Même si je sais que la mode n’est pas, non, n’est pas un univers parallèle, il y des moments où j’ai des doutes.

On a déjà parlé de la vie professionnelle, on est même entrés dans le vif du sujet avec la fashion week, mais s’il y a un sujet autour duquel se développe un langage particulièrement charmant, c’est bien la forme et la beauté.

Ça commence souvent comme ça :

Oh wow mais tu es resplendissante ! C’est qui ? = Ton dermato serait meilleur que le mien ?
Oh wow mais tu es en pleine forme ! Ça va ? = C’est un muffin top que je vois dépasser de ton jean, là ?
Oh wow ta nouvelle coupe de cheveux ! C’est tellement… Éditorial ! = Non mais c’est la cata, c’est quoi ce truc sur ta tête ?

Tu veux le nom de mon dermato / dieteticien / coiffeur ? = Il faut faire quelque chose, ma chérie. Faut lancer les grands travaux.

Ce pull ? Oh, je l’ai emprunté à ma fille = Tellement je suis mince.

Oh ! Je ne t’avais pas reconnue ! = Tu as fait quelque chose ?
Elle a fait quelque chose, tu crois ? = Un lifting ?

En ce moment je fais une cure de jus de fruits frais, ça me donne une énergie dingue ! = J’ai besoin de perdre trois kilos avant la fashion week.

Si j’étais une femme élégante de 80 ans et que j’habitais à Dallas, ce brushing serait certainement le meilleur brushing de ma vie = Je m’appelle Lauren Santo Domingo et je sais exactement comment parler à mon coiffeur. Et j’en fais profiter mes followers !

Il y a, bien sûr, le vocabulaire beauté spécial mannequins, qu’on voit étalé à longueur de pages de magazines, alors que franchement qui pourrait croire que :

  • Non, je ne sais pas, ma poitrine a poussé en quelques mois, comme ça, à 25 ans. Pof ! = Sérieux ?
  • Je mange tout ce que je veux ! = Sérieux ??
  • I’d rather be naked than wear fur. = Sérieux ???

 

… Tous les trucs délirants qu’on entend au comptoir des magasins de beauté :

 

  • Cette crème est géniale, elle est faite à base d’oxygène ! Elle coûte 1200$. Oui, mais l’oxygène, c’est rare !
  • Votre peau est sèche à tendance grasse. Il va vous falloir ces trois pots de crème, l’un pour les joues, l’autre pour le front, et enfin celle-ci pour le menton. Sans oublier bien sûr le contour des yeux. Je vous emballe tout ça ?
  • Les dermatos ? Faut pas les écouter, ils racontent n’importe quoi !

Et enfin, le langage non verbal, always my favorite.

 

  • Lunettes noires = Je viens de faire une nuit blanche, j’ai une vie plus sulfureuse que toi et tes joues roses.
  • Je ne porte pas de maquillage = Pas besoin d’être belle, dans la mode ce qui compte c’est être mince et stylée. Et d’avoir des lunettes noires.
  • J’ai la même coupe de cheveux depuis 55 ans, et je ne compte pas en changer = Je suis tellement importante, je suis comme une marque. Et je suis mon propre logo. Mais non mais non. Calmez-vous voyons. Je ne suis pas à vendre : Je travaille dans la mode.

Pfffff et voilà ! Vous avez des trucs à rajouter ?