DGcoverDG13DG16DG9DG1DG4DG14DG8DG12DG10DG6DG3DG7DG11DG5DG2
Style

From The Front Row / Dolce & Gabbana

Cliquez ici pour voir toutes les images.

Samedi, 14h, l’heure du show Dolce & Gabbana. Il règne un silence étrange.
Au plafond sont suspendus des écrans géants sur lesquels on peut voir ce qui se passe backstage, onstage et même à l’entrée du show. Et où l’on peut voir défiler les tweets et les messages postés sur Facebook par les internautes qui suivent l’action en streaming.

Toutes ces images se mélangent, se démultiplient et créent un spectacle vertigineux. On se demande où finit la technologie et où commence la réalité. Le show commence et le déferlement d’images continue alors que les modèles s’avancent sur le catwalk. On peut lire les commentaires, en live.

Alors que la plupart des maisons de luxe se méfient d’Internet et que certaines vont même jusqu’à se replier sur elles-même par peur de voir leur message déformé ou réduit à néant par l’écho infini du web, Dolce & Gabbana joue à pousser les les limites.

Au lieu d’être exclusifs, ce qui est le propre d’une maison de luxe, ils inclusifs*.

Je ne sais pas où toute cette surenchère médiatique mènera Dolce & Gabbana, mais c’est vraiment intéressant ce qu’ils font. À leur manière, ils sont pionniers.

On se marre souvent avec Scott en parlant de l’avenir des défilés qui deviennent maintenant de vrais spectacles grand public.

On se demande qui sera le premier à passer le pas de vendre des billets aux amateurs de mode – et croyez-moi, ils auraient acheteur, demandez aux attachées de presse submergées de demandes d’invitation. Boostés par cet apport d’argent, certains défilés deviendraient de méga-shows.
Les vêtements seraient directement disponibles à l’achat pendant le défilé* et les professionnels auraient quand à eux leur loge VIP. Don’t worry, Anna W.

Bon, c’est sûr, c’est tout le système de la mode qui basculerait. Le rythme saisonnier, le rôle de la presse papier, et la place des créateurs (et du vêtement !) au milieu de ce sensationnalisme et de ce rythme fou qui peut faire perdre complètement la tête…

C’est un peu délirant, raconté comme ça, mais parfois j’ai l’impression que c’est ce qui est en train de se passer… Qu’est ce que vous en pensez ? Est-ce que vous avez l’impression que Dolce & Gabbana vous ouvre ses portes où vont-ils trop loin ?

Cliquez sur les flèches pour voir toutes les images du défilé.

———-

*Cela ne pourrait ressembler qu’à un coup de pub si cette démarche n’allait pas plus loin que le web. La saison dernière, Dolce & Gabbana a ouvert Spiga II, une boutique multimarque sur l’une des rues les plus chics de Milan, où l’on peut bien sûr trouver du Dolce & Gabbana, mais aussi une sélection super pointue de jeunes créateurs.
Du jamais vu. Vous auriez imaginé une marque ouvrir grand ses portes à de potentiels concurrents ?

À l’occasion du lancement de cette boutique, les PR de la marque m’avaient contactée pour que j’en parle sur mon blog. Et comme d’hab, vu mon infinie méfiance à l’égard de tout ce qui ressemble de près où de loin à une opé presse (qui me confine à la connerie, parfois), je m’étais abstenue…

Mais cette année j’y suis retournée. La boutique a tenu ses promesses et c’est un bel écrin, autant pour Dolce que pour la jeune création.

** Ça aussi, c’est déjà possible, je crois que c’est Burberry, une autre marque innovatrice en matière de web, qui l’a fait.


Vous devriez également aimer

  • The Missing Pants
    Contributeurs
    The Missing Pants
  • Back to the Future
    Histoires
    Back to the Future
  • The Moschino Debate
    Contributeurs
    The Moschino Debate
  • The Leather Layer
    Contributeurs
    The Leather Layer

80 comments

Ajouter le votre
  • NO Alice NO 2 mars 2011, 6:32 / Répondre

    Stunning! Love that show.
    Your pics are really wonderful.

    Alice.

    NOAliceNO.com

  • Mll Mag 2 mars 2011, 6:40 / Répondre

    J’ai adoré ce show et tes photos montre bien l’esprit du show…
    Toujours aussi magnifiques tes photos…. ;)
    Je trouve que les écrans qui montrent ce qui se passe avant le show est génial…

    http://magmoiselle.fr/?p=5488

  • Lu 2 mars 2011, 6:42 / Répondre

    ce que tu décris existe déjà au Japon ! Je ne me rappelle plus exactement du nom exact par contre :-/
    Anyone ?

  • styleflower 2 mars 2011, 6:45 / Répondre

    Online … offline… in our daily life it is hard to tell where the first starts and the latter ends. Great that Dolce & Gabbana take this up as topic and integrate it into their show. Society is changing – and so are the shows. I don’t know where this all will lead us but without fashion, how boring would life be… no matter if online or offline? And finally it’s about loving, sharing and being part of something. And clothes are a very important part of everyday life. Applause to Dolce & Gabbana!

  • Gigi 2 mars 2011, 6:47 / Répondre

    Salut Garance,

    très intéressant ton post, je trouve la démarche de D&G, plutôt originale, intéressante voire culottée! est-ce que les gens ont apprécié sur place?

    J’aime lire tes opinions sur ce type de démarche, maintenant penses-tu vraiment que les gens achèteraient des billets pour y aller? Personellement, je pense que si les attachées de presse débordent de demandes d’invitations c’est surtout parce qu’autour de ce statut “j’ai été invitée par..” règne un certain prestige, non? Je me pose juste la question :)

    J’ai hâte de voir des images du show!

    Bises!

    http://gigisurleroc.blogspot.com

  • Michelle Bobb-Parris 2 mars 2011, 6:49 / Répondre

    Definitely agree with the statement in one of the above images : “Pat McGrath is a goddess!”. LOVE her. Incredibly talented woman.

    PS – how you do all 4 fashion weeks is amazing. So far only able to do LFW and then immediately fall ill with the post-LFW flu *sniff* :( xx

  • Gigi 2 mars 2011, 6:50 / Répondre

    Oh F***! je n’avais pas vu les flêches tellement j’étais concentrée sur le texte, sorry, je vais regarder de suite!

  • Gigi 2 mars 2011, 6:53 / Répondre

    Ahah! j’aime le “Pat Mc Grath is a goddess”! … je le pense aussi! ;)

  • marie 2 mars 2011, 6:55 / Répondre

    c’est l’exact opposé de ce qu’à fait Tom Ford à NY, il y a quelque mois. Je ne sais pas si la presse Web est mieux, ou pareille, mais ce qui est sur c’est que ma génération, la tienne a besoin de nouveau mode de fonctionnement, de nouveaux média. ET c’est ce qui explique le succès, justement, de nouveaux lieux d’échanges comme ton blog. Maitriser son message sur le web est difficile, les multiples plateformes d’échanges sont autant d’aubaines que sources de problèmes…. parfois je suis perplexe, j’aime bien ce coté à l’ancienne avec invitations, ce coté privé, secret et même temps c’est très motivant, excitant de voir et de suivre dans l’instant ce qui ce passe! je crois que ça serait une expérience intéressante de voir un show ouvert au public…. en tt cas ça ne m’étonnerais pas que l’on y arrive très bientôt!

  • Juliette 2 mars 2011, 6:58 / Répondre

    Superbes photos :D (comme d’habitude) !
    Le show avait l’air top !
    Bisous.
    PS : à propos de ta question, je pense que c’est une bonne chose que les marques de luxe ouvrent un peu leurs portes, si bien fermées habituellement…, aux amateurs de modes.
    Leur idée de créer un magasin Multi-marques et sympa, ils aident ainsi à lancer de nouveaux créateurs !

  • Maxine 2 mars 2011, 7:07 / Répondre

    Mmmh. Très intéressant tout ça. Tes commentaires sont éclairants, merci :)

  • anna 2 mars 2011, 7:08 / Répondre

    the collection was beautiful! the italian masters of seduction have done it again! I am also loving the bright yellow suit Anna Del Russo is wearing!

    Thanks for posting these amaxing pictures garance!

    xx Anna
    http://www.feathersandmonroe.blogspot.com

  • eva 2 mars 2011, 7:14 / Répondre

    Wow, this is sooo great, anytime of the day i open this blog, i find something new and gorgeous. I love this blog, love fashion week, love your pictures and all your work!

    Thought I should share this :)

  • KC 2 mars 2011, 7:17 / Répondre

    whoah!! that bejeweled golden piece. i think anna dello russo smiled on that one.

    http://nouveauskin.blogspot.com

  • Cla 2 mars 2011, 7:18 / Répondre

    C’est très intéressant de voir cette évolution dans la mode. mais pour ma part je préférerais que la mode reste un domaine “d’initiés” en quelque sorte… Sinon ou est le rêve??

    Attentions aux fautes d’orthographe Garance ;)

    Biz

  • isa 2 mars 2011, 7:19 / Répondre

    bien sûr qu’il faut ouvrir l’accès au grand public. certains paient leur place pour des concerts, des ballets, et un défilé est un spectacle, autant par l’investissement chez Dolce & Gabbana que chez les autres marques. ne me dis pas que ce milieu n’est pas un spectacle, alors que tout n’est qu’illusion … entre vous ce n’est qu’un défilé quotidienn. si des gens veulent payer pour regarder why not !

  • Meredith 2 mars 2011, 7:22 / Répondre

    That show looks like a total party. With the economy as it is, I think they should sell tickets to US! We, the people, would buy them.

    - Meredith
    http://www.findingsoulbalance.blogspot.com

  • Gigi 2 mars 2011, 7:28 / Répondre

    @ Cla: “Attentions aux fautes d’orthographe Garance ;)” … il me semble qu’il n’y a pas de “S” à “attention” comme quoi personne n’est à l’abri !? :)

  • Line 2 mars 2011, 7:30 / Répondre

    Hello Garance,

    Et si l’avenir des défilés était internet ? je crois que D&G prend les devants en maitrisant ainsi sa communication et en l’orchestrant à leur façon, donc assez d’accord sur ce principe novateur.
    Aussi, le fait d’inviter des blogueurs aux défilés est aussi une preuve “d’ouverture” sur internet et un moyen de relayer les défilés aux internautes via ces blogueurs (merci pour tes posts!).

    Pour ce qui est des jeunes créateurs, et vu le doc sur Arte , je ne savais pas que Versace avait développé Versus, avec à sa tête un jeune créateur découvert par Donatella.
    Donc ma question est : si les marques s’approprient des jeunes créateurs, est ce que ce créateur est libre de toute création ? ou…si la marque du coup en le “sponsorisant” a un droit de regard sur sa collection …

    Je trouve aussi que ça peut etre un moyen pour ce jeune créateur par la suite d’être débaucher par d’autres marques, so why not.

    une bise!

  • Rebecca 2 mars 2011, 7:31 / Répondre

    En invitant les blogueuses et blogueurs mode, les marques ont commencé à s’ouvrir. L’opération de D&G (un happening peut-être?) est certainement un pas de plus. Pour que les extérieurs se sentent à l’intérieur en y voyant leurs mots. Je pense que néanmoins, ils réfléchiront sacrément avant de passer à la formule “salon-défilé-foire” (je caricature) parce que l’attrait de la chose Défilé, sa magie, réside aussi dans son côté innacessible… SI cela se faisait, certain(e)s seraient prêts à payer le prix fort sans doute mais j’aime garder la part de rêve de cet univers. Regarder la série “Le jour d’avant” (comme hier soir sur Arte) me plaît tout autant: rêve, frustration, commentaires, etc; te lire ici aussi.
    Bref, la scénarisation plus poussée des défilés me plaît, son interactivité aussi mais gardons le rêve. Celui qu’on ne touche pas, celui que l’on ressent, que l’on perçoit.

  • genevieve @ oxalydes 2 mars 2011, 7:32 / Répondre

    Passionnant! Et beau!
    J’adore l’effervescence actuelle (l’un des rares aspects positif de cette crise) !
    Tes images, leurs images, tout cela attire l’oeil… mais cette profusion ne joue pas ici au détriment des vêtements et accessoires que l’on voit, qui attirent. C’est parfait.
    Ici, le concept, le décor n’apparaît pas là pour faire oublier la collection (comme parfois, chez certains, me semble-t-il).
    L’idée de la boutique ouverte à d’autres créateurs est bien sûr ultra-séduisante, vue de mon petit bout de lorgnette!
    Quant aux défilés du futur, tes réflexions, avec Scott, sont pertinentes et passionnantes…
    Je ne suis plus journaliste… mais je rêve d’une longue interview de vous deux autour de votre vision de la mode et de son évolution! Peut-être en avez-vous déjà eu l’idée?

  • Andrea Janke 2 mars 2011, 7:42 / Répondre

    Sunday, 2:00 PM, I was fascinated by the Dolce&Gabbana Fashion Show and those
    huge screens showing backstage activities with tweets – amazing idea!!

    Bests from Andrea
    ANDREA JANKE Finest Accessories

  • kate 2 mars 2011, 7:49 / Répondre

    in my opinion this is the best collection so far….who’s the redhead next to anna dello russo??

  • Al 2 mars 2011, 7:50 / Répondre

    Sure it is already happening.
    Just think of all the bloggers that go to the shows (and I am not talking about bloggers like, for example, you or Susie Bubble of course, because blogging is part of your profession so it is different) they can be considered like amateurs in a way.
    There are a lot of Italian fashion bloggers that went to the shows in Milan, they have a normal day job and in their free time they blog (like also I do, in the end).

    10 years ago it would have been: you have your day job and in your free time you drool on the pages of Vogue and Elle and make scrapbooks or drawings from it. Now you blog, you share, everybody is able to see it.

    It is the biggest revolution of the Internet, to have access to every kind of information, to show your work potentially to the world, to have a “double life” (work and blog) and share your passions and opinions with thousands of people all around the globe.
    Everything becomes possible, accessible, you can do and have things so fast, you could have never imagined this 10 years ago, when the runways were for Press and VIP only.

    That’s why, for example, for me the Tavi Gevinson/Style Rookie phenomenon is not a big surprise: everybody wonder how she can write like that and have this peculiar fashion sense already at 13… But it’s more than possible. I knew lots of people like that when I was 13, in 1997, they just didn’t have the means to express their talent and ideas to the world so fast and so broad.

    And it’s good that designers are following the mood because in my opinion there’s no way back. The world turn faster these days, and everybody can have a ride on the carousel. It’s good that they keep themselves modern and up-to-date, because in the end fashion is all about modernity and new things.

    But I have to admit that, as much as I liked the Idea of the screens, I am not enthusiastic about the collection… Too many stars LOL… but maybe it’s just the first glance.

    Thanks for the post and the “food for thought” ;-)

    a kiss

    Al

  • Jessie 2 mars 2011, 7:52 / Répondre

    wish i could have been front row in this show. i loved the abundance of super models. it was such a great casting. while it was long and tedious, each look was different yet cohesive. i liked this collection.

    http://wordbyjessie.com

  • Clemence 2 mars 2011, 8:00 / Répondre

    Je trouve ça bien que les défiles aient ce cote extravagant et avant gardiste c est ce qui fait les grandes maisons et qui les différencient en mettant en avant leur cote créatif .
    J aime beaucoup les modèles avec les étoiles et les paillettes, très D&G ça tombe bien ;-)

    http://www.clemenceandme.com

  • mamzelle carnetO 2 mars 2011, 8:08 / Répondre

    c’est énorme ! passionnant ! j’espère qu’il y aura plus encore de défilés interactifs comme cela !

  • Midori. 2 mars 2011, 8:09 / Répondre

    Plein de belles choses dans cette collection, j’aime beaucoup beaucoup !

    Merci Garance ;)

    La bisette,

    Midori.
    http://www.bowsome.com/

  • Emmanuelis 2 mars 2011, 8:14 / Répondre

    C’est une vision flippante, mais en même temps, la mode est un business, aussi qui dit que les marques pour se donner toujours plus de puissance financière ne privilégieront pas un jour le client final, puisqu’elle peuvent aller directement vers lui par le biais des technologies…

  • Little C.M. 2 mars 2011, 8:23 / Répondre

    Des paillettes, des étoiles, des vestes et des robes bustiers, me voila tout simplement comblée!! :)

    http://misslittlecm.blogspot.com/

  • Classic Copenhagen 2 mars 2011, 8:24 / Répondre

    Danish designer Henrik Vibskov is way ahead of the game (as always).

    It used to be that anyone could get into the shows after party, once the entrance fee was famously two packets of cigarettes (specified by brand, haha), but this time he took it a step further and sold tickets to his highly coveted show at his flagship store.

  • Strid 2 mars 2011, 8:34 / Répondre

    il devait y avoir quand même une sacrée modération des commentaires avant qu’ils soient passés en direct.
    Les robes fluides avec les étoiles, sublimes ….

  • Amandine 2 mars 2011, 8:46 / Répondre

    Hi Garance, je t’es vu hier sur arte, je t’es trouvé géniale ;).

  • Clémence, a little girl 2 mars 2011, 8:56 / Répondre

    Je suis pour aussi voir tout en réalité mais pour ces qui n’auront pas le moyen de se payer des places (si ils aura du public) c’est bien que les défilé sont sur internet ect….

  • vinda 2 mars 2011, 8:57 / Répondre

    thank you for sharing, garance. they are gorgeous images.
    the designs are really american, with slight french feel, i love them all. my favorites are the sheer lace top and the shoes with golden glitters.

  • Margaux 2 mars 2011, 9:08 / Répondre

    Il fallait osé et ils l’ont fait ! C’est du jamais vu !
    Je trouve ce show tellement bien fait, tout est synchronisé, aucune erreur, tout est la pour vendre du rêve !!!

    Belle journée,
    M.

    Ps : Continue à nous vendre du rêve pour ceux et celles qui ne sont pas invités aux défilés ! C’est super.

    Ps2 : Tu t’occupes de photographier les couples de The Kooples, si ça peut t’intéresser de regarder mon Côté Style… sur mon blog car j’ai pu faire la connaissance de Tristan, responsable d’une boutique The Kooples à Reims.
    Et il a bien voulu ce prêter au jeu !

  • Caddy 2 mars 2011, 9:10 / Répondre

    I really appreciate how Dolce and Gabbana have opened their doors and become inclusive. It allows people who love fashion but who’re not in the industry to participate and appreciate the work in it’s freshest form.

  • Jess 2 mars 2011, 9:16 / Répondre

    Je trouve cette innovation de Dolce & Gabbana plutôt intéressante. Initialement un “hors-média”, Internet tend de plus en plus à devenir un vrai média. En intégrant tweets et messages Facebook dans leur show, Dolce & Gabbana prouve son adhésion aux nouvelles tendances.
    Toutefois, je ne sais pas si le résultat attendu serait pertinent. S’ouvrir au grand public (dont je fais partie xD), c’est aussi se démocratiser. Et la démocratisation, c’est le début du scénario dystopique que tu as fait !

    Bref, en tout cas, très sympa les photos, on sent vraiment l’esprit du défilé :)

    Bisous

  • Sabine 2 mars 2011, 9:28 / Répondre

    Beautiful pictures! I’m a bit confused with the star scheme – didn’t we have that a few seasons ago?
    Total accessability seems to be the new It…

  • aurore 2 mars 2011, 9:54 / Répondre

    C’est vraiment intéressant ce qui se passe dans la mode aujourd’hui.
    Dolce & gabbana ont eu raison de faire ça car ils créent le buzz et aujourd’hui c’est important de faire parler de soi et d’avoir une démarche originale et moderne pour une marque de luxe.
    Mais si demain toutes les marques utilisent les médias sociaux et ouvrent leurs portes, dans ce cas la marque qui fera un petit défilé très fermé, ce sera elle qui se démarquera du lot.
    Bref, tout ça pour dire qu’on ne risque pas je pense d’arriver à une démocratisation des shows. Ce qui est innaccessible fait rêver, et les marques qui ouvrent leurs portes le font plus pour l’instant je pense dans une démarche de buzz que dans une réelle intention de se démocratiser
    http://fashionaroundtheweb.blogspot.com/

  • ADJ 2 mars 2011, 10:20 / Répondre

    thank you for documenting the dolce and gabbana show so masterfully. i love love love everything that i saw, even all the glitter and glitz.

    http://www.greeneggsandglam.blogspot.com

  • Frédérique 2 mars 2011, 10:21 / Répondre

    Jamais cette idée ne m’avait effleuré l’esprit et pourtant, je crois que tu as raison ça finira par arriver…Les défilés perdront de leur exclusivité mais pas forcement de leur magie !!
    D & G et Burberry, des pionniers, mais le train est en marche …

    http://www.modeinkiosque.blogspot.com

  • blue roses 2 mars 2011, 10:49 / Répondre

    this is reminiscent of much discussion i have had with literary folks, concerning the revolution of the printing press, the evolution of the novel from smut that is accessible to the masses and ergo an inferior manifestation of thought compared to verse and polemics, to a veritable art form…

    cannot wait to see how all of this unfolds.

    http://dallianceswithsuitsandskirts.blogspot.com/

  • Safia 2 mars 2011, 10:58 / Répondre

    Moi je trouve que celà rend la mode plus accessible surtout aux blogueurs qui rêvent d’acceder à des espaces comme les défilés !
    A mon avis D&G ont bien raison ! C’est l’avenir ! Il faut suivre le rythme ! donc big up pour le premier pas !

    http://www.safiaa.com , Une marocaine passionée de mode !

  • Carole 2 mars 2011, 11:06 / Répondre

    D&G c’est bien l’exemple pour moi et moi seule, de la distance entre le monde des défilés et la rue pourtant. J’adore els photos du défilé, et pourtant c’est très rare que devant une de leur pièce je me dises, Wow, ça c’est vraiment du luxe et j’ai envie de le porter. J’ai quelques pièces pourtant, mais souvent je trouve “too much”.
    Et quand à l’ouverture des shows au public, ce serait tellement dommage ! Pourtant je ne fais pas partie des invités loin de là, mais j’aime l’idée des défilés professionnels, et j’aime l’idée du rêve que cela implique. ça tuerait le rêve. ça ferait cheap, comme un reality show…

  • Grace Escudero - The Afeminada 2 mars 2011, 11:45 / Répondre

    I finally feel that the people that fashion is meant for (everyday people) has finally gotten here. There’s not so much of the elitism, “oh you don’t make 80 000 a year so you cant look good,” but now everyone can regardless of how much they make. I feel so happy that Dolce & Gabbana has realized that the opinion of editors (while obviously important) isn’t the only one that matters.

    -Grace

    http://www.theafeminada.blogspot.com

  • Julie 2 mars 2011, 11:58 / Répondre

    C’est vraiment magnifique. Par, contre il y a toujours une question que je me pose, c’est comment certaines personnes assistant au show peuvent porter des lunettes de soleil? J’ai l’impression qu’à cause de cela, elles ne peuvent pas profiter entièrement du show. Je me trompe peut-être…

  • Vanessa 2 mars 2011, 12:11 / Répondre

    Chère Garance,

    Merci pour ce compte-rendu intéressant, qui montre bien l’évolution des marques en fonction de leur identité (exclusive, show off, précurseur…).

    En 1984 déjà, Thierry Mugler organisait un défilé-spectacle intitulé « L’Hiver des Anges » au Zénith pour les 10 ans de sa maison. Plus de 6000 personnes ont payé leur place pour y assister, ce qui a marqué son époque et était totalement inédit.
    Et on se souvient aussi du défilé Yves St Laurent en ouverture de la Coupe du Monde de football en 1998 au Stade de France…

    La mode sait se mettre en scène, mais ces évènements à destination du grand public restent ponctuels car la rareté est de mise pour toucher une clientèle très exigeante et exclusive.
    A voir si les jeunes maisons bousculent ces codes !

    Vanessa

  • Lucero Arechiga 2 mars 2011, 12:15 / Répondre

    I think we’re in transitional times where technology is playing a key role to marketing in general. As a graphic designer, I found that there was a declining slope for my business when the economy was a well-oiled machine; but now that there is a sense of urgency with a struggling economy, my business has bloomed because companies realize that they need the exposure to their consumer to be fast and effective.

    This may be the beginning of what’s to come as perhaps an exclusive fashion channel that televises all the fashion shows LIVE and followed by a sort of QVC taking orders for the pieces. Imagine that! It would cut costs in many ways and take 100% of their target audience directly to their product.

    We’re living in a very interesting era.

    all the best,
    Luce

    http://www.houseofhemingway.blogspot.com

  • Flo 2 mars 2011, 12:21 / Répondre

    C’est chouette que tu prennes du recul de temps en temps et que tu te questionnes sur ce que tu fais.

    Peut-être que dans ce monde où
    1. tout n’est qu’exclusif
    2. le but est de se démarquer,
    et bien “se démarquer” a fini par vouloir dire: “devenez inclusifs” en gros ne pas faire ce que font les autres: s’ouvrir et arrêter de lever le nez (en italien on dit: con la puzza sott’il naso, ça veut dire comme si ça puais sous le nez) en faisant croire de ne pas appartenir au commun des mortels…
    C’est intéressant aussi la manière de communiquer sur internet, les possibilités sont tellement infinies, ça ouvre des tas de portes.
    Ciao!

  • salima 2 mars 2011, 12:31 / Répondre

    La communication et internet surtout c’est l’avenir et il va falloir s’y faire … Rester cloisonné ne peut qu’entraver une réussite à grande échelle. Je ne suis jamais allée à Milan mais des copines qui y sont allées m’ont dit qu’il n’y a que les grandes enseignes où si tu as de l’argent, beaucoup d’argent, tu peux faire du shopping autrement mieux vaut aller ailleurs. Donc savoir qu’il y a d’autres jeunes créateurs à qui on donne également leur chance, c’est bon à savoir … un peu comme à Barcelone, on trouve plein de petits magasins avec de superbes choses originales en plus faits par des designers locaux généralement peu ou pas connus ailleurs …

    http://blogmoodeuse.blogspot.com

  • Camille 2 mars 2011, 12:36 / Répondre

    Je trouve se poste très intéressant ! Pour ma part je dirais que les images retranscrit du Backstage sont une idée géniale. En revanche, les commentaires en live, bof. C’est bien de garder un certain mystère autour du défiler et de laisser éclater son émotion ou sa déception une fois sortie. Je trouve que la mode telle qu’elle est aujourd’hui, est parfaite. Même si on n’a pas accès au premier rang des défilés, deux minutes plus tard on les photos sur internet, les commentaires sur twitter. La mode se démocratise, mais cet part de mystère fait de la mode cet objet d’émerveillement et de désir. N’allons pas trop loin ! En revanche super article :D

  • Vanessa 2 mars 2011, 12:41 / Répondre

    … pour compléter ma précédente remarque, j’ajoute que les défilé ont déjà beaucoup évolué depuis leur création (tant mieux !)
    Quand on pense qu’au début les reproductions (photos, dessins) étaient totalement interdits par crainte de contrefaçon et qu’aujourd’hui les images des défilés sont en ligne quelques minutes à peine après qu’ils se soient terminés !
    Dolce & Gabbana raccourcissent encore ce délai avec des commentaires live qui se mélangent au show pour le nourrir. Une belle pirouette de la mode !

    Vanessa

    http://vestiaire.tumblr.com/

  • C. 2 mars 2011, 1:14 / Répondre

    Je n’y crois pas. Ca ressemble à ces jeux télévisés où à la place de vrais candidats ils prennent des figurants, vous savez, les messages sur internet c’est encore plus facile de les faire écrire à l’avance on sait pas trop par qui. Non , je n’y crois pas. Ce ci étant dit, l’idée est rigolote.

  • Marina 2 mars 2011, 2:02 / Répondre

    Garance,

    You raise a good question… and my opinion will probably not resonate with many people… But I find the idea of selling tickets to a fashion show, inviting a mega-audience and turning the whole thing into a public spectacle very distasteful (I feel the same way about designers putting celebrities in the front row just to garner publicity, unless of course those celebrities are close personal friends).

    And don’t get me wrong, I would have loved to attend the shows and have the unique opportunity to see them first hand… But, I don’t work in the fashion industry and I think that the shows are best reserved for fashion media (I would argue that well-respected bloggers absolutely fall into the fashion media category), affiliated industry professionals and friends and family. What I DO think is a wonderful development is the abundance of real time fashion show coverage, the move to streaming shows on the internet live or shortly after the show and, in general, giving the interested audiences plenty of opportunities to follow the action both on the runway and behind the scenes. The fashion media and the bloggers have already done a tremendous amount to democratize fashion and that trend should continue. But there is a fine line between what is done in the name of democratization, greater openness and inclusivity, while still keeping the craft at the center of attention versus turning attention to the broader commercial spectacle… does this make sense?

    As for Dolce and Gabbana show specifically, did the spectacle enhance or detract from how the collection was presented and percieved? I think that’s the real determinant of whether or not it was innovative vs just too much. I don’t think every designers need to stick to any particular template for the fashion show format and many designers successfully use all sorts of theatrics to enhance the audience’s experience of seeing and “digesting” their designs…

    marina
    http://stylesnapshot.typepad.com/

  • Anne Chic and Geek 2 mars 2011, 2:12 / Répondre

    Ce que j’aime, ce sont tes conversations avec Scott… Déjà tu nous avais raconté l’une d’entre elles sur le même sujet la saison dernière ou était-ce avant… peut-être au moment du show Chanel dans le foin, exceptionnel.
    On aura beau faire, le temps d’un défilé, c’est court et tout va trop vite. Alors avoir un objectif averti, qui arrête le temps à l’instant opportun, sera toujours ma façon à moi de suivre la mode. En venant ici par exemple ;)
    Merci pour Dolce Gabbana et vivement la suite de tes aventures
    Bisous
    Anne

  • Audrey 2 mars 2011, 3:30 / Répondre

    Bonjour Garance,

    Je profite de ce post pour te poser une question : la fashion week commence aujourd’hui, penses-tu que le public puisse assister à certains défilés (en particulier du 7 au 10 mars)? Je sais que tu ne me vois pas, mais là je suis entrain de prier de tout mon coeur que tu me dises Oui! Bien sur! Tu peux même venir au défilé Chanel si tu le souhaites! – ok je vais trop loin.
    Bref j’attends ta réponse et bonne soirée!

  • Jirina 2 mars 2011, 3:46 / Répondre

    je pense que c’est très bien qu’ils ouvrent un peu leurs portes.. mais attention, pas trop! si tout le monde peut assister, le côté secret, le prestige, n’existe plus.. et puis si c’est en vendant des tickets qu’ils veulent le “conserver”, les prix vont monter très haut. ayant travailler à la valencia fashion week (alors que c’est tout petit comparer a londres, paris, milan ou ny et où il y a des entrées gratuites aux défilés) je peux dire que le monde qui vient voir les shows, alors qu’en principe la mode ne l’intérresse pas du tout, est incroyable. il y a tellement de personnes que celles qui sont vraiment intéressées ne peuvent parfois pas assister.. et là ce prestige a vraiment disparu! les portes ont été trop ouvertes!

  • Car 2 mars 2011, 3:55 / Répondre

    Magnifique ce show ! Super l’idée du web ;-)

  • louise 2 mars 2011, 4:00 / Répondre

    Je trouve ça vraiment génial! Ils ne restent pas seulement dans le domaine d’une présentation de vêtements et de tendances. Il allient, pour de vrais cette fois, mode et art. Tu dis que se sont des pionniers, oui et non. Nam June Paik a fait ce genre d’installation bien avant, et dans les années 60 il me semble un artiste, dont j’ai oublié le nom, a installé des caméras et des videos pendant un match de tennis, faisant basculer, se confondre, passé et présent. Recemment, il se produit la même chose en matière de mise en scène, de scénographie (notamment avec Lucinda Childs). Ce qui est pionnier, c’est qu’ils ont eu l’intelligence Dolce&Gabbana de vraiment élever la mode à un niveau supérieur au lieu de dire “la mode c’est de l’art”, ils le performe. Je trouve ça super dans le sens ou oui ça rend peut-être plus accessible, mais c’est surtout un clin d’oeil à ce qui s’est fait en art avec l’art vidéo. Pour les inculte c’est juste mégashow, pour les autres, c’est enfin (!!!) la preuve que la mode peut devenir, ou se plonger dans une forme performative de l’art, et de la représentation des vêtements et de leur signification.

  • MGF 2 mars 2011, 4:04 / Répondre

    Vertigineux, c’est le mot. Je n’y ai pas assité mais ça a l’air fou, complètement dérangeant et génial. Ils ont excellé. Ce melange spatio-temporel, l’audace d’utiliser des média de masse que l’on juge d’habitude vulgaires (dans le sens populaire), je trouve ça génial. Ils n’ont eu peur de rien. Ils se sont appropriés ces techniques de communication plutôt que de se laisser prendre par elles, plutôt que d’être submergés par ces flux incontrôlables.
    C’est vraiment génial.
    Chapeau bas.

  • Charlotte A. 2 mars 2011, 4:44 / Répondre

    Je trouve leur idée très bonne. Ca permet une certaine interaction avec le monde “extérieur”. En revanche, tu as raison en disant que tout risque de changer, les défilés vont certainement évoluer mais j’espère qu’ils ne mettront pas en vente des billets pour aller aux défilés car cela chamboulerait tout!

  • Rousspétée 2 mars 2011, 5:03 / Répondre

    Il me semble que ce concept de défilé – méga show existe au Japon. Les tenues sont présentées sur une scène dans une enceinte format Bercy et les vêtements présentés sont immédiatement disponibles via une appli sur les téléphones portables/ C’est le délire complet ! (Incapable de me rappeler du nom, je suis …)
    Au passage : tu m’as fait hurler de rire avec ta petite méthode pour être prise en photo par les bloggers streetstyle !

  • Natasha 2 mars 2011, 5:03 / Répondre

    personally i don’t think i would want the doors of a show to be open to ordinary fashion lovers like me…there’s something about the seperation between the editors/bloggers on the front row that bring show content to magazines or the internet that’s special. on a page or on the internet, fashion from the big houses like dolce seems so far away- and i like that it’s almost another world, an indulgence, a fantasy that i can’t reach yet. loving the blog as usual Garance!

  • Pauline Choi 2 mars 2011, 5:14 / Répondre

    Alessandra is gorgeous and the purple bag in the last picture is adorable! If I could afford it, I’d buy 90% of the pieces I saw. They’re so wearable yet chic at the same time!

  • Macha 2 mars 2011, 5:57 / Répondre

    Il y a déjà des défilés HC qui vendent leurs invitations…

  • Adriana 2 mars 2011, 6:57 / Répondre

    “Les vêtements seraient directement disponibles à l’achat pendant le défilé* et les professionnels auraient quand à eux leur loge VIP. Don’t worry, Anna W.”
    I’m sorry, but I have to ask…Doesn’t she deserve it, after a life of work?

    And about the Internet…It’s here…from quite a while now and it will not go away. Who is trying to deny it , I think is just playing silly. They’d better try to figure out the best way possible to use it, or they will lose.

  • Jocelyn 2 mars 2011, 10:06 / Répondre

    This is fantastic! I did a research project on luxury houses and how they’re embracing new technology and social media this summer so I find it all very interesting. Most fashion houses have been very rigid and reluctant to embrace it all, but its great to hear that Dolce & Gabbana is making great strides in the field!

  • rehane 3 mars 2011, 2:42 / Répondre

    hmm.. je ne fais pas partie des privilégiés, mais vraiment, à trop ouvrir les portes, je trouve que ça perd de son charme ; l’aspect désirable, confidentiel s’éteint & on ne voit plus qu’un étalage des prochaines tendances. Un show comme celui de chanel l’an dernier me paraitrait completement impossible en le rendant grand public..
    Par contre l’idée de sous marques & boutiques plus abordables par les grands créateurs, je suis totalement pour!!
    ps: où est ce qu’on peut la voir cette interview de toi sur arte?

  • Rosalia 3 mars 2011, 3:00 / Répondre

    Spiga II, you say that’s unheard of. Not really!

    Can you imagine a brand opening its grand doors to potential competitors?
    Well yes! What about Dover Street Market by Comme des Graçons in London?

    Kisses, love your blog.

  • Serena 3 mars 2011, 4:45 / Répondre

    c’est vrai, c’est génial, c’est du jamais vue le coup de l’écran géant et des commentaires en live et tout… On en a plein les yeux, mais je trouve que quand une maison de couture pousse loin, les autres, FORCEMENT, vont répondre et faire encore plus génial. Les défilés sont plus élaborés, plus réfléchis, plus spectaculaires, mais Oublions-t-il l’essentiel, La collection? A force d’être acharnée sur le show, faire toujours mieux que l’année précédente, faire toujours mieux que les autres, la collection est donc moins rechercher et parfois ça tombe dans le… déja vue. Massacre pour un styliste! Qu’en penses Tu Garance?
    bisoux bisoux
    Serena

  • Kerri 3 mars 2011, 4:48 / Répondre

    With so much going on doesn’t it distract from the real purpose, the clothing.? It just seems a little like stimulation overload.

  • Sophie Mhabille 3 mars 2011, 8:11 / Répondre

    On assiste à une démocratisation des shows auxquels tout le monde peut avoir accès en direct, c’est un progrès

  • dawn 3 mars 2011, 11:17 / Répondre

    Oh Garance how incredible these pictures are !!! So crisp .. precious !!

    yours Dawn

    http://www.dressmeperfect.com

  • Stacie 3 mars 2011, 11:42 / Répondre

    I LOVE seeing shows becoming more accessible for everyone, I think this is only the beginning. I agree with you though that the whole industry will have to change a bit to allow the clothing to be available in the proper seasons but then of course what do you do for store buyers and magazines editors who need to know what is coming out in advance? Its hard to say what the solution will be…

  • Bidou 3 mars 2011, 7:58 / Répondre

    Alors pour les défilés on l’on peut acheter directement ca existe déjà chez nos amis les Japonais! Mais dans un cadre spécial: tous les ans, des milliers de filles assistent à un défilé délirant qui dure plus de deux heures avec confettis, musiques entrainantes, danses, animations, bref, un vrai show. Les marques présentées sont pour la plus part abordables, on propose plusieurs sortes de styles, et là où c’est fort, c’est que les prix et les disponibilités de chaque article défilent également.. Sur les portables du public! elles peuvent donc shopper instantanément (et faut faire rapidos, ca part à une allure folle..)
    Bon évidemment c’est pour les kawai-girls de moins de 16 ans…

  • ann 3 mars 2011, 10:56 / Répondre

    great photos! is that a SEAL draped on anna’s body? or is it prada fake fur? why is fur so horrible? can’t fashionable women wear fake fur? killing animals for fashion is so lame.

  • Anne 4 mars 2011, 7:54 / Répondre

    Quand j’étais en échange à l’Université Bocconi à Milan, je suivais un cours sur la mode et l’une des intervenantes bossait chez Ralph Lauren. Elle nous a parlé de l’une des boutiques Ralph Lauren qui ne vendait pas que cette marque mais aussi d’autres produits de luxe comme Rolex, des malles Vuitton vintage… C’était comme un concept store en fait. Je ne sais plus si elle est à Milan ou ailleurs, cette boutique, mais ça m’a fait penser à ça quand tu parles du magasin D&G.

    Et part rapport aux défilés de mode avec les entrées à vendre, c’est sur que les maisons trouveraient acheteurs! D’ailleurs Thierry Mugler avait pas organisé un truc comme ça?

In The Spotlight