer une tendance (ahahah) (Genre : Cette cape est très Phoebe Philo). Bah, moi ça m’énerve pas trop, ça, en fait. Ça vous énerve, vous ? Violaine, pourquoi ça t’énerve ?
+ Vintage / Retro : M’énerve pas. J’aime bien ces deux mots. Faut plus les dire ??
+ Must have : Ouais, parce que soi-disant les must-have, c’est fini. Parlez-en à Miss Philo, dont j’ai du shooter les sabots et les sacs 2 millions de fois cette saison. Le must-have est LÀ PLUS QUE JAMAIS mais on a plus le droit de dire son nom. Ça s’appelle la recessionipocrisie ! (Et hop ! J’ai inventé un mot ! Je suis une wordista !)
+ Celeb : Carrément d’accord.
+ ‘in’ : CARRÉMENT D’ACCORD, sauf si on est en train de fredonner la chanson de Gainsbourg.
+ LBD : Vous savez ce que ça veut dire, hein ? En français on dirait la PRN. Mais on est trop chic pour réduire à PRN à trois initiales. En plus, ça fait un peu terme médico-social, PRN, vous ne trouvez pas ? ?
+ Style icon : Ah ouais. On sait même plus ce que ça veut dire icône tellement ça a été utilisé. Même une paire de chaussure peut être nommé icône. Tout est iconique.
+ Funky : Non, Violaine, me dit pas qu’il y a encore des gens qui utilisent encore ce mot !!!

Je rajoute pour ma part:

+ It truc (it-bag, it girl, it-shoes) (comment ça j’ai utilisé ce titre hier ?)(Moi ? Non… Vous avez des preuves ?)

Conclusion :

#1 : Le carcan de la mode s’applique à nos vêtements et à nos corps comme à nos esprits.
#2 : En même temps c’est bien connu : sans contrainte il n’y a pas de plaisir !
#3 : Et voilà pourquoi la mode, c’est trop funky !

Et le pire c’est que je n’en ai mis qu’une toute petit partie ! Il y en a des tas d’autres ! Puisque je vous le dis : Écrire sur la mode, c’est l’enfer !

PARCE QUE BON, MAINTENANT, JE LES REMPLACE PAR QUOI, MOI, CES MOTS ?

PS : Si ça vous dit de me donner vos mots BANNIS ! à vous, je publierais une deuxième liste asap! Pour le moment on a “Stiletto” : Trop vrai !