Il est tard et on revient d’une Milonga où on a regardé les couples danser le Tango en buvant des Fernet-Coca (!!!).

Voici quelques jours que nous sommes à Buenos Aires avec Scott et la chaleur et la mélancolie qui s’en dégagent commencent tout doucement à nous gagner. J’adore les cafés tellement anciens qu’on dirait des décors de film muet, le sens du drame des argentins et l’implacable soleil qui m’a fait oublier une seconde que de l’autre côté du monde, c’est bientôt l’hiver…

Et nous repartons déjà.