talking-fashion-2

Même si je sais que la mode n’est pas, non, n’est pas un univers parallèle, il y des moments où j’ai des doutes.

On a vu la dernière fois que le langage appliqué à la vie professionnelle nécessitait une imagination fertile. Et bien aujourd’hui, nous étudierons la sémantique de la fashion week.

Là encore, bienvenue dans le monde doux et duveteux de la parabole, écoutez ça :

En raison de l’ergonomie du nouvel espace qu’a choisi notre designer pour défiler, nous ne pourront malheureusement pas donner suite à votre demande d’invitation = Qui êtes-vous et qui est l’imbécile qui vous a donné mon adresse email ?

Oh, tu sais, cette fois-ci j’ai décidé de vivre la fashion week différemment. Je ne me déplace que pour les shows qui me plaisent, voir les jeunes créateurs, là ou se trouve la VRAiE inspiration = depuis que j’ai changé de magazine, je ne suis plus invitée aux shows importants.

Tu fais quoi après le show ? Moi je suis obligée d’aller backstage, pfffffff… = Je connais le designer = Je suis plus puissante que toi.

Ce que je pense de ce défilé ? Oh ! Il me faut toujours un peu de temps pour digérer ce que j’ai vu… = j’ai pas encore eu le temps checker le twitter de Cathy Horyn pour voir ce que je pense du défilé.

Ce que je pense de ce défilé ? Oh ! J’ai adoré la musique = J’ai détesté mais la marque achète 30 pages de pub dans mon magazine chaque année. Et on se connait pas assez pour que je te dise :

Ce que je pense de ce défilé ? Oh ! Mon dieu, c’était un drame. Il faut bruler ces vêtements ! Des fringues comme ça, c’est une famine de la beauté ! = c’est la fin de la fashion week, j’ai perdu tout sens de la mesure. Ma vie est un soap opera dont je suis l’héroïne. Ou bien je suis André Leon Talley.

Tu viens ce soir ? = À la party super privée dont tout le monde parle. Bien sûr que tu vois parfaitement la soirée dont je parle. Ça m’étonnerait que tu sois invitée.

Ah ? Tu viens ce soir ? = Ils t’ont invitée ? Toi ?

Excusez-moi, quel est le numéro inscrit sur votre invitation ? = Dégage de mon front row, connasse.

Il y a aussi, bien sur, le langage non-verbal. Très important le langage non-verbal.

  • Je suis en sandales alors qu’il fait moins 12 = J’ai un chauffeur.
  • J’arrive les mains vides, sans invit = mon invit, c’est ma tête : Tout le monde me connait.
  • Je viens avec 12 personnes sans être invité = Je suis Kanye West.

Voilà pour la fashion week ! La prochaine fois on s’attaque à la beauté. Répétez après moi : la mode n’est pas un monde parallèle. La mode n’est…

———

Le top sur l’illustration est inspiré par un Miu Miu. Bisou !


Vous devriez également aimer

  • My Miu Miu!
    Style
    My Miu Miu!
  • Editor’s Letter #4
    Histoires
    Editor’s...
  • More on the Open Studio!
    Lifestyle
    More on the Open...
  • Made with Love
    Lifestyle
    Made with Love

173 comments

Ajouter le votre

In The Spotlight