La dernière fois, je montrais à Scott ma nouvelle paire de jeans J.Crew. Il me dit :

“Ah, ouais, chouette. Tu sais ce que j’aime bien ? C’est que l’ourlet ne soit pas cousu, c’est original.”
Je reste comme deux ronds de flan (c’est comme ça qu’on dit ?) et je lui dis :


“Mais non enfin c’est juste moi, c’est un ourlet tout ce qu’il y a de plus normal que j’ai roulé à l’intérieur” (Non mais n’importe quoi ce Sartorialist.).

Quelques jours après, j’étais avec ma copine Kate au café Mogador, et on passe une demi-heure à parler de ses chaussures et là soudain elle me dit :

“Et t’as vu en plus, je t’ai fait une spéciale dédicace, j’ai fait un french cuff (traduction : un ourlet français) !!!”
Deux ronds de flan, suite. Je lui dis :
“Comment ça un french cuff, vous faites pas ça ici, rouler vos pantalons à l’intérieur quand vous êtes trop à la ramasse pour l’amener chez le retoucheur ?”
“Ah non, c’est un truc que je n’ai vu que chez les françaises. C’est trop chic !”

Deux ronds de flan, fin.

Après la marinière, voici qu’il faut que je vive à New York pour apprendre que nous, les françaises, on est speciales jusque dans notre façon de faire nos ourlets… Et après on se demande d’où vient notre charme, notre style, et notre je ne sais quoi…

C’est juste qu’on a trop la flemme pour aller jusque chez le retoucheur !